Des bâtons dans les roues de Marc Marquez

Des bâtons dans les roues de Marc Marquez
Des bâtons dans les roues de Marc Marquez

Le jeune et nouveau pilote Moto GP a fait frémir plus d’un coureur avant son arrivée. A presque la fin de sa première saison en catégorie reine, Marquez s’est déjà vu retirer trois points à son permis.

Jerez, en Espagne, le circuit mythique vient de donner le nom de « Jorge Lorenzo » à un de ses virages. Le pilote très fier arrive sur ses terres, confiant. Première preuve que le jeune Marquez est un vrai guerrier, il pousse son adversaire dans son propre tournant. La polémique, les conflits démarrent sur les chapeaux de roues. Un premier point est enlevé au débutant de la catégorie. Ce débutant effraie les plus anciens.

Valentino Rossi, le nonuple champion du monde, souligne d’un air blagueur en conférence de presse : « Il faudrait lui donner une pénalité pour plusieurs années, on serait plus tranquille en course. » Le cadet rit de la réaction de son ami, qui reste un des seuls à le soutenir dans ses démarches. Le permis à point, voilà la nouveauté de cette année. Pour les fans du pilote de seulement vingt ans, cette innovation est faite pour lui éviter de faire de l’ombre aux autres.

Mais jusqu’où peut aller la direction de course pour déstabiliser un coureur ? En pleine qualification, Marquez verra un point s’envoler après avoir continué à rouler malgré l’arrêt de la séance. Un autre pour avoir sectionné le câble d’anti patinage de Pedrosa avec son épaule. Lors de la course, en Australie, il a été disqualifié pour ne pas avoir changé de moto au bon moment, la faute à l’équipe Honda. Les fans ne démoralisent pas et s’en moquent.

Reculer l’échéance d’un titre de champion, c’est tout ce que les détracteurs et la direction de course arriveront à faire. Car Marc Marquez est prêt à devenir le plus jeune titré de la catégorie cette année.