Moto 2 : Les efforts de Zarco paient enfin

Le flou total en Moto 2, plusieurs bons pilotes sont présents, mais aucun ne s'impose réellement en tant que leader cette année. Avant la course d'Argentine, Rins a pris la première place au classement provisoire, pas de victoire pour l'Espagnol mais une rigueur déstabilisante. C'est finalement un Français, Zarco, qui a conclu cette course en tant que vainqueur.

Moto 2 : Les efforts de Zarco paient enfin
Moto 2 : Les efforts de Zarco paient enfin

Zarco était en pole devant Rabat et Luthi. Le champion du monde en titre n'a pas encore marqué de succès cette année, c'est peut-être l'occasion de se réveiller. Il part en tête, se bat avec Zarco et finit dans la pelouse, en tout droit, mais reste heureusement sur ses roues. Résultat de l'incident : il est vingt-neuvième ! De ce fait de course, le Belge Siméon prend la tête devant Lowes et Zarco, ils sont très serrés. Kallio les rejoint, et forme un groupe de tête. Zarco attaque Siméon, il veut gagner et ce n'est que le deuxième tour. Rins accède au groupe des fous furieux. Enfin un peu de mouvement dans la catégorie intermédiaire.

Formidable duel entre Siméon et Lowes pour la deuxième position. L’Anglais gagne la bataille mais devant lui le Français a déjà une seconde et demie d'avance. Siméon prend un tournant un peu large et n'est plus dans la bataille. Retour à la réalité et au Moto 2, fini les bagarres les pilotes vont sagement se suivre. Rabat est remonté en treizième position et va tout de même marquer quelques points.

Rins recolle Lowes pour s'emparer d'une meilleure place. Siméon va finalement dans le bac à gravier la course est finie pour le Belge. Dommage après un si beau début ! Rins finit par dépasser Lowes. L'avance de Zarco augmente encore, c'est la fin de course, le pilote ne sera pas battu aujourd'hui sur les terres argentines, il prend la tête du classement mondial.

Sur le podium se sont les meilleurs qui se retrouvent, le podium est le miroir du classement provisoire. La régularité risque de bien payer cette année. Un Français, un Espagnol et un Anglais toutes les combinaisons seront possibles à Jerez, où le rookie de l'année marquera peut-être sa première victoire.