Juventus-Monaco : les notes

Retour sur les notes des Turinois après leur victoire difficile sur leurs terres face à l'AS Monaco en quart de finale aller de la Ligue des Champions.

Juventus-Monaco : les notes
Juventus-Monaco : les notes

Juventus :

Buffon  7 : si Gigi est encore le n°1 en Italie, ce n’est pas un hasard, si la Juve n’encaisse pas de buts, c’est en grande partie grace à son portier, décisif sur Carrasco en début de 1°MT et Bernardo Silva en 2MT. Super Gigi

Lichtsteiner  5 : complétement à la rue en  premiere mi-temps, le danger coté monégasque est souvent venu depuis son coté. 

Bonucci 6.5 : match sérieux et appliqué de la part de Leonardo, sur la continuité de sa saison, rien à dire.

Chiellini 6.5 : même son de cloche pour Giorgio, présent dans les duels, match très solide du Gorille au grand nez.

Evra  6.5 : Patrice a retrouvé son « ex » et il ne s’est pas fait emporter par l’émotion. Expérience !

Pirlo 5 : match très moyen de la part de maître Andrea  même s'il fallait s’y attendre, Allegri le jette dans le bain alors qu’il vient juste de récupérer de blessure, difficile de lui en vouloir.

Vidal 8 : sans contestation le meilleur juventino de la soirée , au four et au moulin. Il récupère un nombre incalculable de ballons et fait sentir sa présence au milieu, même s'il rate une énorme occasion en fin de 1ere période.  Arturo réussit à garder son sang-froid avant de tirer le penalty qui donneras l’avantage aux siens

Marchisio 6.5 :  après avoir remplacé Pirlo en cabine de régie pendant plus d’un mois, Claudio retrouve son poste de prédilection : il se sacrifie et court pour l’équipe, toujours dans l’ombre.

Pereyra  7 : encore une grande prestation pour l’Argentin, le seul joueur sur le terrain capable de provoquer en  1vs1, très présent entre les lignes, il a souvent fait la différence mais ses coéquipiers n’ont en pas profité.

Tevez 6 : l’Apache a beaucoup péché ce soir,  ce n’est pas de ces habitudes surtout cette saison , il auras l’occasion de se rattraper lors du match retour.

Morata 6 : à part quelques accélérations et le penalty provoqué on n'a pas beaucoup vu l’espagnol ce soir, il nous avait habitué à mieux

Barzagli- Matri – Sturaro : S.V