Pour les Verts, c'est la déception

Pour le retour de Saint-Etienne en Ligue Europa, les Verts n'ont pas pu espérer mieux qu'un match nul à Bakou. C'est avec ce petit point décroché que Sainté repart d'Azerbaïdjan.

Pour les Verts, c'est la déception
Ruffier et Sall semblent heureux de ce nul.
Qarabag
0 0
Saint-Etienne
Qarabag: Sehic - Medvedev, Guseynov, Sadygov, Agolli - Garayev, Chumbinho, Almeida - George (Aleskerov 71'), Reynaldo, Muarem (Leandro 80')
Saint-Etienne: Ruffier - Baysse, Sall, Pogba, Brison- Clément, Corgnet (Saint Maximin 50'), Cohade (Diomandé 87'), Monnet-Paquet, Erding (Lemoine 75'), Gradel
ARBITRE: Cartons jaunes : Clément (64') et Gradel (67')
ÈVÉNEMENTS: 1e journée de la phase de poules de la Ligue Europa | Groupe F

Saint-Etienne venait dans l'antre du Qarabag Agdam dans le but de décrocher une première victoire, qui aurait été la bienvenue face à l'adversaire présumé le plus prenable du groupe, qui comprend aussi, rapellons le, le Dnipro et l'Inter.

Une première période très pauvre

Seulement, dès le début de la rencontre, les Verts ont déçu. Jouant bas et pratiquement sans pressing, Sainté n'a jamais semblé être venu pour gagner. La première occasion était certes pour les Français: Gradel envoya une belle frappe sur coup-franc que Sehic dégagea. C'était malheureusement l'arbre qui cachait la forêt. Par la suite, les joueurs azéris n'a pas arrêté de pillonner la cage d'un Stéphane Ruffier toujours décisif : tout d'abord sur une première occasion de Medvedev qui prit à défaut toute l'arrière garde stéphanoise. 

La suite de la première période fut une longue succession d'opportunités gâchées, soit à cause d'un mauvais choix, soit à cause d'une intervention défensive biensentie (tout de même). Qarabag essaya tout de même de passer devant avant la pause par l'intermédiaire de Chumbinho (38') ou Reynaldo (40').

La deuxième période fut du même acabit, Sainté ne se découvrit pas du tout et Qarabag manqua encore et encore des occasions à cause de Ruffier, décidément une pièce maîtresse des Verts quand ils sont en difficultés. Nadirov (47') et Reynaldo (61' et 69') s'y essayèrent sans succès et l'arbitre siffla la fin du match, au grand bonheur d'une équipe stéphanoise qui n'aura rien montré et aura déçu nombre de ses supporters à Bakou. Seul point positif : au vu de la physionomie du match, l'ASSE a réussi à ne pas le perdre puisqu'elle n'a jamais essayé de la gagner.

Au classement, Sainté à un point et prend anecdotiquement la deuxième place en attendant le résultalt du match Dnipro - Inter.