Une finale épique, un dénouement dramatique, des acteurs héroïques

Au terme d'un match d'une intensité rare, marqué par un engagement de tous les instants, le Real Madrid s'est imposé aux dépens de l'Atlético, son voisin, sur un score de 4-1 après prolongations ne reflétant pas la physionomie de la rencontre. Voici les notes décernées par la rédaction aux acteurs de cette finale.

Une finale épique, un dénouement dramatique, des acteurs héroïques
Une finale épique, un dénouement dramatique, des acteurs héroïques
Real Madrid
4 1
Atletico Madrid

Atletico Madrid

Thibaut Courtois : 6,5/10.

Peu sollicité, il a fait ce qu'il fallait durant le temps réglementaire, n'étant battu que sur une tête imparable de Ramos. En prolongation, il a sombré, à l'image de son équipe, repoussant tout d'abord une frappe de Di María sur Gareth Bale, tout heureux de pouvoir s'illustrer, puis se rendant coupable d'une faute de main sur un tir de Marcelo.

Juanfran : 7/10.

Impeccable durant 90 minutes, il a fini le match sur une jambe après avoir été touché à la cheville droite lors d'un choc avec Morata. Son apport offensif fut conséquent, et ses interventions défensives précieuses. Il a d'ailleurs été passeur décisif sur le but de Godín. Cependant, il est fautif sur le but de Bale, ayant perdu son duel avec Di María à l'entrée de la surface.

Filipe Luis : 6/10.

Plus effacé qu'à son habitude, le latéral brésilien s'est surtout distingué par son bon rendement défensif, ses montées ayant été rares, et peu efficaces. 

Remplacé à dix minutes de la fin du temps réglementaire par le Belge Toby Alderweireld, qui a réalisé un match correct, apportant vainement de la fraîcheur à son équipe.

Diego Godín : 6,5/10.

Auteur de l'ouverture du score dix minutes avant la pause, l'Uruguayen a dominé ses adversaires dans la plupart des duels aériens, mais s'est rendu coupable d'une erreur de marquage sur le but de Ramos, qui a changé le cours du match.

Miranda : 7,5/10.

Véritable patron de la défense de l'Atlético au cours de cette rencontre, le Brésilien a tenu la baraque durant les 120 minutes de jeu. Son impact dans les duels et son excellente lecture du jeu ont permis à sa formation de retarder l'échéance durant le temps réglementaire, puis de limiter les dégâts en prolongation.

Koke : 6,5/10.

Après avoir dominé son sujet en première période, le milieu espagnol s'est peu à peu éteint, n'éclairant le jeu de son équipe que par intermittence. Il s'est malgré tout distingué dans les duels, mettant à mal les joueurs du Real tout au long de la rencontre.

Raúl Garcia : 6/10.

Peu en vue, le milieu offensif espagnol fut inconstant, et parfois maladroit. Il aura quand même distillé quelques bons ballons, mais en vain.

Son remplacement par José Sosa à vingt-cinq minutes de la fin du temps réglementaire coïncida néanmoins avec le début d'un attaque-défense indécis. Ce dernier apporta sa pierre à l'édifice à la récupération, mais ne put correctement exploiter les rares bons ballons dont il disposa.

Gabi : 7/10.

Impérial à la récupération, infranchissable devant sa défense, le capitaine de l'Atlético s'est montré sous son meilleur jour. Sa performance est toutefois entachée par quelques mauvais gestes inutiles, et une faute sur Ronaldo dans la surface, qui permit au Ballon d'Or d'y aller de son but.

Tiago : 7/10.

Tout comme son capitaine, Tiago a mis à mal les milieux adverses, étouffant Luka Modrić et Sami Khedira. Ses relances ont été impeccables, et ses interventions chirurgicales. Il a malheureusement disparu de la circulation à l'entame de la prolongation.

Diego Costa : Non noté.

Incertain, il est sorti dès la dixième minute, sans avoir touché un seul ballon.

Remplacé par Adrián (7/10), qui fut un véritable poison pour les milieux défensifs adverses, et qui livra un superbe duel face à Carvajal.

David Villa : 5,5/10.

Transparent, l'ancien joueur du Barça n'aura jamais réussi à peser sur la défense du Real. Il ne put faire fructifier les ballons qu'il reçut, et son duel avec Ramos, attendu, tourna largement à l'avantage du défenseur.


Real Madrid

Iker Casillas : 6/10.

Coupable sur le but de l'Atlético, le légendaire gardien du Real ne s'est pas laissé abattre, et a fait le boulot par la suite. Mais cette erreur d'appréciation a terni une performance déjà moyenne, car il n'a été que peu sollicité.

Carvajal : 7/10.

Auteur d'un excellent match, il a été secoué par Adrián, et s'en est souvent sorti de belle manière. Son apport offensif fut correct, mais ne peut ternir une partition exemplaire du latéral, qui a certainement marqué des points auprès du sélectionneur, Vicente Del Bosque.

Coentrão : 5,5/10.

Si Juanfran s'est amusé sur son aile droite, c'est bien parce que Coentrão s'est montré sous un mauvais jour. Maladroit, peu inspiré, le latéral a déçu défensivement, sans rien apporter offensivement.

Remplacé par Marcelo à l'heure de jeu. Ce dernier a été le véritable détonateur de cette finale, l'élément déclencheur de la révolte du Real. Auteur d'un but, il a également écœuré les attaquants de l'Atlético par ses excellents replis défensifs.

Sergio Ramos : 8/10.

Trois buts en deux matches. Tel est le bilan actuel du défenseur central en Ligue des Champions. Après avoir maintenu son équipe à flot en première période, il a arraché la prolongation d'une tête magnifique. Dans les airs, il a survolé les débats. Une performance remarquable.

Raphaël Varane : 7,5/10.

Du haut de ses 21 ans, le Français a livré une partition sans accrocs. Serein, concentré, il n'a jamais été pris en défaut par un joueur adverse. Un calme impressionnant, et une maîtrise technique digne des meilleurs à son poste.

Sami Khedira : 5,5/10.

Le milieu allemand, censé combler l'absence d'Alonso, n'a fait que l'aggraver. Revenu de blessure il y a peu, Khedira a montré qu'il n'était pas revenu à son meilleur niveau. Il n'a récupéré que peu de ballons, et en a perdu bien plus. Il a également perdu son duel aérien avec Juanfran sur l'ouverture du score de ce dernier.

Remplacé par Isco à l'heure de jeu. Le jeune meneur de jeu a moins pesé sur le jeu que prévu, mais a, par moments, montré de très belles choses.

Luka Modrić : 6,5/10.

Le Croate, étouffé par Tiago et Gabi, n'a jamais vraiment été en mesure de peser sur le jeu. Il s'est alors contenté de distribuer, de dynamiser quelque peu la rencontre, un rôle qu'il a bien rempli, même si la réussite n'était pas toujours au rendez-vous.

Di María : 7/10.

L'Argentin, depuis le début de la saison, démontre qu'il est une pièce essentielle du Real Madrid. Directement impliqué sur le but de Bale, il a, par des courses multiples et variées, perturbé le dispositif adverse. En revanche, son apport défensif est resté limité.

Gareth Bale : 6,5/10.

Bien qu'il ait marqué, le Gallois a déçu, manquant trois occasions énormes, aussi bien par excès d'individualisme que par précipitation. Sa vitesse a cependant été une arme redoutée, à juste titre, par les Colchoneros.

Cristiano Ronaldo : 6,5/10.

Chez lui, à Lisbonne, le Portugais a longtemps été sevré de ballons, car bien muselé par Juanfran. Cependant, en prolongation, il s'est montré décisif, délivrant une passe décisive pour Marcelo, avant de provoquer un penalty qu'il transforma lui-même.

Karim Benzema : 6,5/10.

Incertain, le Français a pourtant débuté le match. Bien qu'assez statique, il a su adopter un rôle de pivot qui a permis à la Maison Blanche de se créer quelques occasions intéressantes. Il a redistribué les balles sans s'affoler, et avec précision, ce qui a contribué à éviter une certaine précipitation en attaque.

Remplacé par Morata à dix minutes de la fin du temps réglementaire. Le jeune attaquant espagnol n'a eu que peu de ballons à se mettre sous la dent, et n'a généralement pas véritablement su en profiter.

Retrouvez ici les points clés du match.