Le FC Bâle au bout du suspense

Les coéquipiers d'Alexander Frei ont fait tomber Tottenham sous la pluie incessante, aux tirs au but (2-2, 4-1 t.a.b.), et rejoignent les demi-finales pour la première fois de l'histoire du club.

Le FC Bâle au bout du suspense
FC Bâle
2 2
Tottenham
FC Bâle: Sommer – Degen, Schär, Dragovic, Park – F. Frei – Salah (A. Frei, 111’), El Neny, Die (Diaz, 59’), Stocker (Steinhöfer, 70’) – Streller (cap).
Tottenham: Friedel – Walker, Dawson (cap), Vertonghen, Naughton (Assou-Ekotto, 79’) – Holtby, Dembélé (Carroll, 59’), Parker (Huddlestone, 77’), Sigurdsson – Dempsey – Adebayor.
SCORE: 0-1, 23', Dempsey. 1-1, 27', Salah. 2-1, 48', Dragovic. 2-2, 82', Dempsey. Tirs au but : Bâle : Schär, Streller, F. Frei, Diaz (tous réussis). Tottenham : Huddlestone (arrêté), Sigurdsson (réussi), Adebayor (manqué).
ARBITRE: M. Bequerença (POR). Avertissements : Stocker (51’), Die (58’), Streller (90’+3’), El Neny (103') pour Bâle, Naughton (39’), Dembélé (45’), Dempsey (52'), Walker (90'), Dawson (90’+3’) pour Tottenham. Expulsion : Vertonghen (90’) pour Tottenham.
ÈVÉNEMENTS: Quart de finale retour de l'Europa Ligue entre le FC Bâle et Tottenham Hotspur, disputé au Parc Saint-Jacques de Bâle.

Le match tient ses promesses, malgré la pluie continue. On s’attendait à un match ouvert, serré, vivant, et on est servi. On a même droit à du rab dans ce match copieux, les 22 (puis 21) acteurs sont serviables ! Les prolongations d’abord, et les tirs au but, enfin. Qui ont désigné le vainqueur de cette double-confrontation hyper incertaine.

Deux équipes incapables de se départager

Tottenham, privé de Bale (blessé à l’aller), mais aussi de Defoe, Gallas et Lennon, domine le début de match pendant que Bâle exploite les contres. En effet, au coup d’envoi, ce sont les Suisses qui sont qualifiés. Dempsey inverse la donne en ouvrant le score, réceptionnant une magnifique passe longue de Vertonghen avant de crocheter Sommer pour marquer dans le but vide (23’). La joie est cependant de courte durée pour les Londoniens, Dembélé perd le ballon au milieu du terrain, Streller sert Salah côté droit qui, d’une frappe à ras-de-terre, renvoie Bâle en demies (27’). A la mi-temps les équipes sont donc toujours au coude à coude.

Dès le début de la deuxième mi-temps, les hommes de Murat Yakin prennent une sérieuse option pour le tour suivant face à ceux d’André Villas-Boas. Sur corner, la tête de Streller est repoussée par Friedel sur Dragovic, monté aux avant-postes, qui reprend le ballon aux six mètres (48’). Pour Tottenham, un but ne qualifie plus mais envoie en prolongations. Si Adebayor trouve le petit filet en bout de course (54’), ce sont les Bâlois qui sont plus près de porter l’estocade que l’inverse. El Neny voit son tir repoussé par Friedel (66’), avant que Streller, dans la surface, soit repris in extremis par Parker (68’). Sommer doit tout de même faire parler ses réflexes pour arrêter une tête dangereuse de Dawson (74’). Tottenham finit par égaliser par la voix de son meneur de jeu américain. Dempsey est en effet servi par Huddlestone depuis le rond central et, esseulé, ne tremble pas au moment de frapper. La balle passe sous le gant de Sommer (82’). Les prolongations arrivent donc, mais Tottenham les joue à 10, après l’expulsion de Vertonghen. Le défenseur belge accroche Streller en dernier défenseur (90’).

Bâle domine les prolongations

A 11 contre 10 et avec le soutien du public du Parc Saint-Jacques, les locaux dominent leurs hôtes dans ce temps supplémentaire. La frappe du droit d’El Neny frappe le montant de Friedel (98’), celle enroulée de Diaz frôle le poteau (105’), avant que celle d’Alexander Frei, tout juste entré en jeu, soit sauvée d’extrême-justesse par Dawson (113’). Tottenham essaie bien d’attaquer, mais les organismes sont fatigués par ce combat (8 cartons jaunes et un rouge tout de même), sous une pluie qui ne s’est jamais arrêtée. Les tirs au but vont sceller le destin des deux équipes.

Historique pour Bâle

Schär transforme le premier pour les Suisses, bien que Friedel soit parti du bon côté. Sur celui d’Huddlestone, Sommer part lui aussi du bon côté et repousse le tir du milieu de terrain anglais. Streller marque et permet aux siens de mener 2-0, avant que Sigurdsson ne réduise l’écart. Fabian Frei en remet une couche, avant qu’Adebayor, qui est loin d’avoir démérité ce soir, ne frappe au-dessus. Diaz poursuit le 100% du FCB aux tirs et qualifie son club pour les demi-finales (4-1 t.a.b.). C’est la première fois que les Bleus et Rouges se qualifient à ce niveau de la compétition. Et ils ont clairement le potentiel pour aller au bout. Pour Tottenham, c’est une grosse déception, car les Spurs avaient eux aussi le niveau pour aller en finale.

Le tirage au sort des demies a lieu demain au siège de l’UEFA, en même temps que pour celles de la Ligue des Champions.

Crédits photo : Keystone