Lyon incapable de s’imposer face à La Gantoise

L’OL n’a pas été capable de faire mieux qu’un match nul à Gent, ce soir (1-1) face à La Gantoise, avec des buts inscrits par Jallet (58e) puis Milicevic (68e). Pourtant, les circonstances avaient placé les Lyonnais en position idéale au cours de la partie.

Lyon incapable de s’imposer face à La Gantoise
AFP - JOHN THYS
KAA La Gantoise
1 1
Olympique Lyonnais
KAA La Gantoise: Sels - Asare, Mitrovic, Nielsen - Neto, Kumis - Dejaeghere, Milicevic, Foket - Simon (Raman, 69e), Depoitre
Olympique Lyonnais: Lopes - Rafael (Jallet, 46e), Yanga-MBiwa, Umtiti, Morel - Gonalons, Ferri (Malbranque, 81e), Tolisso, Valbuena - Lacazette, Beauvue (Kalulu, 69e).
SCORE: 0-1 : Jallet, 58e 1-1 : Milicevic, 68e
ARBITRE: Avertissements : Ferri (11e), Umtiti (71e) et Malbranque (91e) pour Lyon. Depoitre (71e) pour La Gantoise Exclusions : Dejaeghere (41e) et Foket (87e) pour La Gantoise.
ÈVÉNEMENTS: Première journée du Groupe H de la Ligue des Champions.

Lyon repart de Belgique avec un petit point, et on peut clairement dire que deux ont été perdus par les hommes d’Hubert Fournier à la Ghelamco Arena. C’est d’ailleurs sûrement ce que se dira Alexandre Lacazette pendant quelques temps, lui qui a eu la victoire au bout du pied et du temps réglementaire, le jeune Aldo Kalulu (19 ans) ayant été déséquilibré par Thomas Foket (87e). Après un but de la tête de l’entrant Christophe Jallet que l’on croyait salvateur, le Suisse Danijel Milicevic avait crucifié Anthony Lopes au cours d’une action rondement menée (68ème) et douché les certitudes lyonnaises. Après plusieurs occasions vaines (14e, 33e, 48e, 64e, 79e) Lacazette avait l’occasion de balayer le souvenir de cette partie compliquée en ajustant Martz Sels, portier du KAAA La Gantoise. Mais ce dernier en décida autrement et triompha devant l’international français (88e).

Un arrêt quasiment synonyme de victoire pour le champion de Belgique en titre - novice à ce niveau et pour qui il s'agit de la première expérience -, et de défaite pour leurs visiteurs. Car au cours de la partie, de nombreux faits de jeu avaient permis aux Gones, à plusieurs reprises, de croire au succès. Laurent Depoitre avait tiré sur la barre après avoir déposé Samuel Umtiti, alors qu’une ouverture du score aurait été tout sauf illogique (6e). L’un des assistants avait refusé à Depoitre un but collectif d’école pour un hors-jeu inidentifiable à l’œil nu (26e).

Mais surtout, La Gantoise avait joué plus de quarante-cinq minutes en infériorité numérique, après l’essuyage de crampons de Brecht Dejaeghere sur Maxime Gonalons (41e). Un fardeau pour les locaux qui permit à Mathieu Valbuena et consorts de réellement poser le pied sur le ballon, notamment à l’entrée du second acte, avec une récupération plus rapide et plus haute. Mais l’effet retomba rapidement, ces derniers butant sur des joueurs généreux au service d’un collectif très bien huilé, même à dix contre onze.

« Peut-être qu’on n’est pas encore une équipe européenne. »

« On s’est fait bougés,  déclarera à chaud Christophe Jallet, qui a d’ailleurs profité d’un corner imaginaire pour ouvrir la marque. On ne fait pas les efforts ensemble. […] Peut-être qu’on n’est pas encore une équipe européenne. […] C’était trois points à notre portée, c’est vraiment très frustrant ». L’ancien Parisien a raison, l’OL est passé tout près de repartir avec les trois points. Mais finalement, ils en étaient bien loins, tant sur le plan tactique, avec un milieu de terrain aux innombrables fautes techniques, que mental, avec cette incapacité à achever une équipe gantoise à leur merci. Encore plus après la deuxième exclusion, successif à la faute de Foket sur Kalulu.