Reprise de la Liga ZON Sagres: Une autoroute vers le titre pour Porto?

Ce dimanche, Porto fait son entrée en scène dans le championnat portugais, l’occasion pour nous de vous donner un petit avant-goût de ce à quoi pourrait ressembler la saison 2013/214 chez le triple champion du Portugal.

Reprise de la Liga ZON Sagres: Une autoroute vers le titre pour Porto?
Reprise de la Liga ZON Sagres: Une autoroute vers le titre pour Porto?

Cette saison, les Portugais assisteront une fois de plus à un bras de fer entre Porto et Benfica. A l’exception que cette année, ce bras de fer semble aussi équilibré qu’un bras-de-fer entre Hulk et Neymar. Explications.

Paulo Fonseca, successeur d’André Villas-Boas

Ces deux dernières années, ce n’est pas Porto qui a chipé le titre à Benfica dans la dernière ligne droite. C’est Benfica qui a offert le titre à Porto, deux fois. Du coup, Vitor Pereira passe pour un bon entraineur à l’étranger. Au Portugal, c’est une autre histoire. Ses choix tactiques et techniques, la manière dont il fait jouer l’équipe, son arrogance, insolence et ses déclarations en conférences de presse n’ont jamais conquis personne, même pas à Porto. Notamment à cause des deux derniers parcours européens de Porto, pourtant tête-de-série, qui ont été des flops. Il faut dire que Vitor Pereira c’est un fervent supporter et, à l’instar d’un Carlos Queiroz, c’est surtout un entraineur-adjoint. Cette année, Pinto da Costa a gentillement dégagé Vitor Pereira en Arabie Saoudite pour pouvoir acquérir l’entraineur sensation de la Liga ZON Sagres 2012/2013 à Paços de Ferreira, Paulo Fonseca. Celui qui a fait le miracle d’emmener les Castors en Ligue des Champions, en ne perdant que quatre matchs en championnat (deux contre Benfica et deux contre Porto), un en Coupe du Portugal (demi-finale contre Benfica) et un en Coupe de la Ligue (contre Sporting), exceptionnel. Au-delà des résultats, Paulo Fonseca a également séduit dans l’aspect du jeu, s’appuyant sur un onze bien solide. Après la victoire en Coupe du Portugal samedi dernier, on a pu noter que tous les ingrédients sont réunis pour que Paulo Fonseca fasse, au moins, une André Villas-Boas à Porto. En plus, il a déjà lancé un pic lourd à Benfica en débutant une interview en déclarant «  Je tenais à dire qu’après cette victoire, le FC Porto renforce son statut d’équipe la plus titrée au Portugal. «

Un mercato parfait

En attendant le dénouement du cas Jackson Martinez et après la vraie-fausse acquisition de Bernard finalement parti au Shaktar Donetsk, on peut dire que le mercato est plus que réussi, une fois de plus par Pinto da Costa. Vendre João Moutinho et James Rodriguez pour 70M d’€ aux pigeons monégasques tout en glissant une quenelle de 25M d’€ au rival Sporting, faire revenir de prêt Jorge Fucile et Juan Manuel Iturbe, acheter les futures stars sud-américaines comme Juan Quintero, Hector Herrera et Diego Reyes, ainsi que les révélations du dernier championnat portugais, Nabil Ghilas, Josué, Lica, Carlos Eduardo, Ricardo Pereira et Tiago Rodrigues…Ca peut paraitre peu vu de l’extérieur, mais la qualité est là, les supporters de Porto jubilent, ceux de Benfica tremblent.

Une mini-révolution tactique

Porto, c’est depuis 1893 la culture du 4-3-3, les entraineurs passent, le schéma tactique reste le même. Mais cette année, Paulo Fonseca va jouer en 4-2-3-1. Sur le terrain, les joueurs resteront les mêmes mais les Dragons vont évoluer avec un vrai numéro 10 à l’ancienne à comme à Benfica. En défense, Paul o Fonseca préfère s’appuyer sur les bases, bonnes qui plus est, avec Helton dans les buts et une défense composée de Danilo, Nicolas Otamendi, Eliaquim Mangala et Alex Sandro. Au milieu, Fernando Reges en 6 et Lucho Gonzalez en 10 sont intouchables, reste à connaitre le remplaçant de João Moutinho, qui devrait être Steven Defour, du moins pour le début de saison en attendant l’éclosion d’Hector Herrera. En attaque, c’est exactement le même problème avec le départ de James Rodriguez, il devrait être remplacé dans un premier temps par Lica puis Quintero par la suite.