Moto GP de Jerez : le centième grand prix de Marc Marquez

A Jerez, le premier en qualification, n’est pas premier à l’arrivé. En moto gp, cela fait bien longtemps qu’un pilote n’a remporté les quatre premières courses de l’année. Marc Marquez a une fois de plus montré que ces deux conclusions étaient beaucoup trop hâtives lors du grand prix d’Espagne.

Moto GP de Jerez : le centième grand prix de Marc Marquez
©Tous Droits Réservés

Sur la grille de départ ce dimanche, Marc Marquez était premier suivi de Lorenzo et Pedrosa. Le champion du monde en titre prend un bon départ, ce n’est pas son point fort généralement, mais le pilote part en tête. Dovizioso le double mais pour très peu de temps, car Rossi est également aux avant-postes. Dans le premier tour, il passe immédiatement Marquez, qui le repasse aussitôt. Les deux pilotes s’échangent plusieurs fois la place de leader. Marquez l’emporte finalement assez rapidement. Il ne décroche plus de cette position et prend tour après tour de l’avance sur ses concurrents. 

Valentino Rossi s’accroche à la deuxième position, Jorge Lorenzo, son coéquipier chez Yamaha, est derrière lui. Les deux hommes ne bagarreront pas vraiment entre eux. Pour la troisième place, par contre, le Majorquin n’est pas le seul prétendant, Dani Pedrosa tient tout de même à rester proche de Marquez et Rossi pour conserver au mieux sa seconde position au classement. La bataille entre les deux espagnols éclate. Pedrosa ne fera aucun cadeau à Lorenzo pour ses vingt-sept ans (le pilote fêtait son anniversaire aujourd’hui). Une fois Jorge passé, Dani a tenté de se rapprocher seconde après seconde de Valentino. Il s’en est valu de peu pour l’Italien, à la ligne d’arrivée Pedrosa était déjà revenu dans sa roue.

A l’arrière de la course, Aleix Espargaro, Andrea Dovizioso et Alvaro Bautista formaient un petit groupe se disputant la cinquième position. Au terme des vingt-sept tours sur le circuit de Jerez c’est donc le pilote Ducati qui a su sortir l’épingle du jeu. Michele Pirro , Karel Abraham et Andrea Iannone ont tout trois chuté lors de cette manche, tandis que Cal Crutchlow a du abandonner la course, la Ducati n’est vraiment pas une moto facile.

Sur le podium, la complicité est de mise entre le nonuple champion du monde et le cadet de la compétition. Après le « selfies » de Pedrosa à Austin, c’est une petite danse que nous ont offert Marquez et Rossi. Le jeune pilote vient de passer la barre des quatre premières courses remportées, un record jamais établis depuis Mick Doohan en 1992.

De ce week-end à Jerez Marquez retiendra le chiffre cent, un centième départ pour cent points déjà au compteur du classement général. Dans deux semaines, Le Mans sera la prochaine étape, une occasion de plus pour Marquez de prouver qu’il est imbattable…