Ligue des Champions : Le Real Madrid tient sa « remontada » et son billet pour les demies

Après avoir été sèchement défaits en terre allemande lors du match aller (2-0), les Madrilènes ont livré une prestation collective impressionnante qui a permis de tourner la situation à leur avantage et d’éviter une élimination catastrophique face à Wolfsburg en quarts de finale de la compétition européenne (3-0). Intenable et absolument irréprochable aussi bien pour son investissement que pour sa combativité, Cristiano Ronaldo s’est une nouvelle fois mué en sauveur en marquant les trois buts merengue synonymes de qualification en demies.

Ligue des Champions : Le Real Madrid tient sa « remontada » et son billet pour les demies
Auteur d'un triplé, Cristiano Ronaldo s'est montré intraitable devant le but allemand (photo : uefa.com)
Real Madrid
3 0
Wolfsburg
Real Madrid: NAVAS - MARCELO, RAMOS, PEPE, CARVAJAL - CASEMIRO, KROOS, MODRIC (VARANE, 90E) - RONALDO, BALE, BENZEMA (JESE, 84E).
Wolfsburg: BENAGLIO - VIEIRINHA, NALDO, DANTE, R.RODRIGUEZ - LUIZ GUSTAVO, GUILAVOGUI (DOST, 80E), ARNOLD - HENRIQUE (CALIGIURI, 73E), DRAXLER (KRUSE, 32E), SCHURRLE.
SCORE: 1-0, RONALDO (16E), 2-0, RONALDO (17E), 3-0, RONALDO (77E).
ARBITRE: V. KASSAI. AVERTISSEMENTS. REAL MADRID : RONALDO (80E). WOLFSBURG : ARNOLD (45E), LUIZ GUSTAVO (76E), DANTE (85E), VIEIRINHA (90E).
ÈVÉNEMENTS: LIGUE DES CHAMPIONS - QUART DE FINALE RETOUR - REAL MADRID / WOLFSBURG - ESTADIO SANTIAGO BERNABEU (76 684 spectateurs).

        Pour fêter son 100e jour à la tête de l’équipe première du Real Madrid, Zinédine Zidane s’est offert une remontada historique devant le public du Santiago Bernabéu. Virtuellement éliminés au coup d’envoi de ce quart de finale retour, les joueurs de l’ancienne gloire du football français ont forcé le destin pour pouvoir combler leur retard de deux buts au tableau d’affichage et s’octroyer une victoire retentissante face à Wolfsburg. En faisant preuve de déterminisme et de solidité collective et mentale, les Madrilènes ont envoyé par la même occasion un message fort à leurs futurs adversaires en Ligue des Champions.

 

Maîtrise, justesse technique et patience : les ingrédients de la réussite selon Zinédine Zidane

        Dès leur entrée sur la pelouse du Santiago Bernabéu et le traditionnel passage de la caméra devant les joueurs lors de l’hymne galvanisant de la Ligue des Champions, les Madrilènes affichaient déjà un visage plein de volonté, de concentration voire même de férocité. Car si les Allemands de Wolfsburg méritaient sans aucune contestation leur victoire lors du match aller, les « Galactiques » de la Maison blanche gardaient l’amer sentiment d’avoir été humiliés et semblaient à cœur de se racheter auprès de la communauté madrilène tout entière. C’est vraisemblablement pour cette raison que Sergio Ramos et ses coéquipiers ont exercé dès le coup d’envoi de la rencontre une pression étouffante contre la formation allemande.
En subtilisant totalement la possession du ballon, les joueurs de Zinédine Zidane disposent d’une emprise suffisamment conséquente sur le match pour dicter leur propre rythme de jeu. Confinée dans sa moitié de terrain davantage par contrainte plutôt que par choix, l’équipe de Wolfsburg paraît sérieusement déstabilisée. En effet, la formation allemande menée par son entraîneur Dieter Hecking souffre en raison d’un pressing agressif de tous les instants du Real Madrid. Ainsi, s’extraire laborieusement du danger au travers de dégagements hasardeux est l’unique solution à la disposition de Diego Benaglio et ses coéquipiers. Mais à force de subir sans jamais afficher une quelconque sérénité, ces derniers vont inéluctablement craquer. En moins d’une minute d’intervalle, Cristiano Ronaldo va créer l’euphorie parmi le public madrilène en trompant coup sur coup le gardien suisse de Wolfsburg (16', 17'). Un doublé qui permettait à la Maison blanche de combler son handicap de deux buts et d’enfin entrevoir la qualification…

Abattus et visiblement incapables de stopper l’élan madrilène, les Loups ont également vu leur jeune leader offensif Julian Draxler quitter prématurément le terrain sur blessure (32'). Un véritable coup dur qui allait compromettre leur capacité à marquer ce but de la délivrance à l'extérieur. En dehors des tentatives de Luiz Gustavo et de Bruno Henrique, l’avant-garde allemande s’est montrée bien trop timide pour véritablement inquiéter Keylor Navas. Parallèlement, les Merengue multipliaient les offensives tranchantes tout en butant systématiquement un Benaglio très inspiré sur sa ligne. Pourtant l’international suisse devra une nouvelle fois s’incliner sur un coup-franc direct de Cristiano Ronaldo (77'), synonyme d’élimination pour lui et ses coéquipiers.

 

Le public madrilène n'a cessé d'encourager son équipe lors de cette rencontre (photo : realmadrid.com
Le public madrilène n'a cessé d'encourager son équipe lors de cette rencontre (photo : realmadrid.com

Cristiano Ronaldo, héros de la communauté madrilène

        Une nouvelle fois, le Real Madrid s’est appuyé sur sa star portugaise pour faire la différence dans une rencontre bien mal embarquée. Même si toute l’équipe s’est donnée l’opportunité de réaliser cette remontada, il semble évidant de dire que Cristiano Ronaldo a bien été le grand artisan de ce succès madrilène à domicile. Galvanisé par l’enjeu et le soutien du public merengue, le triple Ballon d’Or n’a cessé de peser sur la défense de Wolfsburg. Son déterminisme clairement affiché ne pouvait que le mener à réaliser une grande prestation… 
Aidée par un Karim Benzema une nouvelle fois décisif dans l’animation offensive de son équipe, l’ancienne gloire de Manchester United s’est elle-même occupée de mettre à nouveau les deux formations sur un pied d’égalité en signant un doublé retentissant. Idéalement servi au point de penalty par Carvajal, Ronaldo place tranquillement son plat du pied droit pour ouvrir le score (16'), avant de surprendre Benaglio d’une tête croisée au premier poteau sur un corner de Kroos (17'). Profitant des largesses défensives de l’adversaire, l’international portugais va également offrir le but de la qualification à son équipe sur un coup-franc direct parfaitement tiré (77').
Impressionnant de par ses prestations en compétition européenne, Ronaldo en est désormais à 16 buts inscrits en dix matchs de Ligue des Champions cette saison. Le natif de Madère n’est plus qu’a une seule longueur du record dont il est lui-même le détenteur (17 buts) et aura d’ailleurs la possibilité de le dépasser avec deux nouvelles confrontations (peut-être trois en cas de qualification en finale) lors des demies.

 

Dans l'autre match de la soirée, c'est Manchester City qui a obtenu son billet en éliminant le Paris Saint Germain. Les deux premiers qualifiés sont donc Manchester City (Angleterre), le Real Madrid (Espagne), en attendant un deuxième club espagnol, ainsi que le Bayern ou Benfica, la suite ce soir.

 

Autres confrontations ce soir en C1 :

Benfica Lisbonne - Bayern Munich

Atlético Madrid - FC Barcelone