Mercato Turinois: entre changement et continuité

Après une saison que l'on peut qualifier de parfaite à 95%, la Juventus ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Départs de cadres, arrivées de jeunes, explications de ce qui peut paraître étonnant mais qui est la meilleure chose à faire.

Mercato Turinois: entre changement et continuité
Dybala pose avec son nouveau maillot (site officiel)


Fin ou changement de cycle ?


Premier changement notable, le sponsor à la virgule est remplacer par la marque aux 3 bandes, cela n'affectera pas le jeu Turinois mais c'est une image qui représente bien le nouvel air que s'impose la Vielle Dame, mieux encore, elle prend un coup de jeune plutôt radical. Tevez et Pirlo ne sont plus Turinois, l'un par amour de son pays, l'autre par amour du jeu et un refus d'être un poids pour son équipe, mais combien d'autres club aurait tous fait pour garder Tevez dans son équipe, surtout à son plus haut niveau jamais atteint dans sa carrière ? Même constat pour le Maestro, pourquoi pas le garder en remplaçant de luxe ?

Entre fierté, amour et renouvellement de cycle, la Juve essaye de ne pas copier ses voisins, tout simplement. Aller donc parler à un Interista ou un Milanista de leur club dont les succès ne sont plus que des lointains souvenirs dus à une mauvaise gestion post-cycle et dont il doit subir catastrophes saisons après saison, quand d'un côté, on a un champion du Monde qui ne joue presque pas et de l'autre, que l'on nomme capitaine Muntari, on est en droit avoir mal ! Mais comment la Juve va t-elle s'en sortir ?


Le rajeunissement


Outre que Tevez et Pirlo, Vidal aussi est en partance pour le Bayern Munich, une saison en demie teinte oui mais un talent et une rage "da Juve" qui en fait un joueur important du club. Mais El Guerrero n'en fera plus parti, chose impensable pour tous supporteurs qui se respectent. Alors au début, ils pleurent le départ du Roi Arturo puis se souviennent aussi que Beppe Marotta a plus d'un tour dans son sac. Arturo sera vendu 40 millions d'euro environ (somme a définir) et avec cette argent, un numéro 10 viendrait renforcer l'effectif Turinois. On parle beaucoup de Gotze et Draxler, mais ce qui est sûr, c'est qu'un milieu beaucoup plus créatif fera son arrivée. Si Pirlo est parti sans une réelle contre-partie, ce n'est pas le cas de Tevez. Marotta n'allait pas laisser partir son meilleur attaquant depuis 2 ans sans rien avoir et c'est là que la machine se met en route: en contreparti de Tevez, quatre jeunes joueurs du Boca Junior sont Turinois dont un que l'on dit très talentueux, Vadalà. Comparé à Messi depuis son plus jeune âge, il aurait un talent extraordinaire, on ne sera qu'avec le temps s'il deviendra aussi fort que son compatriote mais c'est déjà une bonne option pour le futur.
Si elle a tous fait pour le rapatrié, Berardi reste encore une saison de plus avec Sassuolo pour gagner lui aussi en continuité mais avec une option de revenir dans le piémont dès 2016. Elle récupère cependant Zaza, jeune attaquant tout en combat et en puissance, qui rappellera un certain Tevez. Il n'a peut être pas son talent et ne sera sûrement pas titulaire mais, en tant que joker, il peut faire très mal pour combler les blessures ou rentrer en fin de match.
La "Joya" ou Dybala de son vrai nom, n'est autre que l'attraction de cet été. Acheté pour 32 millions à seulement 21 ans, il fait figure de renouveau avec son visage enfantin et sa technique hors du commun. Le seul joueur (avec Berardi) à avoir marqué plus de 10 buts et délivré plus de 10 passes décisives la saison dernière, de quoi placer beaucoup d'espoir en lui. Et enfin, Rugani, révélation défensive du championnat, fait ses valises à Turin. Il jouait à l'Empoli la saison dernière, tous juste promu, et réussit à se maintenir de forte belle manière. Si le jeu a beaucoup plus, Rugani en est aussi pour quelque chose : c'est le défenseur qui a réussit le plus de tacles et il n'a reçu aucun carton jaune ! En plus d'être plus utile qu'Ogbonna la saison prochaine, il est supporteur Turinois et très professionnel, quoi de mieux ?


Des recrues intelligentes

Mario Mandzukic


Au vu des départs, certaines questions se posent : comment encadrer une attaque aussi jeune ? Qui pour remplacer Pirlo au coeur du jeu ? Quels joueurs pour un banc de qualités ?


L'attaque Turinoise se composent de Morata 22 ans, Dybala 21 ans et Zaza 23 ans (on ne compte pas Llorente puisque annoncé sur le départ), une attaque jeune et mise à part Morata, très peu d'expérience au très haut niveau. Mais Beppe Marotta décide alors de prendre un joueur important : Mandzukic, détesté lorsqu'il est dans l'équipe adverse, adorer des supporteurs. Si vous aviez un doute sur l'expérience, Mandzukic vous rassure car le Croate est à l'attaque ce que Chiellini est à la défense, malice et intelligence de jeu sont les mots clés qui définissent les deux joueurs. Mandzukic est tout simplement un Llorente en plus fort dans beaucoup de domaine.
Maintenant que Pirlo est parti, c'est bien entendu Marchisio qui prendra sa place, "il Principino" a plus que remplacé l'architecte à son poste lorsque celui ci été blessé. Mais voilà, Pirlo et Vidal partis, il faut reprendre un milieu de terrain avec de l'expérience pour garder un milieu dense et compétitif. C'est à ce moment là que Khedira intervient dans le marché des transferts : en fin de contrats avec le Real Madrid et souvent blessés cette saison, le joueur arrive gratuitement. Le milieu Turinois était déjà une grande force et le reste toujours malgré les départs. L'Allemand apportera également toute son expérience, il a une connaissance du haut niveau puisqu'il a déjà tout gagné. Un point de plus dans une équipe où la victoire n'est pas qu'importante, mais une chose primordiale.
Vous souvenez vous des gens qui vous disaient que Buffon été fini ? Vous leurs rigolez au nez aujourd'hui et vous avez bien raison. Mais que l'on veuille où non, il est quand même beaucoup plus proche de la fin que du début. Donc pour pallier à cela, Neto, gardien Brésilien en provenance de la Fiorentina, vient renforcer les troupes après le départ de Storari, qui a beaucoup donné au club pendant ses 4 années. Mais voilà, il ne vient pas faire la doublure le Brésilien, il compte apprendre de son ainé pour ensuite prendre la place de numéro 1 lorsque le temps l'aura décidé. À 26 ans, il progresse d'année en année et comme il joue au poste où la longévité est grande, il se construit un futur en blanc et noir.


Beaucoup de promesses

Sami Khedira


La Juve nous offre donc de belles promesses pour la saison prochaine. Leur défense, déjà excellente depuis 4 ans, ne bouge pas et est même renforcée par des joueurs jeunes et talentueux. Le milieu de terrain reste très intéressant - malgré les départs de cadres - car il est un mélange subtile entre expérience et jeunesse. L'attaque, quand à elle, a été rajeuni et si l'intégration est bonne elle fera très mal. Mais on est en droit de se poser des questions à savoir si ce rajeunissement n'est pas trop violent tout de même. La Juve ne change pas totalement d'effectif, elle le rajeunit et pense surtout à son avenir dès maintenant, elle achète de joueurs talentueux et jeunes pour qu'ils soient en contact avec les cadres dès maintenant, pour qu'ils apprennent d'eux avant qu'ils ne n'en soient plus capable. En tous cas, ce qu'on peut dire, c'est que le mercato turinois fut rapide, dense et intelligent puisque le club n'attend plus qu'un numéro 10 et un arrière gauche pour boucler leur équipe et l'essentiel des plus gros dossiers se sont fait rapidement. On est en droit de se questionner pour leurs saisons prochaines, de se demander si la Juve ne s'est pas trompé mais, cela fait 4 ans maintenant qu'on pense toujours la même chose à chaque mercato et elle arrive à chaque fois à nous faire mentir...