DTM - Oschersleben : Farfus maintient le suspense

En remportant la course d'Oschersleben, Augusto Farfus préserve ses infimes chances de titre. Il devance Mike Rockenfeller qui n'aura qu'à marquer les points de la deuxième place dans l'une des deux dernières courses pour être titré. Jamie Green complète le trio maître de ce dimanche

DTM - Oschersleben : Farfus maintient le suspense
Farfus a construit sa victoire dès le premier virage d'Oschersleben (DTM)

Avec 33 points d'avance à l'issue de ce week-end, Mike Rockenfeller a encore fait un grand pas vers un titre qui lui est promis cette année. Le pilote Phoenix Audi a parfaitement géré sa course sur le tracé d'Oschersleben, avec une stratégie de pneus en décalage avec le reste de ses rivaux. Une fois passé en pneus tendres après les durs du début de course, Rocky est remonté petit à petit pour sécuriser la deuxième marche du podium et marquer de gros points dans l'optique du championnat.

Un premier virage décisif

Au départ, Augusto Farfus se porte d'emblée à la hauteur du poleman Jamie Green pour piquer l'Audi au premier freinage. On ne reverra plus le Brésilien, qui a totalement dominé cette manche dominicale. Derrière lui, Jamie Green n'a pu résister au coup de poker de Rockenfeller et sa stratégie pneus, mais le pilote de l'Audi Abt a conservé la dernière marche du podium. 

Champion déchu

Au départ de cette course d'Oschersleben, Bruno Spengler n'avait quasiment plus d'espoirs de conserver sa couronne. Le pilote BMW a pourtant pris un excellent envol à l'extinction des feux, grapillant les places qui lui avaient été retirées après les qualifs pour un choix de pneus interdit. Le Canadien a fait illusion en troisième position avant de chausser les gommes dures. Le rythme des BMW étaient nettement moins avec cette spécification de pneus et Spengler a continuellement dégringoler au classement. Pire, il s'accrochait pour le compte avec Robert Wickens. Abandon et derniers espoirs de titre envolés pour Spengler. Une saison décidément bien compliquée pour le champion 2012 et pour BMW en général, qui peut néanmoins encore espérer le titre constructeur lors des deux dernières manches de l'année.