Les Verts se compliquent la tâche tout seuls

C'est une équipe de Saint-Etienne offensive mais déconcentrée qui s'est inclinée 4 buts à 3 face à Esjberg dans les barrages aller de la Ligue Europa. Les joueurs de Christophe Galtier payent au prix fort une concentration au plus bas.

Les Verts se compliquent la tâche tout seuls
Esbjerg fB
4 3
AS Saint-Etienne
Esbjerg fB: Ronnow; Knudsen, Drabo-Ampem, Hansen, Ankersen; Lekven (Askou, 90e), Andreasen, Lyng (Rasmussen, 61e), Andersen; Van Buren, Diouf
AS Saint-Etienne: Ruffier; Clerc, Perrin, Zouma, Brison; Guilavogui, Clément (Cohade, 68e), Lemoine, Tabanou (Sissoko, 84e); Brandao, Hamouma
SCORE: 0-1 Tabanou, 22e 1-1 Ankersen, 26e 1-2 Hamouma 42e 2-2 Van Buren, 64e 2-3 Perrin, 70e 3-3 Andreasen, 75e 4-3 Ankersen, 80e
ARBITRE: M. Bobby MADDEN

Après un très bon début de saison et quatre victoires sans encaisser de but, les Verts se sont rendus au Danemark l'esprit léger et sûrs d'eux. En face, se dressait le fB Esbjerg, quatrième du dernier exercice en Danish Superliga et formation modeste à l'échelle européenne. Un match à la portée des protégés de Christophe Galtier qui renoue avec le retour des Stéphanois en Coupe d'Europe.

Un premier acte à jeu égal

Les deux formations commencent le match avec une même idée en tête : marquer le plus vite possible. Et ce sont les Danois qui se montrent les plus dangereux dès l'entame de match avec un ballon bien capté par Stéphane Ruffier (3e). Romain Hamouma tente de répondre mais sa passe pour Tabanou file en touche. Pas de round d'observation pour les deux formations qui se ruent à l'attaque. Les locaux se montrent toujours dangereux, tant il y a d'espaces dans la défense forèzienne. Mais Ruffier est bien présent pour empêcher toute ouverture du score avec deux parades décisives (12e).

Après de sérieux coups de chaud dans la surface stéphanoise, ces derniers se montrent enfin plus incisifs et précis dans leurs mouvements de balle. Romain Hamouma obtient alors une bonne faute aux abords de la surface. Et Franck Tabanou, sur le coup-franc, expédie le ballon dans le petit filet de Ronnow, le portier danois (22e). Saint-Etienne ouvre le score et l'on se dit que la suite du match va alors être plus facile à gérer. Mais poussés par leur public, les joueurs d'Esbjerg ne vont pas donner le temps aux Verts de savourer leur avantage au score. Tabanou commet une faute aux 25 mètres plein axe et offre un très bon coup-franc à Peter Ankersen. La suite est sublime : un ballon brossé qui vient se loger dans la lucarne de Stéphane Ruffier, qui ne peut que toucher le ballon (26e). Le match est désormais complètement lancé.

Néanmoins, les deux équipes ne se créent plus de grosses occasions pendant un bon quart d'heure, les attaquants n'étant pas très inspirés dans le dernier geste. Tout du moins jusqu'a ce que Romain Hamouma, qui récupère une tentative de ciseau complètement manquée de Brandao, ne se remette sur son bon pied afin d'envoyer le ballon au fond des filets du jeune portier danois (42e). Les Verts ont su reprendre l'avantage juste avant la mi-temps et retournent aux vestiaires avec ce but d'avance qui leur fait sans doute du bien.

La soirée tourne au vinaigre

Les suuporters foréziens peuvent se dire alors que la seconde mi-temps va être gérée par les Stéphanois et que le match retour sentira déjà bon la qualification. Mais c'est sans compter sur la persévérance des joueurs d'Esbjerg qui vont attaquer le deuxième acte comme le premier : en attaquant à tout-va. Et ils parviennent à faire peur à Christophe Galtier lorsque Diouf envoie le ballon sur la balle transversale (47e). Puis vient le tournant du match qui n'a pas eu lieu : Brando, après avoir éliminé son défenseur, se retrouve face-à-face avec Ronnow. Son ballon piqué est répoussé par le gardien, qui évite le break à son équipe (51e).

Les locaux vont subir pendant dix minutes la pression Stéphanoise sans céder puis vont relancer la machine. Suite à un gros cafouillage dans la surface et une faute de main de Ruffier, un premier tir danois est repoussé sur la ligne par Kurt Zouma, mais van Buren reprend en force et permet à son équipe d'égaliser (64e). Les Verts commencent sans doute à déjà regretter l'occasion du break manquée par leur attaquant Brésilien. Cependant, ils réagissent quelques minutes plus tard. après avoir obtenu 3 corners à la suite, Loic Perrin surgit tel un attaquant de pointe et vient toucher le ballon du genou, qui trompe toute la défense danoise (70e) .

En menant pour la troisième fois au score, on se dit que les Verts tiennent enfin le bon bout. Mais la joie va une nouvelle fois être de courte durée. Sur une touche anodine, Stéphane Ruffier ne sort pas, pensant que Kurt Zouma va toucher le ballon. ce dernier se manque et premet à Andreasen, le capitaine danois, de placer une tête qui va mourir au fond des filets (75e). Christophe Galiter paraît désabusé tant son équipe manque de concentration après un but. Et la sentence va s'aggraver lorsque Ankersen enroule une frappe du gauche qui trompe encore le portier vert (80e).

La marque aurait encore pu s'alourdir si une autre frappe d'Andreasen n'avait pas échoué sur la barre transversale (83e). Les Stéphanois tentent de réagir sans grande conviction et s'inclinent en terre danoise. Une défaite frustrante mais logique tant les Verts ont manqué de concentration sur un match à priori facile. Il faudra faire mieux à Geoffroy-Guichard dans une semaine si l'AS Saint-Etienne veut renouer avec son glorieux passé. Et il faudra sans doute considérer cette équipe danoise comme beaucoup plus dangereuse qu'elle n'y parait sur le papier.

 

Les autres matchs de 15h à 19h30 :

 

FK Aktobe 2 - 3 Dynamo Kiev


Kuban Krasnodar 1 - 0 Feyenoord Rotterdam


Garabagh Agdam 0 - 2 Eintracht Francfort


FK Jablonec 97 1 - 2 Betis Séville


Dinamo Tbilisi 0 - 5 Tottenham


Atromitos Athinon 1 - 3 AZ Alkmaar


FK Minsk 0 - 2 Standard Liège


Maccabi Haifa 2 - 0 FC Astra


Red Bull Salzburg 5 - 0 Zalgiris Vilnius


FC Saint Gall 1 - 1 Spartak Moscou


Molde FK 0 - 2 Rubin Kazan


Kalju Nõmme 1 - 3 Dnipro Dnipropetrovsk