Paris, des étoiles pleins les yeux

Après avoir tenu en échec le FC Barcelone (2-2) au Parc des Princes, le Paris-Saint-Germain se déplace au Nou Camp avec l’espoir de décrocher une deuxième qualification pour les demi-finales de la Ligue des Champion depuis sa création en 1970.

Paris, des étoiles pleins les yeux
Kevin Gameiro peut exulter. Blaise Matuidi vient d'égaliser à la dernière seconde et permet au Paris-Saint-Germain de pouvoir rêver à une qualification pour les demi-finales
FC Barcelone
Paris SG l 20h45

Mardi dernier, l’équipe de Carlo Ancelotti ramenait un match nul inespéré acquis dans les dernières secondes des arrêts de jeu. Un nul qui fait office de victoire pour le club parisien car une défaite aurait sûrement entériné les espoirs de qualification de Nasser Al-Khelaifi. Le PSG confirme donc qu'il est déjà un grand club mais qu'il a encore une marge de progression devant lui pour, peut être, espérer gagner la Ligue des Champions.

Un PSG victorieux et une manita pour le Barça

Ce week-end, le premier de la Ligue 1 s'est imposé contre Rennes qui les avait battu dans la phase aller du championnat. Belle revanche donc pour Menez et consort. De plus, l'ancien pensionnaire du Stade Auguste-Bonal a marqué un but magnifique après un raid solitaire de 45 mètres. Les autres remplaçants ont été moins en vue que leur coéquipier. Sakho, Van der Wiel, Camara, Verratti, Chantôme et Gameiro n'ont pas vraiment tiré leur épingle du jeu.

Le Barça, lui, s'est offert un petite promenade bien tranquille contre Majorque. Une répétition avant ce soir? Nous le saurons dans quelques heures. Le chilien, qui était passé complètement à côté de son match mardi, a réalisé une très grosse prestation avec à la   clé 2 buts et 2 passes décisives. Seule ombre au tableau, la sortie d'Alexis Sanchez en fin de match. Son comparse Cesc Fabregas,    lui, a marqué un triplet (premier espagnol  à avoir marquer 3 buts pour le Barça depuis 2001 et Luis Enrique). Le milieu catalan a aussi signé une passe décisive.

L'historique du PSG

Le Paris-Saint-Germain a disputé une seule demi-finale en Ligue des Champions. C'était en 1995 face au Milan AC de Maldini avec à la clé une élimination (PSG 0-1 Milan / Milan 2-0 PSG). La belle histoire, c'est que le club de la capitale s'était qualifié après avoir battu les catalans du FC Barcelone (PSG 2-1 Barça / Barça 1-1 PSG) ! Sauf qu'aujourd'hui, la situation est inversée. En effet, les coéquipiers de Sirigu ont concédé le match nul chez eux en encaissant deux buts, dont un (le pénalty) qui aurait pu (dû) être évité après une sortie hasardeuse du gardien italien. Aux parisiens de faire le travail afin de contrarier les plans des vices-champions d'Espagne 2012. Et pourquoi pas ramener une qualification du Camp Nou.

Le Barça sans Messi, ça roule !

Samedi soir, le Barça jouait contre la lanterne rouge de la Liga. Le moins que l'on puisse dire c'est que les catalans n'ont pas fait de détails. En effet, la rencontre était pliée au bout de 45 minutes. Fabregas, aligné, à la pointe de l'attaque, remplaçait Lionel Messi. L'absence du prodige argentin ne s'est pas ressentie et le collectif espagnol n'a pas été perturbé. Fabregas et Alexis Sanchez ont redoublé de une-deux qui ont mis au supplice l'arrière-garde majorquaine. Sauf que le Paris-Saint-Germain n'est pas du même calibre que le relégable espagnol. Alors Messi ou pas Messi? Surprise !

Les absents et les retours

Matuidi suspendu après son carton jaune récolté au match aller, Ancelotti va devoir faire un choix au milieu de terrain de plus, Thiago Motta incertain ça fait beaucoup ! Alex est lui apte tout comme Thiago Silva (mis au repos ce week-end). Beckham devrait débuter face au Barça tout comme Verratti qui devra se montrer plus rassurant que face à Rennes qui l'avait mis en difficulté par un pressing. Si Rennes lui a posé des porblèmes, qu'en sera-t-il face à la référence du football en terme de possession !

Du côté catalan, Mascherano sera suspendu ce soir pour avoir reçu un deuxième carton jaune au Parc des Princes mais est de toute façon indisponible en raison d'une rupture des ligaments internes latéraux. Abidal est dans le groupe, tout comme Messi (qui devrait débuter sur le banc) et Sanchez. Pedro, quant à lui, effectue son retour dans le groupe. Il était suspendu pour le match aller mais surtout blessé après le match face à l'équipe de France. Puyol vient d'être opérer et Adriano, le défenseur latéral gauche, revient dans le groupe après une gène éprouvée aux ischios.

La puce argentine devrait débuter sur le banc et entrer en cours de jeu face à Paris, si nécessaire. En effet, des examens approfondis ont confirmé que la cicatrisation n'était pas complète. Il y aurait un risque de 50% d'agraver sa lésion au biceps fémoral droit. Tito Vilanova devrait donc, en premier lieu, préserver sa star. A moins que cela soit un coup de bluff de la direction catalane ?

 

La tactique de Paris

On l'a vu mardi, sans Messi, le PSG a pressé beaucoup plus haut et a sûrement dû être rassurer. Il n'empêche que les parisiens devront être plus prudent même s'ils sont dans l'obligation de s'imposer au Nou Camp (ou de faire un match nul 3-3 ou plus). L'erreur à ne pas faire serait de défendre trop bas et de perdre des ballons aux abords de la surface. Après, il faudra bien évidemment être réaliste et si possible encore plus qu'à match aller. Les attaquants devront faire preuve d'encore plus de solidarité envers leurs milieux en terme de pressing.

La conférence de presse de la veille

Voici les déclarations les plus marquantes des conférences d'Iniesta, de Jordi Roura ainsi que de Maxwell et Ancelotti.

Iniesta : "Messi est un joueur fondamental mais le Barça n'est pas dépendant de lui. Le Barça joue en équipe."

Iniesta : "Ce qui nous intéresse, c'est d'être bons sur le terrain. Les arbitres peuvent se tromper, cela ne me préoccupe pas."

Iniesta : "Que Messi soit là ou pas, je joue toujours de la même façon. Mais c'est vrai qu'il est très important pour l'équipe."

Iniesta: "Si Messi ne peut pas jouer, nous aurons des tâches plus importantes en attaque. Avec ou sans Leo, on fera de notre mieux."

Iniesta : "On se connaît depuis longtemps dans l'équipe. Si Messi n'est pas là, ça aura de l'importance mais on jouera notre jeu."

Iniesta : "Le PSG a des joueurs très rapides et très bons techniquement. C'est une équipe complète. Nous n'avons pas été surpris par la qualité du PSG au match aller."

Roura : "Messi sur le banc ? Pas forcément. Il manque encore quelques heures pour prendre la décision. Une décision sera aussi prise demain pour Adriano et Pedro".

Maxwell : "Leo Messi est un joueur qui est irremplaçable. Il n'y a pas de joueur avec autant de qualités."

Maxwell : "Je ne me réjouis jamais des blessures d'un autre joueur. Nous sommes concentrés sur l'objectif."

Ancelotti : "Même si on ne gagne pas, ela ne changera pas grand chose pour le futur du PSG."

Ancelotti : "La condition physique de Thiago Motta n'est pas optimale. Il est à disposition. La condition physique de Thiago Motta n'est pas optimale. Il est à disposition."

Ancelotti : "Il y a beaucoup de supporters parisiens qui sont venus, c'est très bien pour nous."

Ancelotti : "Nous avons la possibilité de jouer notre chance et nous la jouerons à 100%."

 

Les compositions probables

Jordi Alba, qui a disputé un nombre incroyable de match (sa saison avec Valence, l'Euro 2012, JO 2012 et la saison avec le Barça), est au bout du rouleau mais sera sûrement titulaire en vue de l'incertitude et de l'importance de ce match pour le club de Sandro Rossel. Sinon ce serait Adriano qui prendrait sa place. Le défenseur français, Eric Abidal devrait, lui, entrer en cours de match du fait qu'il manque de rythme. Bartra, le jeune défenseur, devrait être aligner même s'il n'a pas beaucoup d'expérience et qu'il manque un peu de rythme. Côté arbitrage, (les décisions du corps arbitral ont beaucoup fait parler cette semaine) c'est le batave Bjorn Kuipers qui officiera pour cette rencontre.

Barcelone sans Messi : Valdès/ Daniel Alves/ Pique/ Bartra/ Jordi Alba/ Xavi/ Busquets/ Iniesta/ Sanchez/ Fabregas/ Tello.

Barcelone avec Messi : Valdès/ Daniel Alves/ Pique/ Bartra/ Jordi Alba/ Xavi/ Busquets/ Iniesta/ Sanchez/ Messi/ Tello.

Paris : Sirigu/ Jallet/ Alex/ Thiago Silva/ Maxwell/ Beckham/ Verratti/ Lucas/ Pastore/ Lavezzi/ Ibrahimovic.

L'anecdote

La direction catalane a invité le nouveau Pape, François Jorge Mario Bergoglio, a assisté à la rencontre. Le Pape, grand fan du club espagnol et argentin, sera un supporter de choix pour les futurs champions d'Espagne. Espérons que cela ne portera pas chance aux barcelonais et à Messi. Car sinon, les parisiens n'ont plus qu'à croiser les doigts ! Il ne faut pas avoir peur de le dire, le club francilien n'est pas favori et a de faibles chances de se qualifier. Mais rien ne nous empêche d'y croire et de rêver à un exploit.