L'Aigle vole plus haut que la Pie

Benfica s'est imposé sur son terrain face à Newcastle (3-1) pour le compte du match aller de quart de finale de Ligue Europa.

L'Aigle vole plus haut que la Pie
SL Benfica
3 1
Newcastle
SL Benfica: Artur Moraes; André Almeida, Luisão, Ezequiel Garay, Lorenzo Melgarejo; Nemanja Matic, Nicolas Gaitan, André Gomes (Enzo Perez, min. 61), Ola John; Rodrigo (Lima, min. 61), Oscar Cardozo (Maxi Pereira, min. 77).
Newcastle: Krul; Simpson (Gosling, min. 83), Taylor, Mapou, Santon; Perch (Anita, min. 62), Cabaye, Marveaux (Ameobi, min. 81), Sissoko, Gutirriez; Cissé.
SCORE: 0-1, min. 12, Cissé. 1-1, min. 25, Rodrigo. 2-1, min. 66, Lima. 3-1, min. 71, Oscar Cardozo.
ARBITRE: Antony Gautier (FRA). Carton jaune à Perch (min. 20), Rodrigo (min. 28), Enzo Perez (min. 73) et à Ameobi (min. 87).
ÈVÉNEMENTS: Quart de finale aller de Ligue Europa entre le SL Benfica et Newcastle à l'Estadio da Luz (Lisbonne, Portugal). 45, 000 spectateurs.

Grâce à des buts de ses trois attaquants, Rodrigo, Lima et Cardozo, Benfica s'impose face à Newcastle. Le club anglais a néanmoins réussi à marquer le fameux but à l'extérieur grâce à son buteur Cissé.

Cool comme Krul

Face à un Benfica remanié, sans les habituels titulaires Maxi Pereira, Enzo Perez, Eduardo Salvio et Lima (remplacés par André Almeida, André Gomes, Nicolas Gaitan et Rodrigo), c'est Newcastle qui est entre le premier dans la partie. Dès la deuxième minute Cissé s'essaye à l'entrée de la surface adverse mais Artur Moraes se couche bien pour stopper le ballon. La réponse de Benfica vient à la dixième minute sur un frappe lointaine de Gaitan arrêtée en deux temps par Krul.
Le premier but du match arrive à la douzième minute pour refroidir l'Estadio da Luz. Les Magpies sont venus à Lisbonne jouer la contre-attaque, et ils le montrent. Sissoko s'isole sur son côté droit profitant de la passivité de Lorenzo Melgarejo, centre en force dans la petite surface pour Cissé qui prend de vitesse André Almeida et pousse le ballon au fond des filets.
Les Anglais continuent de jouer en contre et à la vingt-troisième minute nouvelle grosse frayeur dans la Catedral. Gutirriez centre pour Cissé voit sa frappe contrée par Ezequiel Garay puis s'échouée sur le poteau avant d'être bloquée sur la ligne de but par Artur.
Une occasion perdue de faire le break que les hommes de Pardew peuvent regretter. Puisque à la vingt-cinquième minute Oscar Cardozo déclenche une frappe puissante en dehors de la surface repoussée par Krul dans les pieds de Rodrigo qui envoie le ballon dans les cages pour l'égalisation.
Après le but on a vu que du Benfica sur la pelouse. Vingt-septième minute de jeu, double occasion pour le SLB. Une première fois par André Gomes qui frappe à l'entrée de la surface, mais Krul repousse enore le ballon, cette fois-ci dans les pieds de son coéquipier en sélection Ola John. Le numéro quinze des Encarnados tir à son tour mais le gardien du quinzième de Premier League dégage une nouvelle fois la balle.
Le portier des blacks and whites s'exhibe à deux nouvelles reprises avant la mi-temps. La première fois à la trente-sixième minute sur une frappe de Rodrigo après un centre de Gaitan. La deuxième fois à la quarentième minute sur une tête de Nemanja Matic suite à un corner de Gaitan toujours.

Deux erreurs défensives qui coûtent très cher

Dès le début de la deuxième mi-temps, à la quarente-septième minute, ce diable de Cissé comme le dirait l'autre passe tout près du doublé. Complètement isolé, il se retrouve en face à face avec Artur à l'entrée de la surface, pique son ballon qui lentement s'en va heurter le poteau des Aigles pour la deuxième fois de la rencontre, comme contre le Bayer Leverkusen.
Une fois de plus, Newcastle va le regretter. En effet, à la soixante-sixème minute, Santon veut passer à son gardien mais commet une grossière erreur. Le défenseur italien ne met pas assez de puissance et de précision dans sa passe, cela profite à Lima qui venait d'entrer. Le Brésilien pousse la balle devant lui pour éliminer Krul, tir croisé du droit et donne l'avantage à son équipe.
Vient ensuite trois minutes complètement folle à l'Estadio da Luz. Soixante-huitième minute, corner tiré par l'équipe de la maison dans la surface, et surgit la deuxième erreur de Newcastle. L'espace d'un instant, Taylor a cru qu'il était gardien et arrête la course du ballon avec son bras droit. Monsieur Gautier met du temps mais siffle pénalty. Un pénalty qui est tiré et marqué comme d'habitude par Cardozo. C'est la fête à Lisbonne, mais l'arbitre français du match demande à ce que le pénalty soit retiré puisque un joueur de Newcastle est rentré dans la surface avant que le Takuara touche le ballon. Le Paraguayen s'exécute et une deuxième fois et ne tremble pas, le club portugais fait le break.

Le match se termine ainsi, la deuxième période a été moins intense que la première mais Benfica assure une importante victoire en vu du match retour dans une semaine en Angleterre.