François Hollande : « La France a fait face »

À la suite de trois jours de tension intense dans l’Hexagone suite à la fusillade de mercredi dans les locaux de Charlie Hebdo, le Président de la République s’est exprimé ce vendredi soir depuis le palais de l’Élysée dans une courte allocution.

François Hollande : « La France a fait face »
François Hollande : "Dans cette épreuve, je vous l’assure, nous sortirons encore plus fort" (Photo RTL.fr)

Le ton grave, le Président de la République a déclaré que, face à ces événements, « la France, elle, a fait face, parce que quand elle surmonte une épreuve, c’est une tragédie pour la nation, et c’est une obligation pour nous d’y faire face. »

Le Chef de l’État a exprimé sa solidarité aux familles, aux victimes, aux blessés. Rappelant la double intervention simultanée du GIGN, à Dammartin-en-Goële et Porte de Vincennes dans l’après-midi, François Hollande a salué « le courage, la bravoure et l’efficacité » de tous ceux qui ont participé à ces opérations. « Je veux leur dire que nous sommes fier d’eux. Car lorsque l’ordre a été donné, ils ont porté l’assaut dans le même mouvement et avec le même résultat. »

« Ils l’ont fait pour sauver des  vies humaines, celle des otages, et pour neutraliser les terroristes », a-t-il affirmé.

« La France n’en a pas terminé avec les menaces. »

 Alors que le pays sort de trois jours d’un climat sous haute tension, le Président de la République a estimé que « la France n’en a pas terminé avec les menaces dont elle est la cible », et appelé à « la vigilance, l’unité et la mobilisation. »

À cette fin, plusieurs annonces ont été faites au cours de cette intervention. Avec l’aide du Premier Ministre, Manuel Valls, l’État a d’ores et déjà renforcé les moyens de protection des lieux publics. « Pour faire en sorte que nous puissions vivre tranquillement sans à aucun moment pouvoir être dans l’objet de menace ou de risque. » a-t-il assuré.

François Hollande a également appelé les citoyens à l’unité, « car c’est notre meilleure arme », à lutter « contre tout ce qui pourrait nous diviser ». Tout en rappelant le caractère antisémite des deux prises d’otages qui ont occupé le devant de la scène une grande partie de la journée, le Chef de l’État a rappelé qu’il ne faut, pour autant, faire « aucun amalgame, refuser toute facilité, écarter toute surenchère. Ceux qui auront commis ces actes, ces fanatiques, ces illuminés, n’ont rien à voir avec la religion musulmane » a-t-il déclaré.

 « Nous sommes un peuple libre qui n’a pas peur »

Enfin, le Président de la République a appelé les Français à être mobilisés, et « être capable de répondre aux attaques par la force et la solidarité. »

« Nous sommes un peuple libre qui ne cède à aucune pression et qui n’a pas peur. Car nous portons un idéal qui est plus grand que nous et que nous sommes capable de défendre partout où la paix a menacé » a-t-il affirmé.

François Hollande a, par ailleurs, annoncé que plusieurs chefs d’États européens, parmi lesquels Angela Merkel, David Cameron et Jean-Claude Juncker, seront présents au grand rassemblement de dimanche, auquel il participera également.

À ce sujet, le Président de la République a appelé les citoyens « à se lever ensemble pour porter ces valeurs de démocratie, de liberté, de pluralisme auxquels nous sommes tous attachés. »

« Dans cette épreuve, je vous l’assure, nous sortirons encore plus fort » a-t-il conclu.