Un Standard poussif

Dans le groupe G, le Standard de Liège recevait le FC Séville dans le cadre de la 3ème journée de la phase des groupes de la Ligue Europa.

Un Standard poussif
Un Standard poussif
Standard de Liège
0 0
FC Séville
Standard de Liège : Thuram; Van Damme, Texeira, Ciman, Milec, Bia (Viera 78'); Enoh (Louis 66'); Faty, Trebel, Mpoku; De Camargo (Viniciùs 89')
FC Séville: Beto; Navarro, Carriço, Arribas, Figueiras; Iborra, Krychowiak, Reyes (Suarez 63'), Banega, Vidal (Deulofeu 77'); Gameiro (Bacca 63')
ARBITRE: Huseyin Gocek (TUR)

Suite à la démission en début de semaine de leur coach pour cause de résultats négatifs, les belges devaient se remobiliser et cela passait par faire une bonne opération face à une équipe du FC Séville en forme (2ème de Liga). Ce sont ces mêmes espagnols qui s'offrent les premières occasions, à l'image d'un coup franc bien tiré mais dégagé par la défense belge (6'). Les belges quant à eux ont du mal à démarrer la partie, jouent long, mais parviennent tout de même à récupérer le cuir sans le converser longtemps. La première frappe dangereuse est signée Krychowiak (8') bien stoppé par le gardien belge. Le polonais retentera sa chance 2 minutes plus tard en tirant sur le poteau mais sera quand même signalé hors jeu.  

Ce match est marqué par de nombreux duels qui amènent des fautes, Bia sera le premier à recevoir un carton jaune (16', faute sur Arribas), et les 5 prochaines minutes se solderont par des coups francs (à noter les 7 fautes pour les belges, 3 pour les espagnols). Il faudra attendre la 24' et une tête cadrée de Gameiro pour espérer une ouverture du score. Cependant, un coup franc belge (26') va changer la donne du match jusque là dominé par les espagnols. Cela va leur permettre de reprendre de la confiance et de faire douter les sevillans. Mpoku se montre dangereux à l'image d'un double contact non sanctionné (28') ou encore d'un corner provoqué (30'). Les rouches remettent le pied sur le ballon et parviennent à gêner les hommes d'Emery. Ce sont les locaux qui terminent le mieux cette première mi temps, que ce soit en obtenant des coups francs (38', carton jaune pour Arribas suite à un tacle appuyé sur De Camargo) ou en se procurant des occasions (42' frappe d'Mpoku détourné en corner par Krychowiak).

Au retour des vestiaires, aucun changement de part et d'autre. Les belges reviennent avec les mêmes intentions qu'avant la pause et se montrent très dangereux dès la reprise avec un centre boxé par Beto (mais tiré au dessus). Le corner qui suit donnera l'occasion à Mpoku de centrer dans la surface, mais 2 belges se gêneront et les sevillans parviendront à dégager le ballon. Les mauvaises habitudes de la première mi-temps reviendront, à l'image de ce tacle par derrière de Trebel qui lui coûtera un carton jaune (50'). De même pour Navarro (51') même si entre temps un centre de Reyes ne trouve personne et sera intercepté par Thuram. La tête cadrée de Faty fera frissonné le stade Maurice Dufrasne (52') ce à quoi répondra Gameiro 2 minutes plus tard sur un centre parfait de Krychowiak, la tête de Gameiro ne trouvant pas le cadre cependant. Des occasions il y en aura d'autre, tout d'abord avec Mpoku qui tire à coté (54) puis Bia qui trouve le cadre (55'). L'heure de jeu passée, Unai Emery effectuera ses 2 premiers changements: Gameiro qui aura touché son dernier ballon en frappant au but (ballon détourné par un sevillan) laisse sa place à Bacca puis Reyes pour Suarez (63'). Le premier changement côté belge se fera à la 66' avec la sortie d'Enoh et l'entrée en jeu de l'ancien nancéien Louis.

Ce même Louis subira une faute de Krychowiak, le coup franc frappé par Mpoku se terminera dans les tribunes du stade (69').  L' action offensive qui suit des belges va se terminer en corner, mais celui ci va apporter une double occasion, la seconde passant juste à côté (71'). Les belges ont bien repris la partie en main mais ne parviennent toujours pas à marquer. Bacca va se son côté effectuer un petit numéro personnel mais en oublie ses partenaires et se fera stopper net par la défense rouche (76').  Le troisième et dernier changement côté espagnol aura lieu à la 77' avec la sortie de Vidal et l'entrée en jeu de Deulofeu; Bia de son côté sera remplacé par Viera. Beaucoup trop impliqué, Krychowiak se verra sanctionnée d'un carton jaune (80') suite à une faute sur De Camargo, mais ce dernier répliquera 3 minutes plus tard sur le polonais mais ne sera pas sanctionné.

Les belges se montrent poussifs en cette fin de match pour espérer marquer le but de la victoire qui les classerait 1er de leur groupe. Les défenses ne craquent pas et peuvent compter sur leur gardien, même si les frappes ne sont pas dangereuses.  Les 3 minutes de temps additionnel n'auront pas empêcher les belges de se procurer la dernière occasion du match. Louis obtient un coup franc suite à une faute et sera bien tiré par Mpoku, mais Krychowiak réussi à le repousser, la tête de Texeira et le raté de Viniciù entrée en jeu à la 89' alors que le but était vide n'auront pas suffit à se défaire des espagnols premiers du groupe.