Caterham s’invite au Mans avec Greaves

La marque britannique fera ses débuts aux 24 heures du Mans en tant que sponsor-titre de la Zytek-Nissan n°41 du Greaves Motorsport. Avant d’espérer pouvoir produire un prototype d’ici quelques années…

Caterham s’invite au Mans avec Greaves
De nouvelles couleurs célèbres arrivent au Mans ! (Getimage)

Nos confrères d’Autosport l’avait révélé suite à l’arrivée de Rossi, c’est désormais chose officielle. La Zytek Z11SN-Nissan n°41 arborera les couleurs vertes et jaunes chères à Caterham lors des 24 heures du Mans. Le renfort d’Alexander Rossi dans le team britannique n’avait rien d’anodin. En effet, l’Américain est pilote de réserve pour Caterham F1 Team et fera la navette entre Montréal et la Sarthe ce weekend. Et comme les essais privés ne sont pas nombreux, Rossi épaulera Tom Kimber-Smith et Eric Lux au Mans ! La marque de Tony Fernandes annonce ainsi son arrivée en endurance façon Alpine puisqu’il s’agit simplement d’un peu de peinture sur un prototype LMP2. Au-delà du coup de pub que cet engagement va susciter auprès des Anglais, Caterham débauchera une équipe d’ingénieurs afin de suivre les performances de la Zytek. L’objectif final est de concevoir un nouveau prototype d’endurance dans les prochaines années…

« Nous disposons au sein du Caterham Group d'un personnel très expérimenté avec un panel très complet de compétences techniques qui va du développement de la transmission au design des composants carbone. »,explique Mike Gascoyne, PDG de Caterham Technology.  « Même si nous ne pourrons pas réaliser de changements spécifiques pour les 24 Heures du Mans, la voiture étant homologuée pour toute la saison, nous irons en détails dans tous nos domaines d'expertise afin d'envisager un programme clients en Sports Prototype. Nous avons tous les outils à notre disposition pour faire le travail sur un marché où les prétendants sont peu nombreux. Cette démarche est sensée car nous pourrions tirer avantage de la situation en tirant profit de nos capacités. »

L’arrivée de Caterham fait plaisir à voir. Preuve que l’endurance a toujours réel engouement chez les constructeurs, aussi petits qu’ils soient. Néanmoins, il faut rappeler que la marque anglaise n’est pas dans une santé financière grandiose et que survivre est la priorité. Feuilleton à suivre…