Viktoria Plzen, tchèque moi ça

La phase de poules de Champion’s League est terminée, avec comme chaque saison, ses qualifiés, ses reversés en Europa League, et enfin, les bons derniers, qui repartent bredouilles. Focus sur un petit club que nous commençons à voir régulièrement en compétitions européennes, et qui, à la surprise générale, sera reversé en Europa League au détriment du grand CSKA Moscou: le Viktoria Plzen.

Viktoria Plzen, tchèque moi ça
Plzen
2 1
CSKA Moscou

Joueurs locaux, une force

De toutes les équipes engagées en Ligue des Champions cette année, le Viktoria est celle qui possède le moins d’étrangers dans son effectif. En effet, seuls 5 joueurs répertoriés. Et encore, ce sont des nationalités relativement proche de la République Tchèque: un bosniaque et 4 slovaques. La Slovaquie, pays limitrophe, la famille quoi ! Et si la force de cette équipe, c’était ça? Jouer sur les joueurs du football national…

Et Plzen grandit…

Depuis son premier titre de Champion en 2011, le Viktoria Plzen figure sur la scène européenne (2 Champion’s League et 1 Europa League), soit 3 années consécutives au plus haut niveau, sans pour autant changer son mode de fonctionnement. Grâce notamment à ses joueurs cadres comme Matus Kozacik, gardien international slovaque, Vaclav ProchazkaDavid Limbersky (23 sélections avec la sélection tchèque), Pavel Horvath (19 sélections), le milieu offensif Daniel KolarMarek Bakos le buteur de cette équipe, un peu moins en réussite cette saison mais également le surprenant défenseur Marian Cisovsky ! Ce joueur joue défenseur central mais marque énormément de buts, sans rire: une vingtaine de buts en 2 saisons et demi au Viktoria !

 

 Après le nul face au Milan AC ! 

De belles performances sur la scène européenne

Mais l’équipe de Plzen n’est pas arrivée en haut de l’affiche européenne pour y faire figuration. De jolies petites performances restent gravées dans l’histoire récente de ce club tchèque: éliminer Rosenborg (Norvège) au 3ème tour préliminaire pour sa première participation à la Ligue des Champions (1-0/3-2), éliminer dans la foulée le FC Copenhague en barrages (3-1/2-1), aller battre le BATE Borisov 1-0 pour sa première victoire dans la coupe aux grandes oreilles, tenir en échec le Milan AC 2-2, tenir en échec Schalke 04 1-1 en EL, battre l’Atlético Madrid 1-0 la saison passée, la somptueuse victoire obtenu à Naples 3-0, contre toute attente au match aller des 16èmes de l’EL suivi du 2-0 derrière à domicile.

Cette saison, le Viktoria réussi l’exploit (si on peut dire), d’être reversé en Europa League. Avec un groupe plus que compliqué (Bayern, City, CSKA Moscou). Et cela s’est joué à la dernière minute de la 6ème et dernière journée de phase de poules… face au CSKA Moscou. Une victoire 2-1 qui délivre le stade Struncovy Sady Stadion ! Un but dans les arrêts de jeu signé Tomas Wagner, jeune attaquant tchèque de 23 ans, potentiellement intéressant !

   La joie des tchèques après leur victoire sur Moscou !   

Attendons maintenant le tirage au sort des 16èmes de finales d’EL pour voir le sort réservé au "petit" club tchèque. Chiche de faire mieux que les 8èmes de la saison passée? Petit club ne demande qu’à grandir…

Hodně štěstí Viktoria (Bonne continuation au Viktoria)