La marche était trop haute...

Malgré une défaite 3-2 à l'Allianz Arena, le FC Barcelone se qualifie en tout quiétude pour une nouvelle finale de Ligue des Champions.

La marche était trop haute...
Neymar égalise
Bayern Munich
3 2
FC Barcelone

Rêver du scénario improbable. Tous les supporters du Bayern se l'ont sans nul doute repasser mainte et mainte fois dans chacun de leurs esprits. Ne prendre aucun but, en mettre 3 le tout en 90 minutes. Cependant imaginer ne serait-ce qu'une seule seconde que le trio fantastique du Barça ne pouvait marquer ce soir relevait là presque de l'extravagant. Le Bayern ouvre certes le score très tôt par Benatia - Etonnement seul, le Marocain place une puissante tête sur un corner bien botté de Xabi Alonso dès la 7eme minute (1-0, 7eme) - mais les largesses défensives bavaroises sont telles que les 3 Barcelonais de devant se régalent d'appelle-contre appelle dévastateurs. Il ne faut d'ailleurs pas attendre bien longtemps pour voir le Barça égaliser et enterrer l’infime espoir allemand. 8 minutes plus tard sur une merveille de passe de Messi pour Suarez, Neymar est servi sur un plateau par l’Uruguayen et n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets (1-1, 15eme). Messi s’essayera d’une frappe (27eme), Lewandowski et Muller de même (26 et 27eme). Mais après que Suarez est profité des énièmes errements défensifs du Bayern pour servir une nouvelle fois Neymar, le Barça double la mise et montre un peu plus sa supériorité sur une ou deux touches de balles (1-2, 29eme).

Le Barça était trop fort

La demi-heure de jeu n’est pas encore passée mais l’enjeu de cette dernière heure n’a plus vraiment de sens. Lewandowski est tout proche d’égaliser mais la vivacité de Ter Stegen lui permet d’enlever le cuir quelques centimètres avant qu’il ne passe définitivement la ligne de but. La deuxième mi-temps n’a plus aucune saveur. Par chance l’enjeu ne tue pas le jeu. Le Bayern se donne comme objectif de gagner ce match. Un objectif secondaire certes mais honorable. Le Barça gère, Suarez est sorti, Pedro prend sa place, Messi et Neymar se sont éteint. Les Bavarois ont eu les occasions dans ce match mais n’ont pas trouvé la réussite voulue. Lewandowski se joue quand même de Mascherano en un-contre-un et enroule une frappe du droit qui fait «filoche » (2-2, 59eme). Le Barça file retrouver la finale qui, cette année, semblait lui être promise. Le Bayern, lui, gagne de façon honorifique ce match avec un but de Muller bien servi par Schweinsteiger (3-2, 74eme). Le match se termine presque dans un calme troublant, comme si l’ensemble de l’Allianz Arena se disait que le Barça était plus fort, presque imbattable. 

Juventus ou Madrid, même si le nom du deuxième finaliste n’est pas encore fixé une chose est sûr, la tâche qu’aura l’un de ses deux clubs face au Barça sera âpre pour ne pas dire impossible. Sur une qualification aller-retour le Barça était imbattable. Sur un seul match cependant, qui sait, le foot n’est pas une science exacte, tout peut arriver…