Sans briller, Arsenal est en Ligue des Champions

Arsenal n'a pas spécialement brillé face au Besiktas ce mercredi mais l'essentiel est acquis : les Gunners sont en C1.

Sans briller, Arsenal est en Ligue des Champions
Alexis félicité par Wilshere suite à son premier but londonien.
Arsenal
1 0
Besiktas
Arsenal: Szczesny - Debuchy, Koscielny, Mertesacker, Monreal - Flamini - Cazorla, Oxlade Chamberlain, Wilshere, Özil - Sanchez
Besiktas: Zengin - Köybasi, Franco, Ersan, Motta - Hutchinson, Özyakup, Kavlak - Pektemek, Ba, Sahan
SCORE: 1-0 Alexis (45+1)
ARBITRE: Pedro Proenca | Cartons jaunes : Debuchy (14'), Kavlak (23'), Öziakup (32'), Franco (59'), Debuchy (75'), Chambers (76'), Hutchinson (79'), Uysal (85'), Szczesny (86') et Süzen (90')| Carton rouge : Debuchy (75')
ÈVÉNEMENTS: Match retour des barrages de qualifications à la Ligue des Champions | Emirates Stadium (60000 spectateurs)

Sans Giroud ni Sanogo, Arsenal se devait de marquer face au Besiktas Istanbul pour ne pas dire au revoir à la plus belle des compétitions européennes, la belle série de 18 qualifications consécutives en C1 était dans les pieds des 11 londoniens et dans la tête d'Arsène Wenger, qui a du longuement se la creuser pour trouver son attaquant de pointe. Podolski, Campbell ou Sanchez ? Le Français a tranché en faveur du Chilien et bien lui en a pris puisque l'ancien Barcelonais à inscrit ce mercredi soir l'unique but de la double-confrontation, permettant à son équipe de se qualifier.

Tout fut bien compliqué pourtant pour les Gunners. Si l'avantage acquis juste avant la pause pouvait sembler heureux tant Arsenal ne s'était pas baladé jusque là face aux Stambouliotes, la suite allait se révéler encore plus compliquée. Sous l'oeil d'un Emirates Stadium électrisé par la peur, Besiktas se montrait régulièrement dangeureux, souvent par l'intermédiaire de Ba, l'ancien de Chelsea qui avait déjà affronté les Gunners avec les Blues. Le calvaire continuait à la 75e minute quand l'international français Mathieu Debuchy se faisait expulser pour un deuxième carton jaune très bête consécutif à une faute d'anti-jeu. A 10 contre 11, les Londoniens savaient très bien qu'un simple petit but suffisait aux Turcs pour se qualifier. La fin de match fut donc bien longue pour Arsenal, car les ballons turcs fusaient devant le but d'un Szczesny tout de même rassurant face à Köybasi (90+2).

Auparavant, en première période, Arsenal s'était procuré les plus belles situations, sans pour autant réellement dominer les débats. Leurs occasions étant en effet souvent consécutives à des erreurs stambouliotes (11', 24'). Finalement, alors que le BJK aurait pu obtenir trois minutes plus tôt un penalty pour un accrochage entre Wilshere et Motta, Alexis Sanchez soulagea l'Emirates en reprenant une passe d'Özil destinée à... Wilshere et en fusillant Zengin qui n'a rien pu faire d'autre qu'effleurer le ballon sans dévier sa course, pour le plus grand bonheur du peuple Gunner.

_________________________________________________________

Autres résultats : 

Bayer Leverkusen 4-0 FC Copenhague (s.c. 7-2)

Bilbao 3-1 Naples (s.c. 4-2)

Malmö 3-0 Salzburg (s.c. 4-2)

Ludogorets 1-0 Steaua (s.c. 1-1)