Monaco - Leverkusen : Réussir son retour

En difficulté en championnat, l'AS Monaco reçoit ce mardi au Stade Louis II le Bayer Leverkusen pour le compte de la première journée de Ligue des Champions. Dans un groupe C très homogène et disputé, cette confrontation s'annonce déjà décisive.

Monaco - Leverkusen : Réussir son retour
Finaliste en 2002 de la Ligue des Champions avec le Bayer, Berbatov reçoit son ancien club ce mardi ©rlt.fr
AS Monaco
Bayer Leverkusen I 20h45

Inconstant et impuissant en Ligue 1, l'AS Monaco espère lancer sa saison ce soir pour son premier match de Ligue des Champions. Face à une équipe de Leverkusen joueuse, les hommes de Jardim devraient se retrouver dans la position d'outsiders obligés de jouer le contre. Une situation qui pourrait les arranger.

Les retrouvailles avec la Coupe d'Europe

©lequipe.fr

L'histoire de l'ASM en Europe est jalonnée de moments mémorables, les plus jeunes se souvenant de la finale de Ligue des Champions perdue face à Porto (3-0) en 2004. Ce mardi, s'ouvre une nouvelle page de cette histoire avec le retour du club de la Principauté en Ligue des Champions, après 9 ans d'absence. Ainsi, le dernier match des monégasques en C1 date du 9 mars 2005. A l'époque, les hommes de Didier Deschamps s'étaient inclinés 2 buts à 0 face au PSV Eindhoven et s'étaient fait éliminer dès les huitièmes de finale de la compétition. Ce sont donc des retrouvailles après une longue absence qui attendent l'AS Monaco. Epaulée par certains cadres comme Jéremy Toulalan, Ricardo Carvalho, Joao Moutinho ou Dimitar Berbatov, la jeunesse monégasque sera guidée pour ce grand rendez-vous. Mais elle aura fort à faire face à une équipe qui a engendré de l'expérience ces dernières saisons en affrontant le PSG, Valence, Chelsea ou Manchester United.

Tout pour l'attaque ?

©le10sport.com

Certains se souviennent d'un Bayer Leverkusen complètement dépassé par le PSG en huitièmes de finale de Ligue des Champions la saison dernière, mais cette année, c'est un tout autre visage que devrait afficher le club de Rudi Völler. A la tête de l'équipe depuis le début de la saison, Roger Schmidt a imposé un nouveau style de jeu, plus offensif et tournée vers l'attaque. Le 4-3-3 très rigoureux de la saison passée a laissé place à un 4-2-3-1 bien plus flamboyant, articulé autour du talentueux meneur de jeu, Hajan Calhanoglu, fraichement arrivé en provenance du Hambourg SV. A la recherche perpétuelle de la possession et du rythme, Leverkusen devrait tenir le ballon à Louis II, avec la volonté d'imposer sa maîtrise. Vainqueur brillant face à Dortmund pour l'ouverture de la Bundesliga, le Bayer sera à craindre. Mais le match nul concédé ce week-end face au Werder Brême à la BayArena (3-3), est venu mettre en évidence les limites défensives de son système de jeu. A Monaco d'en profiter.

Monaco en outsider ?

©spacefoot.com

Ainsi, la rencontre entre l'AS Monaco et le Bayer Leverkusen s'annonce ouverte et très rythmée. Les deux équipes, joueuses mais fébriles en défense devraient nous offrir du spectacle ce mardi à Louis II. Pour son retour en Ligue des Champions, Monaco pourrait évoluer plus bas qu'en Ligue 1, avec l'idée de contrer le 4-2-3-1 du Werksclub. Toulalan en sentinelle, devrait se charger de Calhanoglu en marquage individuel tandis que Moutinho et Kondogbia auront la tâche de contrer les montées de Castro ou Bender dans l'entrejeu. Avec Bellarabi et Son sur les côtés, les arrières latéraux monégasques auront du boulot défensivement tandis que la puissance et l'impact de Kiessling seront une menace constante pour Raggi et Carvalho. Monaco devra avant tout se montrer compact et solide s'il veut contenir et contrer le Bayer. C'est à cette seule condition qu'ensuite, les hommes de Jardim pourront imposer leur jeu et profiter des espacés laissés par Leverkusen dans son dos.

Les compositions probables :

Monaco : Subasic – Fabinho, Raggi, Carvalho, Kurzawa – Moutinho, Toulalan (cap), Kondogbia – Ferreira-Carrasco (ou Germain), Berbatov, Ocampos (ou Martial)

Leverkusen : Leno – Jedjav, Toprak, Spahic, Boenisch – Castro, L.Bender (cap) – Bellarabi, Son, Calhanoglu - Kiessling

Ces deux équipes ont un profil similaire. Les deux cherchent à imposer leur philosophie, à avoir le ballon et à jouer haut. Mais les deux ont aussi des difficultés défensives, la faute au manque de mobilité de leurs défenseurs. A voir si ce soir une des deux va s'adapter en fonction de l'enjeu et si une des deux va accepter la domination technique et territoriale de l'autre. Ce Monaco - Leverkusen s'annonce donc passionnant, et très ouvert.