Premier titre de la saison pour la Juventus

A deux semaines de la reprise du championnat, l’heure était à la Supercoupe d’Italie où Juventus et Lazio se retrouvaient du côté de Shangai pour tenter de glaner le premier titre de l'exercice 2015 - 2016.

Premier titre de la saison pour la Juventus
La joie des Turinois (La Repubblica)
Juventus
2 0
Lazio
Juventus: Buffon; Barzagli, Bonucci, Cáceres; Lichtsteiner, Sturaro (Pereyra, min. 90), Marchisio, Pogba, Evra; Coman (Dybala, min. 60), Mandzukic (Llorente, min. 80).
Lazio: Marchetti; Basta, De Vrij, Gentiletti, Radu; Onazi, Biglia, Cataldi (Kishna, min. 75); Candreva, Klose (Djordjevic, min. 61), Felipe Anderson (Morrison, min. 88).
SCORE: 1-0, min. 69, Mandzukic. 2-0, min. 73, Dybala.
ARBITRE: Luca Banti (ITA)
ÈVÉNEMENTS: Supercoupe d'Italie. Shangai Stadium - Chine.

Après la finale de Coupe d’Italie du 20 mai dernier, La Juve et la Lazio remettaient le couvert pour la Supercoupe d’Italie, match entre le vainqueur de la Serie A et de la Coppa 2014-2015. La Vieille Dame ayant tout gagné ces derniers mois, c’est la Lazio de Rome qui allait au combat en tant que finaliste de la Coupe nationale. A l’autre bout du monde, sur une pelouse longuement décriée au cours des jours qui précédaient le match, ce match apparaissait comme un amical sérieux pour la Juve comme pour les Laziale qui joueront leur premier match officiel d’ici 10 jours contre le Bayer Leverkusen dans le cadre des barrages de Ligue des Champions.

La pelouse du Shangai Stadium 48h avant le coup d'envoi - (La Repubblica)

Avant ce choc, Pioli affichait un onze sans recrues et devait faire avec deux suspensions que sont Lulic et Parolo. 4-3-3 plutôt classique avec de Vrij, Basta, Biglia, Cataldi et Felipe Anderson qui ornait son numéro 10, Miro Klose en pointe. En face, Allegri avait déjà quelques soucis au niveau des blessures, comme Khedira depuis le Velodrome la semaine passée, Morata ou Chiellini remplissent l’infirmerie Bianconera. Alors Caceres est titulaire dans la défense à trois, tout comme Sturaro au milieu, aux côtés de Pogba qui lui aussi posait avec le fameux numéro de meneur de jeu. Mandzukic devant, accompagné du surprenant Kinglsey Coman, duo inédit pour cette nouvelle saison.

Le match débute donc à 20h heure locale, 14h00 en Italie, et les 22 acteurs n’ont pas l’air tout à fait réveillés, tout comme le réalisateur local, légèrement balloté par les déplacements des joueurs. Anderson et Pogba tentent les premières incursions dans la moitié de terrain adverse mais aucune réelle occasion ne sera à signaler durant le premier quart d’heure de jeu. Il faudra même attendre la frappe de Lichtsteiner à la 26e minute pour avoir quelques minuscules frissons. Le ballon est Turinois et a bien du mal rester posé sur l’herbe Chinoise, certains contacts rudes inquiètent rapidement les staffs respectifs. Miraculeusement pas de blessures à la mi-temps, pas non plus de buts, pas de spectacle, vraiment très peu de choses pour s’enflammer.

Le duel Caceres / Klose - (La Repubblica)

Au retour des vestiaires, cela change du tout au tout. Bonucci et Caceres ferment bien la porte à Antonio Candreva lancé en profondeur. Dans la continuitié de l’action, de l’autre côté, c’est Mandzukic qui a une occasion considérable, le Croate se retrouve en tête à tête avec Marchetti mais loupe son duel, 0-0. Le ballon revient sur Paul Pogba qui tente sa chance de loin, de peu à côté de la cage Laziale. Le rythme monte finalement progressivement et l’heure de jeu voit les premiers coups de poker du côté des bancs de touche, Djordjevic à la place de Klose, Coman pour Dybala. L’Argentin pour accompagner un Mandzukic qui saura enfin faire la différence à la 69e. Sturaro s’applique sur un centre venant de la droite vers la gauche, le jeu de tête de Super Mario fait mouche, 1-0.

Premier but en match officiel pour Mario - (La Repubblica)

Les Laziale sont étouffés, et c’est à nouveau le Croate qui fait mal en éliminant son défenseur avec sa puissance, centre capté par Pogba au second poteau qui redresse pour Dybala, sous la barre, 2-0. Premier tir dans un match officiel, premier but de l’Argentin sous ses nouvelles couleurs. La différence s’est faite ici, les quelques inattentions sont payées cash. Pioli tente de réagir en faisant entrer Kishna, fraichement arrivé de l’Ajax Amsterdam pour les vingt dernières minutes du match, en vain. Candreva aura l’ultime occasion du match, bien contré en deux temps par son compère de sélection Bonucci, le score en restera là.

Victoire des Bianconeri, plutôt logique finalement avec deux buts d’écart. Après une première mi-temps délicate à tout point de vue, ce sont les recrues qui ont su faire la différence en l’espace de cinq minutes. Septième Supercoupe pour la Juve qui devient reine dans l’histoire de la compétition. Pas de blessés non plus, c’est à souligner. La Lazio n’a pas énormément de choses à reprocher, les matchs de préparation des précédentes semaines ont été difficiles pour les Biancocelesti, celui-ci reste malheureusement dans la lignée. Avec les recrues qui se greffent doucement au collectif sur une parodie de pelouse, on ne s’attendait pas non plus à une grande Lazio. On retrouvera cette équipe en barrages de C1 donc avant la première journée de Serie A le 22 août prochain.