Barcelone humilié à Munich

L'équipe Blaugrana n'a pas existé en déplacement à l'Allianz Arena face à un Bayern Munich qui mérite le titre de l'équipe en forme du moment. Une humiliation 4-0 en mémoire à Athènes et au Dynamo Kiev d'Andrei Chevtchenko.

Barcelone humilié à Munich
Un match parfait de la part de Mario Gomez
Bayern Munich
4
0
FC Barcelone
Bayern Munich: Neuer; Alaba, Dante, Jêrome Boateng, Lahm; Schweinsteiger, Javi Martinez, Ribéry (Shaqiri, min.89); Thomas Müller (Pizarro, min.83), Robben, Mario Gomez (Luiz Gustavo, min.71).
FC Barcelone: Valdés; Alba, Piqué, Bartra, Alvés; Busquets, Xavi, Iniesta; Pedro (Villa, min.83), Alexis, Messi.
SCORE: 1-0, min.25, Thomas Müller. 2-0, min.48, Mario Gomez, 3-0, min.73, Robben. 4-0, min.81, Thomas Müller.
ARBITRE: Viktor Kassai (HUN). avertit côté Bayern Munich : Mario Gomez (min.36), Javi Martinez (min.46), Schweinsteiger (min.86), avertit côté Barcelone : Bartra (min.38), Alexis (min.86), Alba (min.89), Iniesta (min.93).
ÈVÉNEMENTS: Première demi-finale de Ligue des champions entre le Bayern Munich, vainqueur de la Bundesliga, et le FC Barcelone, leader de la Liga. Le match a eu lieu à l'Allianz Arena (68000 spectateurs).

Tito Vilanova, avec de nombreux absents dans les rangs barcelonais (Adriano, Puyol, Mascherano) a décidé d'aligner Bartra en défense centrale. Abidal, utilisé contre Levante, est ménagé. Messi, longtemps indécis, débute bien titulaire à l'Allianz Arena. Alexis est préféré à Villa à l'avant.

Un début compliqué  

Le FC Barcelone domine le début de la partie mais la tâche n'est pas facile. Les Die Roten se réfugient en défense et procèdent en contre. Messi est obligé de revenir au milieu. L'équipe locale, en grande forme, montre une grande solidité.  

Avantage Munich

Dante remporte logiquement un duel aérien face à Alves et expédie une tête au deuxième poteau. Thomas Müller, avec beaucoup de hargne, place une tête énergique en angle restreint et déroute Valdés : 1-0 (min.25). Le Bayern Munich mérite de mener à la pause face à un FC Barcelone apathique. 

Le début de la deuxième mi-temps est délicat à vivre pour Barcelone qui écope d'un but qui n'aurait pas dû être validé. Thomas Muller gagne dans les airs, à nouveau devant Alvés. Valdés est dérouté, et c'est dans les six mètres, l'incontournable Mario Gomez place une reprise qui fait chavirer le public de l'Allianz Arena : 2-0 (min.48). Un but polémique du Munichois. 

Le FC Barcelone est maladroit. La condition physique des Germaniques force l'admiration. L'arbitre est à nouveau à l'origine d'une polémique. Thomas Muller percute Alba en pleine course, ce qui profite à Robben, qui bat Valdés de l'intérieur du pied gauche imparable : 3-0 (min.73). Le break est fait avec une deuxième controverse. 

Le Barça n'a aucune motivation. Le Bayern Munich les crucifie avec un contre mené rapidement par Ribéry côté gauche qui décale Alaba. L'Autrichien place un centre précis au point de penalty. Valdés ne peut intervenir et Thomas Müller double la mise devant Alba : 4-0 (min.81). Barcelone est KO. 

Le résultat est élogieux pour l'équipe d'Heynckes, qui a fait preuve de réalisme et a le droit de remercier l'arbitre. Mais le FC Barcelone mérite de perdre le match tant il a craqué face à la machine à gagner de Karl-Heinz Rummenigge, et n'a plus qu'à réaliser un match parfait au Nou Camp pour obtenir une qualification qui relève de l'utopie.