NASCAR - Richmond : Edwards fait coup double

Pour la dernière course de la saison régulière en Sprint Cup Series, les enjeux étaient nombreux. Qui terminerait en tête du général, qui se qualifierait, qui serait éliminé ? Carl Edwards restera comme le grand vainqueur de cette course de Richmond.

NASCAR - Richmond : Edwards fait coup double
Le traditionnel salto de Carl Edwards après sa victoire (Nascar)

Tout sur une course. Pour Jeff Gordon, Brad Keselowski, Kurt Busch, Joey Logano et d'autres têtes d'affiche, la saison 2013 s'est jouée sur la course d'hier. En cas de bon résultat, la qualification pour les playoffs (le fameux Chase : les dix dernières courses qui vont déterminer qui sera champion) était possible, tandis qu'un jour sans raviverait le spectre de l'élimination.

Un petit point qui coûte cher

Le début de course a été largement dominé par Jeff Gordon. Le pilote de la 24 de chez Hendrick devait faire un bon résultat et espérer la faillite d'autres pilotes comme Joey Logano pour espérer se qualifier pour le Chase. Sur les 50 premiers tours, Gordon a été impeccable, mais très vite la machine s'est grippée, comme souvent en 2013. Empêtré dans de mauvais réglages, Gordon a vite baissé pavillon, terminant 8e de la course et ratant le Chase pour un tout petit point. 

Edwards sur un pit-stop, Kurt Busch au paradis

Pour la gagne, c'est un pit-stop qui va décider de l'issue de la course. Clint Bowyer part à la faute sur sa Toyota du MWR, entraînant une dernière interruption qui n'a pas manqué de faire causer, puisque son équipier Truex Jr. a profité de ce drapeau jaune pour remonter au classement et se qualifier pour le Chase.

Dans les stands, les leaders se précipitent pour passer un jeu de pneus neufs. Ryan Newman est en tête, mais c'est Carl Edwards qui va ressortir en tête, suite à un excellent arrêt de la part des mécanos de la 99. Le pilote de la Roush Fenway Racing va alors contrôler la fin de course et glaner sa seconde victoire de la saison après Las Vegas. Coup double pour lui, puisqu'il déloge avec ce succès Jimmie Johnson de la première place du général. Pour Ryan Newman, ce pit-stop manqué lui coûte sa qualification.

Edwards devance au final Kurt Busch qui qualifie pour le Chase la Furniture Row pour la première fois de son histoire. Newman est 3e devant McMurray et Paul Menard qui complète le top 5.

Champion au tapis

Héros de la saison dernière, Brad Keselowski n'aura pas l'occasion de défendre son titre. Le pilote Penske a connu une saison difficile, marquée par des pénalités, des accidents et des soucis mécaniques récurrents. Impossible dans ses conditions de jouer les premiers rôles. L'occasion pour Jimmie Johnson, qui a encore connu une course compliquée hier (problèmes électriques, puis accident), de récupérer sa couronne.

Les dix lauréats

Ils seront donc dix à jouer le titre dès dimanche prochain. Les autres pilotes continuent bien entendu de participer à la saison, mais leurs résultats n'entrent pas en compte pour le titre. Ils peuvent toutefois jouer un rôle indirect dans l'attribution du titre. Les dix heureux élus sont, dans l'ordre de leur classement mis à jour avant la première course du Chase (2000 points pour tous plus 3 points pour toute victoire en saison régulière) :

Matt Kenseth (Joe Gibbs Racing, 2015 pts), Jimmie Johnson (Hendrick Motorsport, 2012 pts), Kyle Busch (Joe Gibbs Racing, 2012 pts), Kevin Harvick (Richard Childress Racing, 2006 pts), Carl Edwards (Roush Fenway Racing, 2006 pts), Joey Logano (Penske Racing, 2003 pts), Greg Biffle (Roush Fenway Racing, 2003 pts), Clint Bowyer (Michael Waltrip Racing), Dale Earnhardt Jr (Hendrick Motorsport), Kurt Busch (Furniture Row Racing), Kasey Kahne (Hendrick Motorsport) et Martin Truex Jr (Michael Waltrip Racing) tous à 2000 pts.

En gras, les pilotes. En italique, les écuries