Les constructeurs débarquent en masse en GT3

A partir de 2014, plusieurs nouvelles voitures devraient faire leur apparition dans les championnats accueillant les GT3. Voici un aperçu de ce que nous réservent les marques pour les prochaines années…

Les constructeurs débarquent en masse en GT3
L'arrivée de Bentley a été fort médiatisée... (Speedhunters)

Stéphane Ratel peut être fier de son coup ! Alors que les 24 heures de Spa viennent de se terminer sur une note plus que positive, son concept de GT3 continue de s’éparpiller à travers le monde. Cerise sur le gâteau, plusieurs constructeurs vont s’impliquer dans ce domaine via un engagement officiel ou client ! Alors, petite présentation de ces engins qui séviront sur les circuits à partir de l’an prochain…

Bentley, défi so british !

A sa présentation au Mondial de l’Auto à Paris au mois d’octobre passé, le nouveau bébé de Bentley nous avait laissé à la fois sans voix et sceptiques. Il faut dire que la Continental GT3 n’a pas vraiment les mensurations idéales pour faire office de monstre routier… Mais à Crewe, on a eu à cœur de relever le défi et la version quasi-définitive de la Britannique a été dévoilée lors du Goodwood Festival of Speed. La Continental est propulsée par une version course de son V8 4.0l biturbo. Préparé par Cosworth, il développe 600ch et est équipé d’un carter sec. Mais un effort tout particulier a été fait sur le poids puisque le tank anglais n’accuse plus que 1300kg sur la balance. Trois fois rien par rapport aux 2,2 tonnes de la version de série ! Aucun prix n’a été communiqué jusqu’à présent, on devrait voir cette Continental en tenue de sport dès 2014 en Blancpain Endurance Series. La nouvelle arme de Crewe devrait être engagée sous bannière officielle ou par l’intermédiaire de M-Sport, qui est en charge du projet. Un secret de polichinelle voudrait que Sébastien Ogier soit le premier à en prendre le volant ! Donc wait and see…

Viper tous crochets dehors !

Dans un autre registre, SRT a dévoilé la variante GT3 de sa Viper lors des 24 heures du Mans. Racée, agressive, le bolide américain descend directement de la GTS-R qui sévit actuellement en ALMS. On retrouve à bord le monstrueux V10 8,4l qui développe ici 680ch pour 898Nm ! Le poids est descendu à 1295kg. On retrouve de nombreux éléments appartenant à la Viper GTE. Le reptile pourra évoluer des deux côtés de l’Atlantique dans tous les championnats acceptant les GT3 ainsi que l’United Sports Cars Racing, le Pirelli World Challenge ou encore la SCCA. Si du côté de Street Racing Technologies on a veillé au bon développement de la machine, il faut savoir qu’on la verra uniquement entre les mains d’équipes privées. Reste à savoir quel sera le degré d’implication des Américains pour rivaliser avec les Européens… Néanmoins, la Viper dispose d’une aura exceptionnelle aussi bien aux Etats-Unis que sur le Vieux Continent et on devrait voir les premiers exemplaires arriver d’ici le quatrième trimestre. On sait déjà que Ben Keating en engagera un exemplaire en USCR. Alors dépêchez-vous !

Corvette revient de plus belle

Chez Callaway Competition, on n’a pas oublié que la Corvette C6 Z06.R GT3 qui a apporté tant de succès au préparateur de Leingarten. L’ancienne génération qui a sévi à partir de 2006 a entre autres remporté le championnat d’Europe GT3 2010 avec le Graff Racing. Alors, pour 2014, Callaway remet le couvert avec la nouvelle version de la Corvette, la C7. General Motors a par ailleurs donné le feu vert aux Américains d’Allemagne pour concevoir la futur GT3, sans pour autant que la maison mère ne s’implique. Sous le capot, une version course du V8 6,2l développant ici 470ch à 7000 Tr/min. Le moulin est d’ailleurs recentré afin de jouir d’une meilleure répartition des masses. Au sinon, on retrouve tout ce qui a fait le succès de la C6, à savoir un équipement éprouvé mais performant. Si aucun prix n’a été annoncé, le carnet de commandes commence déjà à se remplir. Sachant que Chevrolet n’interviendra pas officiellement, Callaway s’occupera seul du développement de la voiture. Mais quand on connait le professionnalisme des troupes d’Ernst Woehr, aucune raison de s’en faire !

Lexus pointe le bout de son nez

On sait que Toyota, via sa marque premium Lexus, suit de près l’évolution de la catégorie GT3. Ainsi, la présence des Nissan GT-R dans plusieurs championnats commencerait à agacer les dirigeants de la firme d’Aichi, surtout que les GT3 devraient pulluler d’ici peu. Il se pourrait donc qu’on assiste prochainement au lancement d’un nouveau bolide pour les Blancpain Endurance Series, la Lexus RC-F. La Nippone pointerait le bout de son nez au Tokyo Motor Show en novembre. La voiture devrait être prête pour 2015 au plus tard et si possible pour les prochaines 24 heures de Spa-Francochamps. TRD, bras armé de Toyota Motorsport en Super GT entre autres, s’occuperait du bolide qui sera équipé du V8 5l atmosphérique issu de l’IS-F. Voilà qui ne fera pas plaisir aux BMW Z4 ! Bref, vivement la fin de l’année…

Honda, USA et plus si affinités ?

Enfin, Honda pourrait débouler dans la catégorie via l’United Sports Cars Racing. On sait déjà que la future supercar de la marque, la NSX qui ressuscite de plus belle, fera son arrivée sur le marché nord-américain en 2015. Et il ne serait pas exclu de voir la voiture faire ses premiers pas en compétition d’ici là. Et plus que probablement en GT Daytona (l’équivalent yankee du GT3) ! La voiture sera propulsée par un V6 hybride placé en position centrale arrière. Mais un turbo pourrait très bien supplanter les deux moteurs électriques en cas d’engagement en compétition. Et si l’Acura est couronnée de succès, elle pourrait très bien franchir l’Atlantique. Après tout, une Honda NSX n’avait-elle pas signé la pole position aux 24 heures de Spa en 1993 ?