La déroute marseillaise

Dans un stade clairsemé, qui n'a pas attiré les supporters du Sporting Braga, l'Olympique de Marseille jouait contre cette équipe lusitanienne dans le but de se relancer en Europa Ligue et de relancer une dynamique positive après six matchs sans victoire.

La déroute marseillaise
Hassan, auteur du premier but de la rencontre. UEFA.com
Sporting Braga
3 2
OM
Sporting Braga: Matheus; Goiano, Ricardo Ferreira, Boly, Djavan; Mauro, Vukcevic; Alan, Rafa; Rui Fonte, Hassan.
OM: Mandanda; Dja Djedje, Sparagna, Rekik, Mendy; Diarra, Isla, Lucas Silva; Alessandrini, Batshuayi, Barrada.
SCORE: 1-0, min. 61, Hassan. 2-0, min. 77, Wilson. 2-1, min. 83, Alessandrini. 2-2, min. 86, Batshuayi. 3-2, min. 88, Alan.
ARBITRE: Alexandru Tudor (ROU). Joueurs avertis : Sparagna (min. 26), Barrada (min. 55).
ÈVÉNEMENTS: Europa Ligue entre le Sporting Braga et l'Olympique de Marseille (OM). Le match s'est joué au Stade Municipal de Braga (Portugal). 9000 spectateurs.

Dans un stade atypique, le Stade Municipal de Braga ne comportant que deux tribunes latérales, les joueurs de l'Olympique de Marseille ont pris une leçon de football au cours de la première période. L'équipe lusitanienne, qui a l'habitude de jouer sur les côtés, a monopolisé le ballon, pratiqué un jeu offensif avec des combinaisons simplistes ou travaillées comme cette combinaison entre Vukcevic et Alan à la 12ème minute de jeu. Cependant, malgré la tendance à jouer sur les côtés, les Portugais savent aussi perforer dans l'axe comme cette occasion d'Hassan à la 17ème minute obligeant Mandanda à détourner le ballon en corner côté gauche. Pendant plus de 25 minutes, les Marseillais sont inexistants offensivement et leur première phase offensive est ponctué d'un hors-jeu du milieu de terrain chilien, Isla. De plus, la première frappe olympienne n'intervient qu'à la 44ème minute de jeu par le biais du meilleur buteur du championnat de France, Michy Batshuayi, mais celle-ci n'inquiète en aucun cas le gardien du Sporting de Braga.

Au cours de cette première période, nous avons pu voir un bon Brice Dja Djédjé, titularisé ce soir à la place de Javier Manquillo, qui défendait son côté droit seul contre deux joueurs très offensifs (Rafa et Goiano). Nous pouvons alors se poser cette question : "Mais que fait donc Romain Alessandrini sur ce côté droit ?". Et bien, la réponse est : Rien ! A part se plaindre, s'énerver auprès de l'arbitre après ses pertes de balles souvent nombreuses ! On attend donc mieux de l'Olympique de Marseille au cours de cette seconde période.

Une seconde mi-temps de meilleure facture mais une défaite tout de même

A la rentrée des joueurs sur la pelouse, nous pouvons voir un Olympique de Marseille plus offensifs, plus joueurs, plus incisifs avec un Barrada venant plus dans l'axe pour tenter d'alerter Michy Batshuayi. Avec un OM plus incisifs, les Portugais mettent 10 minutes pour tenter d'alerter Steve Mandanda. Suite à une série de corners, Fonte enroule une belle frappe mais bien captée par le portier olympien. A l'heure de jeu, nous assistons à la plus grosse occasion marseillaise suite à un centre à ras-de-terre de Brice Dja Djédjé et à une mauvaise interception du gardien du Sporting Braga. Mais, comme on s'y attendait en première période, une minute après cette grosse occasion marseillaise, Hassan mystifie Mandanda d'une superbe louche suite à une très belle passe de Rafa côté gauche. Pour l'anecdote, le buteur fondra en larmes après son but car celui-ci vient de perdre son paternel, hier. A la suite de ce but, nous assistons à une réorganisation tactique du côté de l'OM avec la mise en place d'un 4-2-3-1 avec l'entrée de Cabella en meneur de jeu. A la suite de cette réorganisation tactique, nous pouvons voir une occasion de Batshuayi et une autre d'Alessandrini. Mais, à la 77ème minute, patatras ! Sur une bonne passe de Willy Boly dans l'axe, un joueur du Sporting de Braga tente une frappe qui est détournée par Steve Mandanda mais revient sur Wilson qui double la marque pour l'équipe portugaise ! Sur ce but, nous pouvons voir une nouvelle fois, un mauvais alignement de la recrue défensive olympienne, Karim Rekik. Il va devoir travailler les placements à l'entraînement celui-là ! Cependant, l'OM va revenir à 2-2 suite à un but d'Alessandrini sur coup-franc (83ème minute) et à un but de Batshuayi (86') où sur ce but, nous pouvons assister à une magnifique transversale de Lucas Silva, souvent décrié ces derniers temps, et à un bon travail de N'Koudou, rentré en jeu quelques instants avant ce but. Mais, l'OM va retomber dans ces travers car quelques secondes plus tard, sur l'engagement, l'OM encaisse un troisième but. Sur un centre, Mandanda sort, boxe très mal le ballon et celui-ci revient sur Alan (36 ans, joueur emblématique du Sporting Braga) qui n'a plus qu'à mettre le ballon au fond des filets ! 3-2 !

Cette défaite pour l'OM est amplement mérité au vu de la première période de piètre qualité avec aucune véritable occasion créée, avec un secteur offensif inexistant et avec une défense mise à mal ! La seconde période, bien mieux en termes de jeu, a montré quelques défaillances dans le collectif olympien avec notamment un Karim Rekik, pas exempt de tout reproche sur le second but portugais ! Encore beaucoup, beaucoup de choses à travailler du côté olympien et la saison risque d'être longue pour le peuple marseillais ! On attend une réaction face au LOSC ce Dimanche, au stade Pierre Mauroy, car on en est à 7 matchs sans victoire toutes compétitions confondues du côté de l'OM. Vous avez dit "crise" ?