Juventus : le triplé est-il possible ?

C'est un secret pour personne : la Juventus domine la Serie A depuis 3 ans maintenant et est tout proche d'un quatrième Scudetto d'affilée. Mis à part le championnat, les Turinois ont souvent délaissé la coupe pour faire tourner les effectifs et n'ont pas réussi à montrer leurs supériorités en Europe. Aujourd'hui, ils ont 15 points d'avance, qualifiés pour la finale de la coupe d'Italie et toujours en course en ligue des champions. Est elle capable du triplé ? Éléments de réponse.

Juventus : le triplé est-il possible ?
Juventus : le triplé est-il possible ?

Si je vous dis 19 et 20 ans, vous me dites ? Ce sont les derniers titres en ligues des champions et coupe d'Italie pour les Bianconeri. Si la coupe nationale est plus considérée comme un bonus plus qu'un réel objectif, la ligue des champions est une compétition qui tient à coeur mais le constat est là : la dernière finale date de 2003. On ne va pas réexpliquer les faits historiques noirs du club, mais il revient petit à petit dans cette compétition. Pourquoi pas cette année ? Elle n'est surement pas la plus forte, mais la Vielle Dame est l'outsider qui doit être pris le plus au sérieux. Analyse des forces et des faiblesse.


Un grand effectif et collectif

La force de la Juve cette saison, encore plus que les autres, c'est la profondeur de banc. Souvent les cadres de l'équipe ont été mis au repos, ce qui permet de jouer sur toutes les compétitions. Seuls Marchisio et Bonucci sont très peu souvent remplacés.
Prenons un exemple :
En demi finale retour de la Coupe d'Italie, les Turinois qui avaient perdu 2-1 a domicile au match aller, sont repartis qualifié avec une victoire 3-0. Jusque là, ce n'est pas la victoire qui est impressionnante, même si mettre 3-0 à la Fiorentina chez eux est une belle performance en soi, c'est la titularisation de certains joueurs qui ont très peu de temps de jeu d'habitude et qui répondent présents au rendez-vous. Matri n'est titulaire que pour la première fois de la saison et anime l'attaque ce soir là. Ça peut paraître totalement superflu mais ce sont ce genre de joueur qui font gagner des titres. Les turn-over sont assez fréquent et est à l'origine de leur superbe saison. 
Elle a aussi une colonne vertébrale importante, des joueurs qui se connaissent depuis 3 ans pour certains mais les nouveaux joueurs s'intègrent aussi très bien à l'effectif. Si l'on regarde l'équipe en défense ou au milieu, l'équipe ne change pas beaucoup depuis ces dernières années. Mais l'on peut remarquer qu'un joueur comme Asamoah, hyper important dans le jeu turinois les saisons précédentes, n'a pu jouer cette saison a cause de blessure mais Evra l'a bien remplacé malgré que beaucoup - moi le premier - ne croyait pas en lui. 
C'est en attaque que la Juve a changé des choses : les arrivées de Morata et Pereyra cet été et de Matri cet hiver, ont transformé l'attaque Turinoise. Pereyra ne déçoit pas, il ressemble d'ailleurs beaucoup a Vidal mais si il n'a pas sa capacité de récupération, il a une facilité à éliminer ses adversaires. Morata lui prend de l'ampleur, surtout depuis que Llorente  n'est plus au niveau de ses performances de la saison dernière. Après un début de saison d'adaptation, il s'est installé rapidement comme titulaire. Il en est à 12 buts cette saison, soit 1 de plus qu'avec le Real, avec qui il avait joué deux saisons.


Des blessures et un calendrier compliqué

Le point noir de cette saison est bien entendu les blessures à répétitions des joueurs cette saison. Ils s'en sortent plus que bien, les Bianconeri, mais lorsqu'on parle de triplé, le Scudetto seul ne suffit plus. L'ambition est là et personne n'en doute mais es que cela va tenir ?
La marche à suivre est claire : remporter le championnat le plus vite possible pour se concentrer sur la Ligue des Champions. Tout le monde dira que la Juve a beaucoup de points d'avance et qu'elle gagnera son quatrième titre et très peu de risque de se tromper mais quand ? Est ce qu'avec toutes les échéances à venir, la Juve s'assurera vite son titre ? Parce que le véritable problème reste le calendrier de cette fin de saison. Torino, Fiorentina, Sampdoria, Cagliari, Inter, Naples et Le Hellas Vérone sont les équipes qu'affrontera la Juve dans les prochaines semaines, un calendrier plus que compliqué. Sur ses sept équipes, cinq sont dangereuses et peuvent ralentir le sacre qui semble prédestiné. Si toutefois, la Juve réussi a converser son titre dans les trois prochaines journées, alors le chemin de la Ligues des Champions peut s'ouvrir à eux.

On connait la Juve aujourd'hui, on sait qu'elle est forte et qu'elle est redoutable mais que vaut la Juve lorsqu'elle n'est plus favorite ? C'est là que la question se pose. Elle n'a pour l'instant affronté aucune quipe plus fortes qu'elle, souvent de niveau équivalent tel que l'Atletico ou la Roma du début de saison mais jamais plus forte. Puis, Monaco n'a pas été ridicule lors du match aller, alors on est en droit de voir ce que la Juve vaut contre le Barça, Bayern ou encore le Real. Et qu'on se le dise : pour progresser dans la compétition, affronter des équipes de moindre envergures peut aider mais il ne s'agit plus de progresser mais de gagner cette fois ci. Alors, on peut y croire mais certains diront "je ne crois que ce que je vois" et on n'a toujours pas vu ce que la Juve est, face aux plus grands qu'eux.

L'outsider le plus favori

La Juve a presque acquis le Scudetto, est en finale de la Coupe d'Italie et a toutes ses chances d'aller encore plus loin en Europe. Si le doublé est possible, ce qui n'est pas arrivé sous l'air Conte, le Triplé n'est pas aussi proche mais pas forcement aussi loin non plus. Si le Barça, le Real et le Bayern sont clairement favoris, certains ont montré des failles en Europe, et la Juve peut se placé comme le 4ème club qui peut déjouer les statistiques. Elle en a le jeu et le collectif, a démontré qu'elle savait gérer sa saison malgré les blessures. Reste a prouver que sa supériorité dépasse les frontières Italiennes, prouver que cette Vieille Dame peut finir deux fois septième au pays il y a quatre ans et reconquérir l'Europe aujourd'hui. Utopie ou Réalité ?