L'AS Roma brille et met la pression sur Naples

En ce midi ensoleillé au Stadio Olimpico, l'AS Roma s'est facilement joué d'un Chievo Vérone au bout du rouleau physiquement sur le score de 3-0. Grâce à cette victoire les Romains mettent la pression sur les Napolitains qui jouent ce soir au Torino.

L'AS Roma brille et met la pression sur Naples
Les Romains se sont bien amusés ce midi (Source: asroma.com)
AS Roma
3 0
Chievo Vérone
AS Roma: Szczesny - Florenzi, Manolas, Rüdiger, Digne - Pjanic, De Rossi (Strootman, min. 66), Nainggolan - El Shaarawy (Emerson, min. 79), Salah (Totti, min. 59), Perotti.
Chievo Vérone : Bizzari - Gamberini, Gobbi (Mpoku, min. 27), Cesar, Cacciatore - Hetemaj, Rigoni, Lucas Castro (Sardo, min. 46), Radovanovic (Pinzi, min. 32) - Pellissier, Floro Flores.
SCORE: 1-0, min. 18, Nainggolan. 2-0, min. 39, Rüdiger. 3-0, min. 85, Pjanic.
ARBITRE: Domenico Celi (ITA). Cartons jaunes: AS Roma: Perotti (min. 78). Chievo Vérone: Radovanovic (min.12), Hetemaj (min. 80) et M'Poku (min. 90).
ÈVÉNEMENTS: Serie A - 37ème journée - AS Roma VS Chievo Vérone - Stadio Olimpico

Il régnait un parfum de fête au Stadio Olimpico ce midi. En effet, les joueurs de l'AS Roma sont rentrés tout sourire sur la pelouse accompagnés de leurs enfants. Depuis la semaine dernière, la Roma sait qu'elle jouera au minimum les Barrages de la Ligue des Champions car elle détient 6 points d'avance sur l'Inter Milan à qui il ne reste plus qu'une seule rencontre à disputer. Elle se met même à rêver de chiper la 2ème position de la Serie A à Naples. Cette place est synonyme de qualification direct pour Ligue des Champions. Les Giallorossi pointe à seulement deux points des Napolitains. Afin, de leur mettre la pression et de continuer à y croire la Roma devait absolument l'emporter aujourd'hui. C'est chose faite, de belle manière et sans aucune difficulté.

Le 11 de la Roma aligné par Spaletti contre le Chievo Vérone (Source: asroma.com)
Le 11 de la Roma aligné par Spaletti contre le Chievo Vérone (Source: asroma.com)

Entame parfaite

L'AS Roma reste sur 15 matchs consécutifs sans défaite en Serie A. Son dernier revers remonte au 24 janvier dernier  à la Juventus Turin, (1-0). Cette défaite correspond à la seule défaite en championnat de Spaletti depuis sa nomination, le 14 janvier. La dernière déconvenue à domicile date du 29 novembre, (0-2) face à Atalanta. On voyait donc mal comment le Chievo Vérone pouvait empêcher l'AS Roma de l'emporter. En effet, les Mussi Volanti sont à l'aube de la 37ème journée à la 9ème place du classement et par conséquent leur maintien est assuré. Par conséquent, ils n'ont plus rien à jouer et ils devaient faire sans l'ancien Sochalien, Birsa, absent pour cause de blessure. Dès l'entame, les Romains ont pris à la gorge les joueurs du Chievo Vérone qui semblaient dépassés et émoussés au bout de 15 minutes de jeu en concédant de multiples occasions. Décalé côté gauche dans la surface, Digne frappe en force au premier poteau mais c'est repoussé par Bizzari (9e). Puis c'est au tour de Perotti de buter sur le portier du Chievo sur une frappe trop écrasé (12e). Après plusieurs occasions, les joueurs de la Louve ont très logiquement ouvert le score. Le ballon part d'une touche côté gauche de Digne dans le camp du Chievo qui est trop passif. Le cuir circule tranquillement jusqu'à Florenzi qui peut facilement transmettre à Pjanic qui lui remet puis il l'a donne à Salah. Ce dernier est aux abords de la surface côté droit, remet dans l'axe sur Nainggolan. Sa transmission dans la surface est contrée par l'ancien Marseillais, Cesar. Mais le ballon lui revient dans les pieds et il fusille aux 18 mètres Bizzari d'une demi volée en taclant du pied droit dans le petit filet (1-0, 18e). Radja Nainggolan avait déjà inscrit un but semblable afin d'égaliser face à l'Inter. C'est son 6ème but de la saison en Serie A. En plus, d'être totalement dominé, le Chievo Vérone va perdre deux joueurs sur blessure coup sur coup. Tout d'abord, Gobbi à la (26e) puis Radovanovic à la (32e). Il sont remplacés respectivement par M'Poku et Pinzi. Entre ces deux changements, c'est d'ailleurs Mpoku qui permet qui permet au Chievo Vérone de se créer sa première occasion sur un ballon en profondeur de M'Poku, Floro Flores oblige Szczesny à se détendre au sol pour détourner le ballon en corner (28e). Puis la Roma intensifie sa domination avec deux nouvelles actions de but très chaudes. Dans un premier temps, avec Pjanic qui trouve la barre (35e) ensuite encore Perotti qui s'infiltre dans la surface mais sa frappe est encore captée par Bizzari (37e). Sur un coup franc au bord de la surface excentré côté gauche, Pjanic dépose le ballon sur la tête de Rüdiger. L'international allemand se retrouve seul au second poteau, oubliée par la défense du Chievo et il n'a plus qu'à conclure (2-0, 39e). Le break est fait juste avant la mi-temps. Juste avant que l'arbitre renvoie les 22 acteurs aux vestiaires, le Chievo manque de peu de réduire la marque. Sur un magnifique coup franc de Floro Flores, le ballon prend la direction de la lucarne mais Szczesny claque la sphère en corner (45e+2).

Radja Nainggolan se jette pour ouvrir le score (Source: asroma.com)
Radja Nainggolan se jette pour ouvrir le score (Source: asroma.com)

Un second acte maîtrisé

Le calvaire des blessures côté Chievo continue. C'est Lucas Castro qui est contraint à la pause de laisser sa place à Sardo. Pourtant, ceux sont les Mussi Volanti qui commencent le mieux le second acte. Le Chievo met en danger la défense romaine sur un coup franc lointain que reprend le nouvel entrant, Sardo au second poteau mais sa tête passe de peu à côté (48e). La Roma répond par sa recrue hivernale argentine, percée depuis le milieu de terrain de Perotti qui transmet à Digne qui lui remet dans les 18 mètres, l'Argentin feinte un défenseur et se met sur son pied gauche mais sa frappe est arrêté par Bizzari (56e). Puis le Chievo rétorque immédiatement par l'intermédaire de M'Poku qui est excentré à gauche de la surface. Cependant, sa grosse frappe vient fracasser le poteau romain et le ballon sort en six mètres (57e). Francesco Totti fait son apparition à l'heure du jeu à la place de Salah. La légende romaine dispute son 600ème match de Serie A. Au tour de Strootman d'entré en jeu à la place de De Rossi (66e). C'est le 4ème match de suite où le Néerlandais joue. Malgré, la nette domination des Giallorossi, c'est l'attaquant du Chievo, Pellissier bute sur une grosse parade de Szczesny (72e). Enfin, la Roma tue définitivement le match, bien qu'il n'est jamais eu vraiment de suspense. Suite à une action collective magnifique avec 18 passes en partant de Rüdiger pour finir en profondeur sur une magnifique passe en une touche de Francesco Totti pour Miralem Pjanic qui fini parfaitement (3-0, 85e). L'arbitre itlalien, Domenico Celi met fin au supplice des joueurs du Chievo Vérone et son entraîneur, Rolando Maran. Son équipe est à bout physiquement avec trois blessés qui vont rejoindre à l'infirmerie Birsa et un maintien assuré, vivement que la saison se termine. Les joueurs du Chievo ont été dépassé dans le jeu et ont besoin d'un repos bien mérité. Pour l'AS Roma, le match a été d'une grande maîtrise collective et cela leur permet de prendre provisoirement la 2ème place  avec un point d'avance en attendant le déplacement de Naples au Torino ce soir.

Radja Nainggolan et Francesco Totti ont la banane après le 3ème signé Miralem Pjanic (Source: asroma.com)
Radja Nainggolan et Francesco Totti ont la banane après le 3ème signé Miralem Pjanic (Source: asroma.com)