Le grand Zenith, la débâcle moscovite et l'exploit des taureaux, retour sur ces avant-dernieres journées de coupe d'Europe

Retour sur les cinquièmes journées de ligue des champions et d'Europa League des clubs russes

Le grand Zenith, la débâcle moscovite et l'exploit des taureaux, retour sur ces avant-dernieres journées de coupe d'Europe
Mamaev, héro de Krasnodar

LIGUE DES CHAMPIONS : Le Zénith corrige les espagnols, Moscou chute et est éliminé

Une seule équipe cumule tout les points. Une seule a gagné tout ses matchs. L'équipe de Saint-Petersbourg est LA surprise de cette ligue des champions. Certes le groupe était l'un des plus abordables de cette éditon, mais la facilité d'engranger les matchs européens que les russes ont est déconcertante. Auparavant, le Zénith qui est un habitué des compétitions européennes, se concentrait davantage sur le championnat national et laissait l'Europe au second plan. Cette année, les deux sont prioritaires malgré la quatrième place de Saint-Petersbourg en championnat.

Ce soir là, les Zenitki recevaient Valence. Les russes avaient marqué le coup en battant les espagnols avec difficulté lors du premier match de cette édition de Ligue des Champions, le score était de 3-2 en Espagne. 

Mais cette fois-ci la domination était écrasante. Au point que Lodygin, le gardien russe, n'a pas eu de gros problèmes face aux attaquants espagnols. L'ouverture du score à été amorcée par Hulk qui manque une passe en direction de Shatov. Le ballon revenait dans les pieds du brésilien qui le donna à Dzyuba. L'attaquant le fit suivre à Shatov qui n'avait plus qu'à marquer en finesse en battant Jaume Domenech.

Le second but est à l'origine, une action parfaitement construite. Un jeu de passes entre Shatov et Danny qui sert finalement Dzyuba. Le buteur ne se fait pas prier, il pousse le ballon et inscrit le second but devant le public du Stade Petrovsky.

15 points engrangés. Un sans faute remarquable. 

Zenith Saint-Petersbourg 2-0 Valence 

Les moscovites du CSKA, premier du championnat, montre des signes de faiblesse. A l'image de la star de l'équipe et capitaine, Igor Akinfeev, qui est l'auteur du premier but allemand.

Les russes recevaient les allemands à Khimki en banlieue de Moscou. Le CSKA se devait d'essuyer la cuisante défaite à domicile contre le Krylia Sovetov 11ème du classement.

Et pourtant, la première mi-temps était très sobre. Les deux équipes ne prenaient pas de risques. Mais au retour des vestiaires, un tir à ras de terre de Schürrle, loin d'être compliqué à stopper, et très mal intercepté par Akinfeev qui rentre la balle dans ses propres cages.  Une mauvaise appréciation du gardien russe qui n'a pas l'habitude de commettre de telles erreurs. Le second but, anecdotique, est l'oeuvre de Schurrle qui marque un doublé sur un  service de  Bendtner ouvre plus encore la porte de sortie de la C1 pour le CSKA Moscou. 

Mais la C3 n'est pas perdue. Le dernier match à l'odeur de finale. Le vainqueur de PSV-CSKA aura son ticket pour l'Europa League. Les hommes de Slutsky devront être au rendez vous.

CSKA Moscou 0-2 Wolfsbourg

EUROPA LEAGUE: Les taureaux du Krasnodar qualifiés, les espoirs du Rubin et le Lokomotiv en danger 

A Krasnodar, l'équipe locale affrontait le Borussia Dortmund.  La malchance des allemands et un penalty russe résume bien ce match. Mamaev transforme un penalty en tout début de match et ce sera le seul but du match. Malgré les nombreuses occasions allemandes, les deux transversales ne suffiront pas. Le FC Krasnodar se qualifie pour les 16e de finale de l'Europa League, le PAOK Salonique et Qabala ne pouvant plus rejoindre aux points les russes et Dortmund étant déjà qualifié depuis la précédente journée.

FC Krasnodar 1-0 Borussia Dortmund 

Le Rubin Kazan recevait les suisses du FC Sion, invaincu de leur groupe, sous la neige du Tatarstan. Blagoy Georgiev et Marko Dević sont les auteurs des deux buts. Kazan a globalement dominé ce match. Mais rien n'est joué. Ce fut la première victoire de Kazan et si les russes battent les bordelais lors de la prochaine journée et que Liverpool défait Sion, Kazan se qualifierait pour les 16e de finale et rejoindrait Krasnodar.

Rubin Kazan 2-0 Sion

Troisième surprise de cette compétition, le Lokomotiv dont le départ etait excellent se voit défait sur sa pelouse par le Sporting Portugal. Défaite innatendue des russes et qui les ralentissent. Le brésilien Maicon ouvre la marque dès la cinquième minute mais Montero, Ruiz, Martins et Pereira inscrivent 4 buts. La faute à une défense russe percée et à Guilherme, gardien du Lokomotiv, d'origine brésilienne récemment naturalisé russe, qui se fait battre en un contre un. Miranchuk conclut le match par un deuxième but russe. Le Lokomotiv reste deuxième mais en cas de défaite des russes et d'un succès des portugais du Sporting, les moscovites s'arrêteront ici.

Lokomotiv Moscou 2-4 Sporting Club Portugal