L'Atletico jusqu'au bout des huitièmes

Pour les 1/8emes de finale retour de la Ligue des champions de l'UEFA, l'Atletico Madrid s'est qualifiée aux dépend du Bayer Leverkusen après être allée jusqu'aux tirs au but (1-0, 3-2 TAB)

L'Atletico jusqu'au bout des huitièmes
Mario Suarez a marqué le seul but de la partie
At. Madrid
1 0
B.Leverkusen
At. Madrid: Moyá (Oblak 22'); Juanfran, Giménez, João Miranda, Gámez; M. Suárez, Koke, Cani (Raùl Garcia 45'), Arda Turan; Griezmann, Mandzukic (Torres 83')
B.Leverkusen: Leno; Spahic, Hilbert, Wendell, Ömer Toprak; Bender (Papadopoulos 103'), Calhanoglu, Casto, Bellarabi; Son (Rolfes 77'), Drmic (Kiessling 69')
SCORE: 1-0, Mario Suarez 27'
ARBITRE: Nicola Rizzolli
ÈVÉNEMENTS: 1/8emes de finale retour de la Ligue des Champions, stade Vicente Calderón

Pour espérer poursuivre la compétition, les vices champions d'Europe se devaient de remporter cette ultime rencontre après la défaite sur le score d'1-0 au match aller. Les espagnols l'auront bien compris et ne tarderont pas à mettre en place leur pressing dès la seconde minute de jeu avec Arda Turan qui accélère sur son côté gauche, réussissant à se défaire d'Emir Spahic, mais Hilbert ne le laissera pas passer. Durant le premier quart d'heure, à part quelques fautes, aucune des 2 équipes ne s'est vraiment illustrée, les madrilènes cherchant plus à imposer leur rythme tandis que les visiteurs résisteront à l'armada offensive de leur adversaire du soir, l'avantage leur étant bénéfique. Dès la 19ème minute, Son va faire flamber les défenseurs de Diego Simeone mais le japonais négocie mal son ballon, ce qui engendre l'interception du ballon de Moya ainsi qu'un claquage du portier, l'obligeant à sortir. 

Sur une faute, Spahic reçoit un carton jaune le suspendant en cas de qualification pour les quarts de finale et offre un coup franc aux Colchoneros. Celui-ci sera détourné par la défense du Leverkusen mais de la tête, remet à Mario Suarez. Le milieu de terrain profite d'une ouverture pour frapper, elle sera contrée par un allemand mais finira tout de même au fond des filets de Leno. 1-0 pour l'Atletico ! Suite à l'ouverture du score, les 2 équipes se retrouvent à égalité et si il en restait là, le match se poursuivrait alors en prolongation. 

Le reste de la première période n'annonce rien de particulier au vue des occasions, la partie est totalement relancée. La seconde mi temps quant à elle n'est qu'un prolongement de la première, match assez terne, sans rythme, bien que l'Atletico tente quelques percussions avec Griezmann aux avants postes, sans pour autant se montrer dangereux. La fatigue se fait sentir rapidement avec des passes approximatives, des appuis fébriles et des placements pas assez précis notamment pour la défense allemande qui a des difficultés sur les accélérations madrilènes (Griezmann 69' et 75'). Le stade Vicente Calderón ne cesse de pousser son équipe à mettre ce second but qui les délivrerait.

Les 4 minutes de temps additionnel s'empêcheront pas les prolongations d'arriver. Beaucoup de cartons ont été distribué durant le match, la plupart pour de mauvais gestes d'humeur. La prolongation ne donne rien et envoie les acteurs de la rencontre aux tirs au but (1-0 sur ce match, 1-1 au score cumulé). Et c'est l'Atletico qui obtient son ticket pour les quarts (3-2 aux TAB) grâce aux succès de Griezmann, Suarez et Torres.