Monaco à qui perd gagne

Défaits 2 à 0 au stade Louis II, les Monégasques accèdent aux quarts de finale de la Ligue des Champions grâce à leur victoire 3 buts à 1 au match aller. Ils rejoignent ainsi le Paris-Saint-Germain dans la liste des huit dernières équipes engagées.

Monaco à qui perd gagne
Abdennour verra les quarts de finale. Crédit : ASM
AS Monaco
0 2
Arsenal

Les Monégasques se sont faits peur. Loin d'être une promenade de santé, ce huitième de finale retour de la Ligue des Champions face à Arsenal avait plus les allures d'une prise de siège que d'un match de football entre deux équipes d'un même niveau. Si la muraille rouge et blanche a cédé par deux fois, les hommes du rocher sont malgré tout parvenus à se qualifier pour le tour suivant grâce aux trois buts marqués à l'extérieur.

Si les joueurs de Leonardo Jardim ont été les premiers à tirer aux cages par l'intermédiaire de Moutinho aux 3e et 9e minutes, les Gunners ont rapidement pris le contrôle du match. Peu avant le quart d'heure de jeu, Olivier Giroud, particulièrement maladroit au match aller manque le cadre sur sa première occasion après avoir pris le meilleur sur Wallace de la tête. Une première alerte pour Subasic qui n'avait encaissé que deux buts avant cette rencontre. C'est surtout le début d'un long chemin de croix pour les locaux qui s'attendaient à subir. Problème : si la défense tient le choc en ce début de match, les Monégasques ne parviennent pas à se projeter en contre.

Giroud ouvre le score

Les occasions se succèdent pour les Londoniens qui peinent pour l'instant à inquiéter le gardien croate. À la 20e minute, Kurzawa s'interpose sur une reprise acrobatique de Cazorla, avant que Wallace ne l'imite sur une reprise de Giroud. Puis c'est la transversale qui vient contrarier Koscielny finalement signalé hors jeu. C'est finalement l'international français qui va débloquer la situation à 10 minutes du terme de la première mi-temps avec un peu de réussite. Lancé à gauche de la surface, il récupère le cuire après une première parade de Subasic pour l'expédier dans la lucarne.

En difficulté, les Monégasques ne parviennent pas à réagir et se font quelques sueurs froides. Seulement deux minutes après l'ouverture du score, Welbeck voit son tir repoussé par Abdennour pourtant au sol. L'Anglais tente de nouveau sa chance à la 45e mais sa frappe est captée par le dernier rempart de l'ASM. Si ses coéquipiers s'attendaient à défendre, ils ne pensaient peut-être pas souffrir autant.

Subasic sauve les meubles

D'autant plus que les Gunners n'ont pas l'intention de baisser la charge. Bien en place dans le premier acte, Subasic a de nouveau l'occasion de s'illustrer sur un coup-franc dangereux d'Ozil à la 53e minute. Quelques instants plus tard, il peut compter sur la maladresse de l'Allemand qui rate le cadre sur une remise de Giroud. Le Croate n'avait pas bougé.

Toujours autant inoffensifs, les Monégasques profitent des minutes qui défilent et se mettent à rêver de la qualification avant que Walcott ne les ramènent à la réalité en trouvant le poteau. Il reste un quart d'heure à jouer. Dans le même minute, Ramsey tente lui aussi sa chance. Malheureusement pour l'ASM, le Gallois fait mouche. Plus qu'un but et les coéquipiers de Toulalan quittent la compétition.

Proche de l'exploit, l'équipe de Wenger pousse toujours plus fort pour inverser le cours de l'histoire. Un scénario qui ne semble pas du goût de Subasic qui met en échec Olivier Giroud sur une reprise à bout portant.

Une parade peu académique mais très importante puisqu'elle maintient en vie son équipe qui parvient à résister dans les dernières minutes. Si les Monégasques n'ont pas exister dans cette partie, ils accèdent aux quarts de finale de la Ligue des Champions. Ils connaîtront leur adversaire le 20 mars.