Philip Island : Lorenzo l’emporte, Marquez est disqualifié

Philip Island : Lorenzo l’emporte, Marquez est disqualifié
Philip Island : Lorenzo l’emporte, Marquez est disqualifié

Pour le Moto Gp et le Moto 2, une course bien atypique attendait les pilotes sur le tarmac australien. Une piste nouvellement rénovée qui en a fait chuter plus d’un, et surtout qui a disqualifié le champion du monde provisoire : Marc Marquez.

Jorge Lorenzo se plaçait en première position, des qualifications qui n’ont pas été de tout repos pour le majorquin. Le paysage de Philip Island, en bord de mer, compte un grand nombre de mouette qui se posent souvent sur le circuit. L’une d’entre elle a perturbé Lorenzo, qui a été contraint de passer par les stands pour s’en débarrasser après l’avoir percuté à grande vitesse. Valentino Rossi, de son côté, s’est aligné en première ligne pour la deuxième fois consécutive.

Généralement la course d’Australie s’étale sur vingt-sept tours, l’asphalte de la piste ayant été renouvelé, le pneu slik ne pouvait pas rouler plus de dix tours. Cette contrainte mettait grandement en danger les pilotes. Chacun devait faire au moins un arrêt par la pit-lane pour passer sur une seconde machine équipée de pneus neufs. Les pilotes devaient donc changer de machine à la fin du neuvième ou du dixième tour. Et aucun pilote n’était autorisé à faire plus de dix tours avec le même pneu arrière. Le départ a été lancé pour dix-neuf tours. L’action première s’est déroulée aux avants de la course avec un Marquez très combatif et un Lorenzo attaquant comme jamais.

Passé le neuvième tour, Pedrosa décide de rentrer dans la pit-lane et fait partie des premiers à changer de moto. Le pilote repart, bien décidé de monter sur le podium. C’est au tour de Lorenzo de rentrer dans le dixième tour. Marquez passe devant les stands et ne rentre pas pour le changement. A la fin du onzième tour, le pilote  rentre afin de changer de moto. Mais l’erreur est faite et la direction de course est déjà en train de discuter de sa sanction « pour ne pas avoir respecté la consigne ». A la sortie de la pit-lane, Lorenzo et Pedrosa ne sont pas loin, bien au contraire Lorenzo est très proche. Et effleure même Marquez dès son retour en course. Dans le festival d’erreurs, Pedrosa apprend que sa vitesse dans la sortie des stands était trop élevée, il reçoit donc l’avertissement sur le panneau et doit rendre une place, son coéquipier passe donc en deuxième position. Mais un drapeau noir est brandit et la course est finie pour Marquez. Il est disqualifié !

Crutchlow, Rossi et Bautista comprennent vite que la bagarre les mène à la troisième marche du podium, le Doctor marque donc son retour sur le podium très fier de cette troisième place. Le champion du monde en titre, Jorge Lorenzo, fête sa cinquantième victoire en grand prix mais aussi revoit enfin l’espoir d’un troisième titre revenant à dix-huit points du leader !

Casey Stoner le double champion  du monde, nouvelle « légende Moto gp » avait bien fait tourner la rumeur qu’il courserait sur ses terres. Après avoir dénigrer ce sport, son organisation et certains pilotes l’Australien s’est vu refuser une course sur la Honda. Il n’a pu faire qu’un tour de parade avant la course. Le pilote sort en ce moment un livre « Pushing the limit » retraçant sa carrière qu’il renie pourtant tant…

Marquez expliquera par la suite que sa disqualification n’était pas due à son entêtement. Ni à un mauvais panneautage mais bien à une mauvaise compréhension au sein de l’équipe Honda, qui avait la certitude qu’il pouvait encore effectuer un tour. Pedrosa quant à lui a-t-il vraiment rendu une place malgré la disqualification de Marquez ?

Côté Moto 2, la course est réduite à treize tours, pas d’arrêt pour les pilotes sauf en cas de problème. Le grand absent de ce week-end n’était qu’autre que Scott Redding avec son poignet cassé le leader du championnat ne pouvait pas assumer la course. Pol Espargaro a tout de suite imposé le rythme à ses successeurs. Derrière lui, Alex De Angelis et Tom Luthi, le Suisse faisait partie du podium final. Esteve Rabat, malgré un excellent pilotage ces dernières courses fait une sortie de piste et doit  s’incliner en bon perdant devant Jordi Torres qui complète le trio de tête. Le jeune Espargaro repart donc de l’hémisphère sud avec une victoire mais aussi avec le titre de champion provisoire.

En Moto 3, bagarre désordonnée et passe d’arme comme à l’habitude. Alex Marquez échoue une fois de plus à la quatrième place après s’être disputé le podium et la victoire. Alex Rins monte sur la première marche suivi de Vinales et Salom.

Les deux dernières courses de la saison s’annoncent serrées pour les trois catégories. Alors que côté moto 3 quelques points séparent les pilotes, la tendance s’inverse en moto 2 et Lorenzo reprend espoir en catégorie reine. Rendez-vous dimanche pour la course du Japon dès 4H du matin.