NASCAR - Texas : Johnson assure, Gordon s'écroule

Grâce à une course pleine de maîtrise, Jimmie Johnson récupère la tête du Chase devant Matt Kenseth qui a assuré le coup hier sur l'ovale du Texas. Jeff Gordon et Kyle Busch ont dit adieu au titre.

NASCAR - Texas : Johnson assure, Gordon s'écroule
Pas de sanctions pour un donut en NASCAR ! (NASCAR)

Deux courses désormais avant la fin de l'année en Sprint Cup et le suspense reste entier. Si Jimmie Johnson a dominé de la tête et des épaules de rendez-vous texan, Matt Kenseth n'a pas baissé les bras en prenant la quatrième place du jour derrière Earnhardt Jr et Logano. Sept points séparent aujourd'hui les deux derniers prétendants sérieux au titre 2013, car chez les poursuivants, la course du AAA500 aura été dévastatrice.

Gordon et Kyle Busch perdent tout

A l'issue d'une course assez fluide, cinq interruptions au total, les deux grands perdants se nomment Kyle Busch et Jeff Gordon. Eux qui avaient encore une chance de jouer le championnat ont certainement vu leurs derniers espoirs s'envoler sur l'ovale du Texas. Parti à la faute sur crevaison, Gordon a été contraint de rentrer dans les garages pour réparer. Kyle a également tapé le mur et a connu une course compliquée par la suite, terminant 17e au final. Seul Kevin Harvick, 3e du général ce matin à 40 points, peut encore espérer un miracle, si les deux larrons Johnson et Kenseth connaissent des soucis.

Johnson intouchable

Sur ce tracé d'1,5 mile, on attendait logiquement Matt Kenseth, réputé très fort sur ce type de circuit avec quatre victoires en 2013 sur des ovales similaires. Mais hier, la Chevrolet 48 emmenée par le quintuple champion NASCAR était sur une autre planète. 255 tours menés sur 334, une bataille initiale face à un Carl Edwards bien inspiré avant son abandon au 187e tour et plus de 4" d'avance à l'arrivée sur son équipier Dale Jr. excellent deuxième devant Logano et sa Ford de chez Penske.

Il reste deux courses à Phoenix et Miami-Homestead pour déterminer qui de Johnson ou Kenseth décrochera la timbale en 2013. Une couronne qui pourrait être attribuée dès la semaine prochaine en cas de problème pour l'un ou l'autre des deux rivaux.