Portrait : Marc Marquez, né pour le Moto GP

Débutant sa carrière en 125 cm³ durant l’année 2008, Marc Marquez roule déjà vers de nombreux titres en catégorie reine. Après avoir dépassé Pedrosa et Lorenzo au championnat mondial de Moto GP tout le monde voit déjà le jeune Espagnol au côté des plus grands. Retour sur six années de succès ...

Portrait : Marc Marquez, né pour le Moto GP
Marc Marquez et sa Honda Officielle

Marc Marquez reçoit sa première moto alors qu’il n’a que quatre ans, et commence la compétition deux ans plus tard. Il remporte dès son plus jeune âge des championnats et est très vite remarqué par un ancien champion de 125 cm³ Emilio Alzamora, qui deviendra son mentor. 

Il apparaît sur le circuit du Qatar en 2008. N’imaginant pas deux années plus tard aller vers une première victoire en tant que Champion mondial ! Pour sa première année, le jeune espagnol se fait plutôt discret. C’est en 2009 sur les terres françaises qu’il décroche enfin une pole position. Il chute malheureusement et ne marque qu’une seule troisième place cette année.

2010 est une année remplie d’espoirs. Emilio Alzamora révèle dès le début que Marquez fera une très bonne année. Pari tenu ! Dès les premières courses, il s’impose sur le podium. L’Espagnol de seulement dix-sept ans sait que cette première victoire est la plus importante de sa carrière. Et malgré deux chutes qui ne lui font marquer aucun point, il termine la saison en Champion du monde de  125 cm³. Il devient également le deuxième plus jeune champion du monde ! Les fans n’oublieront pas non plus cette course au Portugal où il a su prouver que remonter de la dernière à la première position était pour lui un jeu d’enfant.  Une victoire contre toute attente.

Rejoignant l’année suivante la catégorie supérieure, en Moto 2. Avec des débuts difficiles où il chute. Et voit déjà marquer septante-cinq points d’écart avec le leader du classement Stephan Bradl. Mais comme deux années auparavant, il se fait remarquer en France sur le circuit du Mans avec une glorieuse première position. Enchaînant un sans-faute toujours sur une des deux premières marches du podium, Marquez commence à viser de plus en plus haut. A ce moment, l’Allemand Stephan Bradl commet plusieurs impairs, en commençant par une chute au Pays-Bas laissant ainsi le cadet de la course lui prendre peu à peu des points. Le 2 octobre 2011, le public attend une remontée de la part de Bradl mais espère aussi voir Marquez vainqueur. A quelques tours de la fin, le commentateur belge,  Didier de Radiguès annonce que si les deux rivaux restent aux mêmes places jusqu’à la fin de la course Marquez prendra la tête du championnat mondial. Il finit ainsi deuxième de la course avec un point d’avance sur l’Allemand. Le grand prix suivant Marquez est sûr de lui. Il débarque avec son équipe à Phillip Island, en Australie, prêt à tout pour distancer son adversaire. Très vite aux essais libres l’Espagnol s’accidente avec  le Thaïlandais Ratthapark Wilairot. La moto est détruite mais le jeune Marc n’a rien. Son comportement est jugé irresponsable, il voit donc une minute supplémentaire s’afficher à son chrono. Ce qui le place en dernière position pour démarrer la course. Le dimanche, jour de course, il s’impose dès le premier tour dépassant déjà dix-sept adversaires. De son côté Bradl est dans le peloton de tête. Marquez arrive très vite derrière lui, en troisième position. Il démontre ainsi à la critique que rien ne peut l’atteindre et qu’il est « LE » futur champion de la moto ! Le pilote sait qu’il doit encore beaucoup apprendre malgré ses fabuleux résultats, il annonce ainsi en Malaisie que même s’il obtient le titre il restera en moto 2, pour 2012.

Jeune et fougueux Marquez arrive à Sepang plein d’espoir. Dès la première séance d’essais libres, il chute lourdement.  Son team manager, Alzamora, préférera accuser les commissaires de piste qui, à la sortie des stands, n’ont pas prévenu qu’une partie complète du circuit était mouillée. Marc Marquez est embarqué à l’hôpital, étourdi. Après deux jours d’observation, la vision du pilote n’est pas très nette, il est contraint de déclarer forfait pour les deux dernières courses de la saison. Bradl remporte le championnat et passe en catégorie reine. 

2012 commence sur les chapeaux de roues. Arrivé au Qatar, Marc Marquez fait un sans-faute sur l’entièreté du week-end, un bon départ pour cette nouvelle saison. Mais d’autres hommes sont eux aussi à la recherche de victoire : Espargaro sera le premier concurrent en se démarquant à Jerez. Iannone et Luthi de leur côté ne sont pas assez réguliers pour effrayer le pilote. En Australie, il heurte un pilote à la fin des qualifications et est sanctionné. Sur la grille de départ, il doit partir de la trente-huitième position. Très vite Marquez est dans la roue des premiers, il termine sur le podium, rien ne peut l’arrêter ! Il devient enfin champion du monde moto 2 et accède au moto GP  avec une Honda officielle.

Avec la retraite de Casey Stoner, Marquez prend le guidon de la moto officielle de l’Australien, avec comme coéquipier, l’Espagnol, Dani Pedrosa. Peut-être que cette saison sera difficile pour le pilote, la moto est tellement différente. Mais dès la première course le jeune Marquez monte sur la troisième marche du podium et à Austin, en Amérique, le circuit était inconnu pour tous les pilotes Marc Marquez et son numéro 93 (année de sa naissance) accède à la première marche du podium, il devient à vingt ans le plus jeune pilote à avoir remporté une course en catégorie reine.

Jorge Lorenzo arrive glorieux à Jerez, un des dernier virage du circuit vient d’être renommé par son propre nom. Mais Marquez est joueur, il dépasse Lorenzo dans ce virage, manquant de le faire chuter, la guerre est déclarée entre les deux pilotes.  A Sachsenring , Pedrosa et Lorenzo, les deux premiers pilotes au classement mondial, sont absents. Marc Marquez profite de cette opportunité et passe premier.

Au fil des courses, il se montre de plus en plus redoutable et devient très à l’aise dans cette catégorie, un pilote qui a su s’attirer les foudres du champion du monde en titre Lorenzo mais aussi qui sait blaguer avec Valentino Rossi et Cal Crutchlow qui voient en lui un gamin très doué. Pour cette première année en Moto Gp, Marc Marquez pourrait-il devenir le plus jeune Champion du monde de la catégorie ?