La Juventus reste à 9 points de la Roma

Dans le choc de la 25 ème journée de Serie A, l'AS Roma et la Juventus se partagent les points (1-1) au Stadio Olimpico. Ce match très tactique jusqu'à l'heure de jeu, se débloque finalement pour nous donner une deuxième mi temps riche en émotions.

La Juventus reste à 9 points de la Roma
Roma
1 1
Juventus

Une tactique, des fautes et peu d'occasions dangereuses

Il aura fallu 20secondes de jeu pour pour voir la première faute de la rencontre, signe d'un match qui s'annonce très engagé. Beaucoup de rythme dans cette rencontre mais le jeu n'est pas au rendez vous. Les Romains ne se procurent aucune occasion et ne parviennent pas à s'infiltrer dans la défense Turinoise, très solide. La tactique est claire pour les Bianconeri : laisser la balle à la Roma pour prendre les contres, inutile d'attaquer à tous va, le partage des points est une bonne chose pour eux. Malgré un premier acte sans le moindre tir cadré, les hommes d'Allegri se procurent de bonnes occasions sur leurs rares offensives, tranchantes mais pas assez pour réellement inquiéter les Gialorossi. Il n'y a que cette passe de Pereyra détourné par Manolas qui aurait pu finir au fond des filets (23ème min). Autrement dit, de l'engagement mais très peu d'occasions : le spectacle n'est pas au rendez-vous.


Un dénouement inattendu

Le deuxième acte est beaucoup plus intéressant. Vidal arrive à se démarquer, son tir du gauche passe pas loin du poteau gauche : on sent que la Juve passe à la vitesse supérieure. Suivi d'un tir de loin de Lichteiner  (50 ème min) qui montre une confiance grandissante. Et à force de jouer avec le feu, on commence à se brûler! Alors que Vidal partait seul au but, Torosidis laisse trainer ses pieds sur ce dernier, un deuxième jaune synonyme de rouge pour le grec, la Roma est à 10 et laisse un bon coup franc au Turinois (64ème min). En l'absence du "Regista" Pirlo, c'est Tevez qui se charge de ce coup franc. Il le tire parfaitement, De Santis ne peut rien faire, 1-0 pour les Bianconeri. Avec une incapacité criante des hommes de Garcia de créer du jeu, on se demande comment les Romains peuvent réagir à ce moment du match. Le technicien Français décide alors de sortir De Rossi et Totti pour Naiggolan et Iturbe, prendre plus de vitesse, voici le mot d'ordre du coach. Grâce à leurs entrés, la Roma commence a produire du jeu et les Bianconeri, jusque là pas inquiété, sont très vite dépassés par les événements. A force de pousser les Turinois dans leurs retranchements, les Romains égalisent sur un coup franc bien repris par Keita de la tête (77ème min) que Marchisio ne peux reprendre, 1-1 le match est relancé. Et ce n'est pas fini. Les Piémontais continueront de souffrir jusqu'à la fin de la rencontre mais le match en restera là.

Beaucoup de regrets

Dans l'ensemble, le score reflète la physionomie de la rencontre car la Juve a maitrisé leurs sujets jusqu'à l'heure de jeu malgré que la Roma est montré qu'elle pouvait réagir dans la difficulté. Mais les deux équipes peuvent avoir des regrets sur ce match. Elles ont montrés des faiblesses qu'elles ne devraient pas avoir. La Juventus n'a pas montré qu'elle savait gérer les fins de matchs comme elle en a l'habitude, elle a craqué mentalement et c'est assez rare pour être souligné. De son côté, on est en droit de se poser des questions : si la Roma avait jouer sans peur dès le début du match, aurait-elle pu gagner ? Fallait-il faire jouer Naiggolan et Iturbe à la place de De Rossi et Totti ? L'histoire ne nous le dira pas. Mais ne pas faire jouer les deux légendes du club est dangereux en cas de défaite. En tous cas, le senario est là : la Roma reste a 9points et voit Naples dans son rétroviseur.