Ligue Europa : l'avant match de la finale : FC Séville-Dniepropetrovsk

Après avoir éliminé deux clubs italiens (la Fiorentina pour Séville et Naples pour les ukrainiens du Dnipropetrovsk) en demi, les deux clubs se retrouvent en finale à Varsovie, demain soir.

Ligue Europa : l'avant match de la finale : FC Séville-Dniepropetrovsk
Affiche attendue pour cette finale de la Ligue Europa 2015. (Photo Africatopsports.com)

La finale de l'Europa Ligue version 2014-2015 aura lieu mercredi soir dans la capitale polonaise (Varsovie).

Les Ukrainiens du Dnipropetrovsk retrouvent donc le triple tenant du titre, les espagnols du FC Séville (2006, 2007, 2014).

Leurs parcours :

Revenons tout d'abord sur celui du FC Séville, club composé d'un certain nombre de joueurs français ou qui ont joué en France et en Ligue 1 à l'image de Trémoulinas, de l'ancien niçois Kolodziejczak, du Polonais Krychowiak, ou encore Mbia, joueur indispensable en Ligue Europa pour le club andalou et Gameiro "joker de luxe" du club (le colombien Carlos Bacca est devant lui dans la hiérarchie des attaquants).

Dans la phase de groupe, le club espagnol était dans le Groupe G, composé du Standard de Liège, des croates de Rijeka et des néerlandais du Feyenoord. Ce sont les Néerlandais qui terminèrent premier devant Séville, avec un point de plus (12 contre 11 points). Terminant deuxième, Séville tombe ensuite sur les allemands du Mönchengladbach. Ils se qualifient après deux victoires : une 1-0 à l'aller à domicile et la seconde 3-2 à l'extérieur. Pour les huitièmes de finale, les coéquipiers de Stéphane Mbia affrontaient leurs compatriotes espagnols de Villarreal, après une première victoire confortable 3-1 à l'extérieur dans le stade du sous marin jaune. Les Andalous dominent une seconde fois l'ex-club de Pirès (2-1) et se qualifient sans trop de problèmes pour le tour suivant.
En quarts, les Sévillans, après une victoire en 2014 sur Benfica (aux tirs au but), remettent leur titre en jeu face au solide Zénit Saint Pétersbourg, club russe composé de bons joueurs à l'image de Witsel, du brésilien Hulk ou encore Garay. Après une première victoire dans la douleur à domicile (2-1), les Espagnols sont parvenus à garder leur ballotage favorable en leur faveur en arrachant le nul (2-2) en Russie. Pour les demi-finales, un autre grand adversaire barrait la route des Andalous : le club italien de la Fiorentina. Mais ce ne fût qu'une question de formalité pour Kevin Gameiro et ses partenaires qui, après une première victoire convainquante et écrasante à domicile au stade Ramón Sánchez Pizjuán (3-0) n'ont pas eu beaucoup de difficultés pour se défaire de la Fio' a au retour, avec une seconde victoire (2-0) à Florence.

Pour le Dnipropetrovsk. ce parcours est plutôt une bonne surprise. Pour pouvoir accéder aux phases de poule, le club ukrainien avait déjà du s'employer face au Hajduk Split en barrage (2-1, 0-0). Ils étaient ensuite tombés dans le groupe de l'Inter de Milan, du club français de Saint Etienne et de Qarabag.  Ils prirent la deuxième place de ce Groupe F, en dépit d'un départ catastrophique : après avoir pris un petit point seulement en 3 matchs, le club de l'Est de l'Europe s'est relevé, profitant des échecs de Qarabag et de Saint Etienne pour prendre la seconde place derrière les Italiens. Pour le compte des seizièmes de finale, les Ukrainiens, contraints de migrer à Kiev en raison du climat hostile qui régnait sur l'Est de l'Ukraine, ont affronté les grecs de Olympiacos. Ils assurèrent leur qualification dès le match aller, en s'imposant sur le score de 2 à 0, se contentant ensuite d'un nul (2-2) au Pirée au retour.

En 8ème de finale, le Dnipro' retrouvait un géant du football européen : l'Ajax Amsterdam, qui compte notamment quatre Ligue des Champions et une Coupe de l'Uefa (Devenue depuis la Ligue Europa). Après une courte victoire à "domicile" (1-0), les Ukrainiens se sont inclinés 2-1 au retour, mais se sont qualifiés grâce à ce petit but marqué à l'extérieur. Pour les quarts de finale, ils étaient confrontés au Club de Bruges. Et après un match nul et vierge en Belgique, ils se sont tranquillement imposés au retour (1-0). Bis repetita pour le club ukrainien en demi ,face à Naples. Après un match nul (1-1) à l'extérieur, ils se sont payé le luxe de battre les Italiens, sur le plus petit des scores (1-0) alors qu'un match nul suffisait pour se qualifier en finale !

Les deux clubs se retrouvent donc pour une finale inédite de cette Ligue Europa , qui se jouera demain soir à Varsovie à partir de 20h45 !