Le FC Séville prend une option sur la finale !

Autre demi-finale de cette Europa League, certes un peu moins alléchante sur le papier mais non moins disputée, nous offrait un duel 100% espagnol puisque le FC Séville (5ème en championnat) était opposé au Valence FC (8ème en championnat).

Le FC Séville prend une option sur la finale !
http://depor.pe/
FC Séville
2
0
Valence FC
FC Séville: Beto; Diogo, Pareja, Fazio, Navarro, Carriço, Mbia, Reyes (Marin 59 mn), Rakitic, Vitolo (Iborra 89 mn), Bacca (Gameiro 73 mn).
Valence FC: Guaita; Pereira, Javi Fuego, Mathieu, Bernat (Gayà 45 mn), Keita, Parejo, Feghouli (Jonas 74 mn), Vargas, Cartabia (Piatti 73 mn), Alcácer.
SCORE: 1-0 : M'Bia 33 mn. 2-0 Bacca 36 mn.
ARBITRE: Arbitre : Damir Skomina.
ÈVÉNEMENTS: ESTADIO RAMÓN SÁNCHEZ PIZJUAN. Demi Finale aller de Ligua Europa.

Au tour précédant, les Sévillans avaient éliminé le FC Porto (0-1 / 4-1) avec notamment un but du français Kevin Gameiro.
De leur côté, les « Ché » de Valence s’étaient offerts les Suisses de Bâle au bout d’un scénario renversant ! (3-0 en faveur des Suisses à l’aller puis victoire 5-0 des espagnols au match retour). Homme en forme du côté de Séville, l’ex parisien n’était pas titulaire ce soir et figurait sur le banc des remplaçants, tout comme son coéquipier allemand Marco Marin.
A Valence, le français Jérémy Mathieu était pour sa part titulaire dans l’axe de la défense.
 

Un premier but injustement accordé ...
Ce sont pourtant bien les Valenciens qui ont été les plus dangereux dans cette première rencontre : à la demi-heure de jeu, si Valence avait déjà frappé 3 fois, Séville ne comptait aucune frappe à son actif.
Heureusement pour eux, les Sévillans ont bénéficié d’un petit coup de pouce de l’arbitre : en effet, sur une de leurs seules occasions de cette première période, les locaux sont parvenus à ouvrir le score : après un coup franc botté par Rakitic, le ballon revient sur Stéphane M’Bia, l’ancien marseillais marque d’une talonnade puissante mais était en position de hors–jeu ! L’arbitre de la rencontre, M. Skomina valide injustement le but … (1-0).
Dans la foulée, Bacca fait le break : l’attaquant colombien remonte tout le terrain en compagnie de son coéquipier Vitolo avant de tromper Guaita d’une frappe à ras de terre ! (2-0).
A la mi-temps, ce sont bien les joueurs de Valence qui étaient menés 2 buts à 0, eux qui avaient pourtant largement dominé ce premier acte, un scénario cruel …
 

Qui coûtera cher à Valence.
En seconde mi-temps, les rôles se sont inversés : les locaux ont dicté le tempo du jeu et multiplier les occasions face à une équipe de Valence quelque peu abattue par les deux buts pris coup sur coup en première période.
Les débats se sont ensuite rééquilibrés, Valence retrouvant un peu de son football offensif de la première mi-temps.
En revanche, à la 78ème minute de jeu, les locaux auraient pu obtenir un pénalty après une main de Fuego dans sa surface, mais l’arbitre n’accorda rien, à tort une nouvelle fois !
Le score ne bougera plus et Séville prend donc une belle option sur la finale avec cette victoire 2-0 à domicile ; si Valence n’a pas démérité, les locaux se sont montrés plus tranchants mais rien n’est joué, tout peut encore arriver !