Sans forcer pour Porto

Porto sort vainqueur de son jardin après l'accueil du Vitoria Setùbal. Lucho et Defour sont les buteurs.

Sans forcer pour Porto
FC Porto
2
0
Vitoria Setùbal
FC Porto: Helton; Danilo, Otamendi, Mangala, Alex Sandro (Abdoulaye, min. 45); Lucho González (Defour, min. 81), Fernando, João Moutinho; James Rodriguez, Christian Atsu (Varela, min. 39), Jackson.
Vitoria Setùbal: Kieszek; Pedro Queirós, Jorge Luiz, Kiko, Venâncio; Ney Santos, Paulo Tavares, Bruno Amaro (Makukula, min. 82), José Pedro (Horta, min. 70); Pedro Santos, Miguel Pedro (Jorginho, min. 58).
SCORE: 1-0, min. 64, Lucho. 2-0, min. 87, Defour.
ARBITRE: Carlos Xistra (Portugal)

Le FC Porto s’impose sans forcer à l’Estadio do Dragão, le strict minimum juste pour empocher les 3 points en jeu est suffisant à l’équipe de Vitor Pereira. Avec une première période où Setùbal montrait une certaine solidité défensive de qualité, le second acte a bien été différent avec un Porto qui a su élever son niveau de jeu, à l’image d’un James Rodriguez agitant lors des 45 dernières minutes.

Porto rentre timidement sur sa pelouse et des difficultés sont visibles au moment de la dernière passe, aucun ballon ne part en direction de Jackson Martinez face à la bonne assise défensive de Setùbal. Le jeu très axial des Dragons est au goût des Sadinos bien organisés qui canalisent les offensives bleues. Sur une erreur du Vitoria Setùbal, Atsu se retrouve en position de frappe dans le but vide, se tentative passe au-dessus du cadre. Pedro Santos balade Otamendi et tente sa chance sans cadrer. Dans une première période pauvre, sans action ni tension, la dernière frappe est signée Jackson Martinez, dos au but le Colombien trouve les gants de Pawel Kieszek. Avec 80% de possession au retour aux vestiaires, Porto montre une claire maîtrise du ballon qui ne mène globalement qu’à des pertes de balles sur erreur technique.

Maudits sur penalty

Otamendi tente de faire la différence de la tête mais Kieszek est une nouvelle fois attentif face à son ancien club. Une main dans la surface de Setùbal provoque un penalty en faveur du FCP que James Rodriguez se charge de tirer, encore une fois le portier polonais dévie. La malédiction des penaltys ratés se poursuit à Porto. Au bout de la 64ème minute James Rodriguez laisse parler son talent, cherchant à se faire pardonner il délivre un véritable caviar à Lucho Gonzalez qui surgit au second poteau et offre l’avantage aux siens. L’attente aura été longue, mais le principal se fait. Les hommes de José Mota sont dans l’incapacité de placer une contre-attaque, les longs ballons ne sont source d’aucune occasion. 87ème minute, Mangala monte en puissance sur son côté gauche et centre en direction du Belge Steven Defour qui n’a plus qu’à pousser le ballon, faisant le break et achevant les espoirs des visiteurs. Dans le temps additionnel Jackson atteint même le poteau. Porto s’impose tranquillement.