L'Olympiakos aussi joue gros

Ce soir, qui l'eut cru, rencontre au sommet du groupe C entre le PSG et l'Olympiakos! Les deux clubs peuvent se qualifier pour les huitièmes. La pression sera sur Paris...

L'Olympiakos aussi joue gros
Paris SG
Olympiakos | 20h45

La forme parisienne

Etincelante. 38 matchs consécutifs sans défaite toute compétition confondues. Depuis Reims au printemps dernier (1-0), aucune équipe n'a reussi à faire tomber le PSG. Auréolés d'un troisième titre de champion de France cet été, les Parisiens sont revenus le week-end dernier sur les lieux de leur dernière déconvenue, dans un contexte particulier, un match à priori facile juste avant un affrontement européen. Cette confrontation n'a fait que mettre en exergue la suprématie parisienne cette année : victoire sans souciller 0-3, et, en marchant s'il vous plaît. Seul petit bémol, leur dernier match de C1 aura d'ores et déjà du leur donner la qualification, Anderlecht en a décidé autrement en venant accrocher le point du nul au Parc des Princes (1-1). Ce soir, tout autre résultat qu'une défaite enverra les Franciliens au tour suivant. Une simple formalité? 

La forme du Pirée

Leaders de leur championnats, les joueurs de l'Olympiakos Le Pirée auront à coeur de venger le résultat du match aller qui leur avait été largement défavorable (1-4). Pourtant, avec l'ASSE, les Grecs peuvent se vanter d'avoir l'équipe qui a le plus bougé les Franciliens cette saison. Sur une bonne dynamique (ils ont battus 1-4 le Panthrakikos) ils réalisent le meilleur début de championnat de leur histoire et possèdent cinq points d'avance sur le PAOK Salonique, deuxième, et 13 sur l'Atromitos Athènes, troisième. Une confortable marge donc. Sur la scène continentale, excepté leur défaite inaugurale, ils sont invaincus (0-3 à Anderlecht, 1-1 puis 1-0 face au Benfica), leur permettant d'occuper la deuxième place du groupe aujourd'hui avec trois points d'avance sur les Lisboètes. 

Aucun blessé à déplorer côté grec, Dimitris Siovas sera normalement apte, accompgné de Vladimir Weiss, Delvin N'Dinga et de Paulo Machado, également sur le retour. 

Les compositions probables 

Paris Saint-Germain 4-3-3 football formationOlympiakos SF Piraeus 4-2-3-1 football formation