Le droit d'y croire

Malmené sur sa pelouse par le FC Barcelone, le Paris Saint-Germain a accroché, dans le temps additionnel, le match nul (2-2), et le droit de rêver. Les Parisiens sont tout de même en ballotage défavorable avant le match retour prévu le 10 avril, au Camp Nou.

Le droit d'y croire
Ibrahimovic et le PSG peuvent encore y croire
PSG
2
2
Barcelone
PSG: Sirigu - Maxwell, Thiago Silva, Alex, Jallet - Beckham (Verratti 70e), Matuidi - Pastore (Gameiro 76e), Lucas - Lavezzi (Menez 66e), Ibrahimovic.
Barcelone: V.Valdès - Alba, Mascheran o (Barta 84e), Piqué, Alvès - Busquets, Xavi, Iniesta - Villa (Tello 81e), Sanchez, Messi (Fabregas 45e)
SCORE: 0-1, Messi (38e) | 1-1, Ibrahimovic (71e) | 1-2, Xavi (88e sp) | 2-2, Matudi (90e+2)
ARBITRE: Monsieur Wolfang STARK. Avertissements pour Pique (18e), Alba (62e), Matuidi (65e), Beckham (68e), Mascherano (75e), Alves (85e), Ibrahimovic (87e) et Sirigu (88e)
ÈVÉNEMENTS: Ligue des Champions, Quarts de finale aller, au Parc des Princes à Paris

Peut-il changer le cours de l'histoire ? Peut-il offrir au Paris Saint-Germain version Qatar cet exploit dont il a besoin pour entrer dans le concert des grandes équipes européennes ? Ce but, plutôt chanceux, inscrit par Blaise Matuidi en toute fin de match, face au FC Barcelone à l'occasion des quarts de finale aller de la Ligue des Champions offre en tous cas aux hommes de Carlo Ancelotti et à tous leurs supporters le droit d'y croire. Le droit de rêver. Le droit aussi, d'aller disputer un match décisif au Camp Nou, dans huit jours avec encore un espoir de qualification. Car sans cette réalisation de Blaise Matuidi, les Parisiens auraient dit adieu à leur rêve de décrocher la qualification pour le dernier carré de cette Champion's League.

Matuidi maintien le suspens

Alors certes, le Barça partira dans une position très confortable à l'aube de l'affrontement retour sur le pré du Camp Nou. Il faudra donc un exploit aux joueurs de la capitale pour atteindre les demi-finales de la plus belle des compétitions européennes. Mais ils en ont déjà accompli un ce soir, être revenu deux fois à la marque face à l'une des meilleurs équipes que l'histoire ait connue. C'est déjà une sacrée performance. Car grâce à Zlatan Ibrahimovic, suite à un poteau de Thiago Silva, et dans une position de hors-jeu (1-1, 71e) et donc Blaise Matuidi, d'une frappe contrée, et mal appréciée par Victor Valdès (2-2, 90e+2), les Parisiens ont fait plus que répondre présents dans "leur" match de l'année. 

Avant ça, Lionel Messi avait débloqué la marque. Sur une somptueuse passe de l'extérieur du droit de Daniel Alvès, l'argentin trompe Sirigu d'une frappe parfaitement croisée (0-1, 38e). Pourtant, ce sont bien les Parisiens qui s'étaient procurés les meilleurs occasions, en trouvant le poteau par Lavezzi notamment (5e). Pastore (15e) et surtout Ibrahimovic (19e, 26e) ont manqué de réalisme. Ca n'a pas pardonné. Et même après être revenus au score, les Parisiens ont bien cru voir leurs rêves de qualification anéantis quand Xavi transforma un penalty obtenu par Sanchez à quelques minutes du coup de sifflet final (1-2, 89e). Bien qu'en ballotage défavorable, et partant éliminés au coup d'envoi du match retour et qu'ils devront faire sans Blaise Matuidi suspendu pour avoir écopé d'un avertissement ce soir, les Parisiens ont conservé le droit d'y croire. Et c'est déjà beaucoup ...