24h du Ring : du lourd dans l’enfer vert

Pour sa 41ème édition, les 24 heures du Nürburgring s’annoncent plus prestigieuses que jamais avec des constructeurs ayant mis les petits plats dans les grands ! Les Allemands ainsi que Aston Martin joueront les têtes d’affiche.

24h du Ring : du lourd dans l’enfer vert
La classique allemande s'annonce très relevée en 2013

L’histoire peut paraître paradoxale. Alors que le Nürburgring, monument du sport automobile, est à vendre, les 24 heures éponymes ne se sont jamais aussi bien porté. Au départ simple épreuve régionale dans les années 70, le double-tour d’horloge allemand attire désormais les plus grands constructeurs qui profitent pour mettre à l’épreuve des véhicules de tout poil. Et pour 2013, certains n’ont pas hésité à sortir l’artillerie lourde, surtout dans la catégorie SP9 réservée aux GT3…

Tenante du titre, Audi compte bien de nouveau triompher dans l’Enfer Vert. Pour arriver à ses fins, la firme d’Ingolstadt a fait appel à ses meilleurs éléments avec pas moins de sept R8 LMS en mesure de jouer la gagne ! Phoenix Racing engagera trois voitures, dont deux sous la bannière G-Drive. La n°1 sera pilotée par trois des quatres lauréats de l’an dernier, à savoir Frank Stippler, Marc Basseng et Markus Winkelhock. Ils seront épaulés par le double vainqueur des 24 heures du Mans, Marcel Fässler en personne. La seconde voiture sera confiée à un autre vainqueur de l’épreuve mancelle, Frank Biela, accompagné pour l’occasion de Christer Jöns, Luca Ludwig et Roman Rusinov. Enfin, la n°3 sera aux mains du quatuor Stück-Stück-Ammermüller-Stippler. Du côté des autres Audi, il faudra compter sur le team belge WRT qui engagera une R8 LMS ultra pour le très redoutable équipage Vanthoor-Mies-Sandström-Haase. Habitué de l’équipe de Vincent Vosse, René Rast trouvera réfuge chez Prosperia-C.Abt Team Mamerow, flanqué de Christian Abt, Christian Mamerow et Oliver Jarvis. Race experience sera de la partie avec deux voitures pour entre autres la Suissesse Rahel Frey et l’Allemand Marco Werner.

Avec 19 succès dans l’Eifel, BMW détient le record de victoires au Nüburgring. Et la firme de Munich ne compte pas s’arrêter en si bon chemin puisqu’elle engage plusieurs Z4 GT3 confiées à des équipes de choc ! En pole l’an passé avant d’abandonner, le Team Schuberth engagera deux Z4 à connotation très officielle avec d’un côté Jörg Müller, Dirk Müller, Augusto Farfus et Uwe Alzen et de l’autre, Dirk Adorf, Claudia Hürtgen, Martin Tomczyk et Jens Klingmann. Intéressant de noter que Farfus et Tomczyk seront absents en début de course puisqu’ils seront à Brands Hatch pour la seconde joute du DTM. Après s’être brillamment illustré en 2012 pour sa première participation, le Marc VDS remet le couvert avec deux voitures. La n°25 sera confiée à Markus Palttala et Henri Moser tandis que la n°26 aura comme pilotes Maxime Martin et Andrea Piccini. Il est évident qu’au moins Bas Leinders et Yelmer Buurman seront aussi du voyage.

Avide de revanche après avoir abandonné à l’entame du dernier tour, le Manthey Racing espère bien seracheter de l’an passé. En tête de l’impressionnante flotte de Porsche 911, l’équipe d’Olaf Manthey aura à sa charge pas moins de quatre GT3. La dream team sera composée de huit pilotes issus de la maison-mère. Marco Holzer, Nick Tandy, Jörg Bergmeister, et Richard Lietz se partageront une Porsche 911 GT3 R tandis 

que le Français Romain Dumas, associé à Marc Lieb, Timo Bernhard et Lucas Luhr, prendra part à l’épreuve sur la ‘’mamie’’ 911 GT3 RSR. Une seconde RSR sera engagée aux couleurs de Wochenspiegel ainsi que la GT3 R du Pinta Racing dont Manthey aura à sa charge la maintenance. A tenir également à l’œil la monture du Frikadelli Racing avec à son bord un certain Patrick Pilet, la locale Sabine Schmitz et Mr.Supercup alias Patrick Huisman. Pas en reste non plus, la Porsche du Falken Motorsports sera emmenée par Wolf Henzler, Martin Ragginger, Peter Dumbreck et Sebastian Asch. Enfin, Richard Westbrook et Manu Collard viendront en renfort sur la GT3 R du Haribo Racing Team.

Chez Mercedes, on espère enfin vaincre sur le tracé de la Nordschleife où les SLS AMG GT3 ont montré de belles choses sans jamais concrétiser. Black Falcon, vainqueur cette année à Dubaï, reviendra avec deux voiturés, dont celle de pointe confiée au quatuor Schneider-Edwards-Bleekemolen-Thiim. Mais que dire du Rowe Racing, présent avec quatre « Gullwings » ! Thomas Jäger, Kenneth Heyer, Jan Seyffarth et Klaus Graf seront les meilleurs atouts de l’équipe. A noter l’absence cette saison du Heico Motorsport, troisième l’an dernier.

Fêtant cette année son centenaire, Aston Martin est de plus en plus présent au Nürburgring. La marque, propriété de Prodrive, pourra compter sur une kyrielle de Vantage, de la N24 GT4 à la V12 issue de la série. Le joyau de la couronne d’Aston Martin sera une V12 Vantage GT3 de dernière génération confiée aux meilleurs pilotes de la firme de Gaydon. Darren Turner, Stefan Mücke, Allan Simonsen et Pedro Lamy étrenneront l’Aston aux couleurs de Bilstein. Petite excentricité de la marque avec la présence d’une Rapide hybride fonctionnant à l’hydrogène. D’autres GT se joindront à la fête comme la McLaren MP4-12C GT3 du Dörr Motorsport, la Nissan GT-R GT3 « Schultze » conduite par Kazunori Yamauchi, papa du jeu vidéo Gran Turismo ou la Ferrari 458 Italia du GT Corse. Dans les autres catégories, on retrouvera entre autres les Peugeot 208 GTI officielles dont l’une d’entre elles sera conduite par Vincent Radermecker, une flopée de Toyota GT 86, plusieurs Mini Jonh Cooper Works ainsi que l’inoxydable Opel Manta du Kissling Motorsport.

C’est tout ce qu’il faut savoir sur cette édition 2013 des 24 heures du Nüburgring. Le départ sera donné dimanche à 17 heures pour se terminer le lundi de Pentecôte. « Drei, zwei, ein, los ! »