Monaco devra marquer au moins un but

Battue 1 à 0 en quart de finale aller de la Ligue des Champions, l'AS Monaco devra renverser la vapeur à domicile le 22 avril pour accéder aux demies-finales de la compétition.

Monaco devra marquer au moins un but
Vidal, au duel avec Dirar, a marqué l'unique but du match. Crédit : ASM
Juventus
1 0
AS Monaco

Cette fois, pas d'exploit. L'AS Monaco n'a pas réussi à dominer la Juventus Turin, intraitable sur son terrain. Les coéquipiers d'Arturo Vidal, buteur sur pénalty à la 57e minute, ont assuré l'essentiel en s'imposant devant leurs supporters. Ils prennent ainsi une sérieuse option en vue de la qualification pour les demies-finales de la Ligue des Champions. Pourtant Monaco n'aura pas démérité. Surtout en début de match. Ce sont même les hommes de Leonardo Jardim qui se sont montrés les plus dangereux à l’entame de la partie. Après une première occasion de Tevez, détourné par Subasic, le gardien de l'ASM, dès la 7e minute, ce sont bien les Monégasques qui vont se montrer les plus dangereux. Kurzawa inquiète le premier Buffon qui voit le ballon filer au dessus des cages. Moins de deux minutes plus tard, Ferreira Carrasco est trouvé par Martial au point de penalty mais sa frappe est repoussée par un Buffon inspiré.

La Juventus dicte le tempo

Concentrés et décomplexés, les Monégasques vont peu à peu se laisser déborder par des Turinois appliqués. À la 27e minute, Tevez s'illustre de nouveau. Sur un centre de Marchisio, l'Argentin écrase sa demi-volée. Une aubaine pour le gardien croate de Monaco qui capte le cuir sans problème. Sans se montrer particulièrement dangereux, les Italiens, mené par Andréa Pirlo, se crées plusieurs occasions assez lointaines à l'image des frappes de Vidal ou Marchisio. Dépossédés du ballon, les Monégasques multiplient les efforts pour empêcher les locaux de poser leur jeu. Ils auraient même pu espérer un penalty sur l'intervention de Chiellini sur Martial à la 39e minute. Mais l'arbitre ne bronche pas devant l'intervention malicieuse de défenseur turinois. Ils peuvent en revanche remercié Vidal qui envoie sa tentative au dessus des cages de Subasic à la 45e alors que le chilien se trouve en bonne position.

Monaco devra s'imposer à Louis II

À la reprise des débats, les Monégasques tentent les coups à fond. Lancé par Ferreira Carrasco, Bernardo Silva butte sur Buffon qui détourne en corner. Rien n'est encore joué. Mais quelques secondes plus tard, Carvalho tombe sur Morata à l'entré de la surface de réparation. Penalty. Vidal transforme et installe la Juve dans un fauteuil pour la suite du match. Mené au score, les Monégasques sont partagés entre l'envie d'égaliser et celle de ne pas prendre un nouveau but. De son côté, la Juventus Turin gère son avance et s'appuie sur son gardien. Sur une tentative de Kondogbia à la 63e minutes, Buffon claque une nouvelle fois le ballon. Dix minutes plus tard, il peut compter sur la maladresse de Berbatov qui ne parvient pas à accrocher le cadre sur une reprise de la tête.

À la 75e minutes, Allegri fait sortit son maître à jouer, Pirlo pour bétonner. Barzagli le remplace et la Juve passe dans un nouveau système 3-5-2 ou 5-3-2 selon qu'elle attaque ou qu'elle défend. Si Monaco continue de pousser, ils ne parviennent pas à égaliser. Ils devront marquer au moins un but le 22 avril prochain au stade Louis II.