DTM - Nürburgring : Wickens, première !

Robert Wickens s’offre son premier succès en DTM en s’imposant dans des conditions difficiles sur le Nürburgring. Le premier virage a été l’occasion d’un gros carambolage, impliquant notamment Bruno Spengler qui perd encore gros aujourd’hui.

DTM - Nürburgring : Wickens, première !
Première victoire en carrière pour

Le départ donné sur une piste quasi sèche a été le théâtre d’un gros méli-mélo. À l’origine, Bruno Spengler, le champion en titre, touche légèrement Edoardo Mortara à la première épingle et derrière c’est une vraie réaction en chaîne. Rockenfeller et Hand partent hors piste. Si le premier nommé réussit à reprendre la piste, c’est l’abandon pour le second, scotché dans les graviers.

Et ce n’est pas fini. Au deuxième virage, c’est Wickens qui touche Mortara. Scheider et Ekström partent en toupie. D’entrée de jeu, les Audi sont en difficulté.

Le coup de Rocky

Alors que la pluie arrive, Mike Rockenfeller tente un coup de poker, après sa mésaventure du premier virage. Il passe les pneus pluie dès le deuxième tour. Bonne pioche. Le pilote Audi remonte dans le classement alors que tout le peloton passe par les stands un peu plus tard. Seul Wittmann et Molina sont devant Rocky. Wittmann sort de la piste et Molina rentre finalement au 6e tour, laissant Rockenfeller en tête, lui qui était quasi dernier après le.premier virage !

Rocky va mener une grande partie de la course, mais sa stratégie décalée va lui être fatale à quelques tours du but.

Wickens l’homme fort

La grosse bagarre a lieu derrière Rocky. Pour les places d’honneur, on retrouve Tambay, Farfus, Wickens, Spengler ou Vietoris. Robert Wickens commence à faire parler la poudre à 20 tours de l’arrivée. Il réalise une manoeuvre magnifique en passant à l’extérieur du virage 2 Tambay et Farfus. Il se retrouve 2e derrière Rockenfeller. Cette manoeuvre sera déterminante pour la suite de la course. Après les seconds ravitaillements, l’Audi de Rocky et la Mercedes de Bob Wickens sont encore en tête.

Pendant que la bataille dans le peloton fait rage entre Spengler, Tambay, Ekström, Molina ou Green. Les contacts et les dépassements sont nombreux et virils. Green y laisse un morceau de sa calandre. Pour la lutte pour la gagne, Rockenfeller doit s’arrêter une 3e fois à 6 tours de l’arrivée. Wickens récupère la tête et résistera jusqu’au bout au retour de Farfus pour remporter son premier succès en DTM. Vietoris complète le podium. Avec sa 4e place, Mike Rockenfeller augmente son avance sur Bruno Spengler. Le pilote BMW a connu une course compliquée, englué dans le trafic dès le début de l’après-midi. Il lui faudra réagir très vite pour conserver une infime chance de titre.