La passe de 5 pour le Bayern !

Ce samedi 25 mai, le Bayern Munich affrontait le Borussia Dortmund dans un choc au sommet en finale de la Ligue des Champions 2013.

La passe de 5 pour le Bayern !
Borussia Dortmund
1 2
Bayern Munich
Borussia Dortmund: Weidenfeller - Piszczek, Subotic, Hummels, Schmelzer - Bender (Sahin 92e), Gundogan, Blaszczykowski (Schieber 90e), Reus, Grosskreutz - Lewandoski.
Bayern Munich: Neuer - Lahm, Dante, Boateng, Alaba - Martinez, Schweinsteiger, Robben, Müller, Ribery (Luiz Gustavo 90e) - Mandzukic (Gomez 92e).
SCORE: 0-1 : Mandzukic (60e), 1-1 : Gundogan (68e), 1-2 : Robben (89e).
ARBITRE: Nicola RIZZOLLI.
ÈVÉNEMENTS: Finale de la Ligue des Champions 2013 - Wembley.

Au terme d'un match absolument sensationnel du début à la fin, le Bayern Munich rattrape son retard sur Liverpool en remportant sa cinquième Ligue des Champions. Dortmund, auteur d'un match énorme, aura craqué dans les derniers instants de la rencontre. Le duo Robbery a encore une fois fait frémir toute l'Europe.

Deux gardiens exceptionnels

Si l'on savait Neuer monstrueux, l'énigme Weidenfeller restait un mystère. Un mystère résolu ce soir, puisque les deux portiers ont affiché un très haut niveau pour maintenir le suspens dans un match où le nombre de buts aurait clairement pu être doublé. Reus, Gündogan et consorts auront mis à mal à plusieurs reprises le portier international allemand. Neuer ayant multiplié les parades devant toutes les offensives du Borussia (14', 15', 19', 22', 35'). De l'autre côté, Weidenfeller a longtemps maintenu Dortmund à flot, en enchaînant les envolées (26', 43', 76', 87'). Quand les deux portiers n'étaient pas mis à contribution, des gestes défensifs d'une classe éblouissante sont venus illuminer la rencontre. Sur une énorme contre-attaque bavaroise, Subotic est venu sauver sur sa ligne in extremis devant Robben (72e).

Robben brise la malédiction

Après deux finales perdues lors des trois dernières éditions, le Bayern avait à coeur de l'emporter. Malmené en première période, les coéquipiers de Schweinsteiger ont enfin brisé la malédiction. Robben, malheureux lors des précédentes finales, a sauvé les siens en délivrant une passe décisive et en marquant le but de la victoire dans les dernières secondes de la rencontre, après avoir pourtant raté 3 faces à faces en première période. Lahm peut savourer, ainsi que Heynckes, qui remporte le titre suprème à 70 ans avant de quitter le club et de laisser les rênes à un Guardiola qui aura fort à faire pour maintenir le Bayern a un tel niveau.

Les Bavarois ont su profiter de leurs occasions et de la fatigue des Jaunes et Noirs pour appuyer dans les dernières minutes et crucifier une équipe de Dortmund courageuse mais trop approximative défensivement. Cette Ligue des Champions 2013 revient, en toute logique, au meilleur club d'Europe cette saison.