Argentine : un dixième titre possible pour Rossi

"Un" partout pour Rossi et Marquez, mais un seul pouvait triompher sur le circuit argentin. Marquez a creusé l'écart, les jeux étaient fait. On mise sur l'Espagnol en gagnant. Mais l'Italien se réservait pour un coup de maitre en fin de course.

Argentine : un dixième titre possible pour Rossi
Argentine : un dixième titre possible pour Rossi

Marc Marquez s'est positionné en première position sur la grille de départ suivi d'Espargaro et Iannone. Rossi avait fait une qualification moyenne et était relayé en huitième position.

C'est partit pour vingt-cinq tours, Espargaro, Marquez et Lorenzo partent en tête. Rossi fait un départ plutôt correct. Malheureusement pour lui, les pilotes ont formé un paquet, il n'y a pas de place pour le Doctor parmi les premiers. Très vite la Honda de Marquez pointe en tête avec la Yamaha de Lorenzo.  La bagarre fait rage, Crutchlow passe le numéro 99. Ce n'est qu'un début pour le Majorquin, qui continue depuis 2014 sur une lancée moyenne. Dovizioso et Iannone le passent. Il se retrouve cinquième. Pendant ce temps, Rossi a fait sa place et est juste derrière lui. S’il ne tombe pas il marquera tout de même un score correct malgré les essais.

Marquez a déjà une seconde d'avance c'est partit pour un cavalier seul, le jeune champion du monde est intouchable. A l'arrière, Valentino Rossi se montre bagarreur et ne fera finalement qu'une seule bouchée de Lorenzo. Crutchlow et Dovizioso, eux, s'échange la deuxième place pour marquer un maximum de points et être sur la plus haute marche du podium.

La caméra s'arrête sur une Ducati, celle d'Hernandez qui est en train de prendre feu. Le pilote ne s'en rend pas compte tout de suite, il s'arrête dans le bac à graviers, vérifie le problème pour laisser la moto sur place et partir. Une fumée blanche s'empare de cette zone du circuit. Apparemment pas d'huile sur la piste, les pilotes continuent à rouler et l'incident est vite oublié! Dovizioso passe Crutchlow. Juste derrière, Rossi attaque Iannone. Belle bagarre entre les quatre hommes. Le nonuple champion du monde a fait le choix d'un pneu arrière extra dur et ce choix commence à payer. Valentino est derrière Crutchlow et Dovizioso.  L’Anglais est trop large comme depuis plusieurs virages, Rossi passe troisième. Marquez a maintenant pris quatre secondes d'avance, si Rossi passe Dovizioso avant le dixième tour tout est encore possible. Et c'est ce qu'il fait!

On signale à Marquez lors du panneautage que derrière lui le Doctor risque de venir le recoller. Marquez donne encore plus, tout en glissade, le pilote ne veut pas être en retard pour son rendez-vous avec le podium. L’écart avec Rossi diminue pourtant, il reste onze tours. Reprendre une seconde à Marquez n'est pas chose facile, mais Rossi y arrive. Il n'y a plus que trois secondes d'écart entre les deux pilotes.  Si la situation reste ainsi, les deux pilotes se retrouveront à égalité parfaite en tête du classement général du Championnat du monde. Ça promet un beau suspense dès le début de saison. L'avance de Marquez diminue de plus en plus. Derrière, Lorenzo attaque Iannone, mais ça ne sera pas assez pour faire un podium.

A trois tours de l’arrivée, ça y est, Rossi est dans l'échappement de Marquez et il le passe. Belle passe d'arme entre les deux pilotes. Marquez est très chaud, il veut gagner absolument, les deux motos se touchent, le jeune pilote est à terre. Il se relève sans égratignure et court vers sa moto mais il est déjà trop tard, il ne marquera pas de point. Le drapeau à damier s'agite, victoire du Doctor! Sur la ligne d'arrivée Crutchlow n'a pas l'air des plus contents et fait même de grands gestes insultants Dovizioso, les deux pilotes se sont surement touchés.

C'est la fête chez Yamaha, clap de fin pour Honda on ne reverra plus Marquez. Rossi enfile le maillot de de Maradona, le numéro 10. Justement ce chiffre s'apparente au nombre de titre que Rossi pourrait avoir obtenu, si il continue sur cette lancée cette année. Trente points séparent les deux bagarreurs de la fin de course. Marc Marquez encore un peu fougueux ne pourra qu'en tirer une expérience de cette fin de course, lui à qui tout réussit depuis deux ans en Moto gp s'heurte enfin à un réel concurrent!

Dans deux semaines, le 3 mai, c'est à Jerez que les pilotes se retrouveront pour une lutte sans pitié. Rossi ou Marquez, Marquez ou Rossi et si Lorenzo venait enfin titiller ces deux pilotes? Et si une Ducati n'avait pas encore dévoilé tous ses talents? C'est enfin à l'horaire habituel que les spectateurs frémiront devant la course d’Espagne.