NASCAR - Phoenix : La galère de Matt Kenseth

Si la course de Phoenix, remportée par Harvick, n'a pas déterminé le champion 2013 de la NASCAR Sprint Cup, elle a placé Jimmie Johnson dans une position idéale avant la finale de Miami-Homestead. Matt Kenseth a vécu une course catastrophe, mais préserve une infime chance d'être sacré dimanche prochain.

NASCAR - Phoenix : La galère de Matt Kenseth
4e succès de l'année pour Kevin Harvick, toujours en course pour le titre (NASCAR)

L'épreuve de l'Arizona pouvait en cas de très mauvais résultat, déterminer qui serait champion. Si cela n'a pas été le cas, la course cauchemardesque de Kenseth a mis Jimmie Johnson dans une position très favorable avant d'aborder l'ultime manche de Miami-Homestead dans une semaine.

Kenseth a passé ce dimanche englué dans des soucis de réglages sur sa Toyota de la Joe Gibbs, sans jamais trouver le petit plussur le tracé de Phoenix. De plus, le champion 2003 a perdu énormément de temps lors d'un arrêt où l'on a senti un moment de flottement chez les mécanos de la n°20, qui avaient dans un premier temps interverti les trains de pneus. Pression d'un sacre potentiel, journée sans ? En tout cas, Kenseth se retrouve aujourd'hui avec un passif de 28 points à rattraper lors de la derniière manche. Une tâche qui semble très compliquée tant Johnson brave les éléments avec brio.

Johnson malgré la tempête

La tempête car dès le premier tour, on a bien failli perdre le quintuple champion. Touché par Joey Logano, le pilote Hendrick s'est rétabli au dernier moment avant d'être poussé par Kyle Busch. Plus de peur que de mal, mais un début de course qui rappelait à Johnson son calvaire de l'an passé ici-même, où il avait perdu le titre face à Keselowski.

Par la suite, il subira une autre alerte quand Edwards, surpris par Harvick qui lui fait l'intérieur dans le premier virage, perd sa Ford et vient taper la Chevrolet 48. Encore une fois, Jimmie Johnson récupère la situation. 

Edwards battu par ... son réservoir

En ce qui concerne la course, la Hendrick a fait preuve d'une réelle domination, plaçant régulièrement ses voitures dans le top 10. Mais au final, après une épreuve émaillée de plusieurs interruptions dont Reutimann victime d'un gros crash, c'est Kevin Harvick qui est venu chiper la victoire à un Carl Edwards tombé en panne d'essence dans le dernier tour. Kahne termine 2e devant Jimmie Johnson, Dale Jr, et Kurt Busch qui complète le top 5.

Au général, Johnson a donc 28 unités d'avance sur Kenseth et 37 sur Harvick. Les trois peuvent être titrés surtout que la Chevrolet 48 n'apprécie pas fondamentalement la dernière course avec deux mauvais résultats lors des deux dernières saisons (32e et 36e). En NASCAR, tout peut arriver, et la finale de Miami s'annonce passionante !