Zenit - Monaco : rééditer la performance

Deux semaines après son retour réussi en Ligue des Champions face au Bayer Leverkusen, l'AS Monaco se déplace à Saint Saint-Pétersbourg pour y affronter le Zenit ce mercredi à 18h00. Déplacement complexe pour une équipe pas encore au maximum de son potentiel.

Zenit - Monaco : rééditer la performance
Zenit - Monaco : rééditer l'exploit ©asmfc.com
Zenit
Monaco I 18H00

Le 16 septembre face à Leverkusen, l'AS Monaco semblait avoir lancé sa saison. Après un premier mois compliqué entre tatônnement tactique et impuissance collective, les hommes de Jardim avaient réalisé leur match référence, celui-là même qui paraissait apporter confiance et stabilité. Mais depuis, la défaite ce samedi contre Nice est venue relancer les débats et remettre une fois de plus en question la sérénité  et la solidité monégasque. Dépassée tactiquement, impuissante offensivement et limitée techniquement, l'ASM avait alors concédé une défaite logique, révélant une fois de plus ses failles et ses défauts. Ce mercredi, il faudra les compenser par une grosse débauche d'énergie et une énorme cohésion collective.

Comme face à Leverkusen ?

Face à une équipe du Bayer très joueuse et volontairement offensive en 4-2-3-1, l'AS Monaco avait cherché à défendre plus bas, avec l'idée de contenir les allemands pour mieux les contrer. Un plan qui avait tenu à pas grand chose en première période avant de se révéler efficace en seconde, grâce à l'apport de Bernardo Silva notamment. Contre un Zenith qui a également gagné son premier match de Ligue des Champions, sur la pelouse de Benfica, Monaco pourrait affronter à une équipe plus directe et ahtlétique que le Bayer. Face à l'équipe russe, les hommes de Jardim devront répondre physiquement au 4-2-3-1 des coéquipiers de Garay. Contre un quatuor physique et puissant, l'AS Monaco risque de défendre tout aussi bas que contre le Bayer, mais en y mettant plus d'intensité dans les duels et plus d'agressivité dans les interventions. La première bataille que les monégasques devront gagner, c'est celle de l'impact physique.

Laisser le jeu au Zenit

©zimbio.com

Ainsi, Monaco pourrait laisser le ballon au Zenit et chercher à le contenir, comme il l'avait fait face au Bayer Leverkusen. Après un passage en 4-4-2 à plat ce samedi contre Nice, l'ASM devrait revenir à un 4-3-3 plus classique. La lutte au milieu du terrain s'annonce ainsi âpre et intense. Dans la zone de Danny, capitaine et mettre à jouer de l'équipe russe, Jérémy Toulalan aura un rôle prépondérant. Il devra contenir le meneur de jeu portugais et couper toutes ses relations avec ses coéquipiers. Réduire au maximum ses espaces et son impact dans les phases offensives, voilà le rôle de l'ancien lyonnais. Un cran plus haut, Kondogbia et Moutinho auront quant à eux la tâche de couvrir dans la largeur pour fermer les couloirs à Hulk et Shatov tout en gênant les relances de Javi Garcia et Fayzulin. Sans étirer les lignes. Enfin derrière, Carvalho et Raggi devront répondre à l'impact de Rondon, véritable point de fixation du Zenit et tour de contrôle capable de prendre tous les ballons de la tête, à l'image de Kiessling pour Leverkusen. Quant au secteur offensif, porté par Berbatov en pointe ainsi qu'Ocampos et Ferreira Carasco sur les côtés, mais aussi soutenu par les montées de Fabinho, Kurzawa et Moutinho, le plan mogésque consistera à prendre de vitesse une défense plutôt lente et habituée à défendre bas. Aux hommes de Jardim de faire sortir les coéquipiers de Criscito.

La confiance pour le Zenit ?

©Tous Droits Réservés

Fort de son succés 2 buts à 1 face à Benfica en ouverture de groupe C, le Zenit reçoit Monaco avec tranquillité et confiance. Tenu en échec par le Spartak Moscou en russian premier league après une série de 8 victoires consécutives, les hommes de Villas Boas restent sur 14 matches sans défaite et son premiers du championnat russe. Sereins quant à leur potentiel, les coéquipiers d'Hulk entendent bien faire parler la poudre au Stade Petrovski. Pour cela, il faudra jouer plus haut que face à Benfica et mettre plus de rythme que face au Spartak. Mais avec l'appuit de cadres expérimentés comme Garay, Hulk, Danny, Javi Garcia ou Arshavin, Tymoshchuk et Kerzakov sur le banc, le Zenit semble en mesure de répondre à l'évènement. A lui de profiter notamment de l'absence de joueur dans la zone de Javi Garcia et Fayzulin pour lancer les attaques depuis le milieu de terrain pour acculer l'ASM.

Les compositions probables

Zenit Saint-Pétersbourg : Lodigine - Smolnikov, Garay (ou Neto), Lombaerts, Criscito - Javi Garcia, Fayzulin - Hulk, Danny (cap), Shatov - Rondon

Monaco : Subasic - Fabinho, Raggi, R.Carvalho, Kurzawa - Moutinho, Toulalan (cap), Kondogbia - Ocampos, Berbatov, Ferreira-Carrasco

Monaco est donc prévenu. Face à une équipe expérimentée et renforcée par des cadres habitués aux matches de Coupe d'Europe, les hommes de Jardim vont devoir être parfaitement au point tactiquement mais surtout physiquement. La tâche s'annonce difficile, mais l'AS Monaco l'a déjà réalisée contre Leverkusen, alors pourquoi pas ce mercredi à 18h00 ?