Le Mans : Jorge montre son pouvoir, Marquez est mitigé une fois de plus

Valentino Rossi s’était montré assez faible depuis le début du week-end, tandis que Marquez avait marqué la pole position et comptait bien réafficher une victoire. Dani Pedrosa avait enfin pointé le bout de son nez sur le circuit. Pendant ce temps-là, Jorge Lorenzo observait impassible préparant un beau cavalier seul. Les quatre fantastiques sont au complet pour le meilleur et pour le pire.

Le Mans : Jorge montre son pouvoir, Marquez est mitigé une fois de plus
Le Mans : Jorge montre son pouvoir, Marquez est mitigé une fois de plus

C’est parti pour vingt-huit tours. Dès le départ Marquez se fait un peu secouer par Iannone. Lorenzo est parti en tête devant Dovizioso. Rossi fait un départ plutôt bon et est cinquième. Dans le premier tour, Lorenzo s’envole ! Très vite Pedrosa chute mauvais retour pour l’Espagnol qui souffre déjà beaucoup de son syndrome des loges. Di Meglio est tombé décidément c’est l’hécatombe chez les Français, Aleix Espargaro est de retour aux stands. La grille est déjà ainsi dépoussiérée de deux trois pilotes.

Deuxième tour, Rossi passe Marquez qui est juste devant lui. Il s’en va à la conquête des autres pilotes, son premier adversaire sera alors Iannone. Suite à l’attaque de Rossi, Marquez est vraiment large, Smith saute sur l’occasion et le passe. Ça n’arrive pas tous les jours de dépasser Marquez.

Dovizioso tente de raccrocher Lorenzo, Rossi est enfin derrière Iannone. Il se réserve un petit moment avant de le passer. Une fois l’action faite, il ne tarde pas à attaquer à Dovizioso. Pas de chance pour lui, Jorge est déjà parti loin. Mais il reste encore la moitié de la course, c’est encore jouable. Il suffit que, comme en Argentine un relâchement du leader, et Rossi s’empressera d’accélérer pour être le premier.

Le calme plat se fait ressentir durant quelques tours ça en devient presque monotone. Lorenzo seul, Rossi pareil, Dovizioso les suit sagement. Soudain, un groupe se fait à l’arrière, ils sont déchaînés, Marquez, Iannone mais aussi Smith. Ils entrent tous les trois dans une bagarre pour la quatrième position. C’est « la » place d’excellence qui peut encore leur faire marquer un maximum de points. Smith reste malgré tout bon spectateur car Iannone et Marquez se passent et se repassent, ça en devient limite dangereux. Si ça continue, « il y en a un ou deux qui va aller finir sa course dans le bac à graviers ». Durant plusieurs virages, on ne sait plus vraiment où en est le classement. Pire encore, on en oublie Rossi qui est toujours à la poursuite de Lorenzo. Le spectacle est fini sans égratignure Marquez sort vainqueur de la bataille, Iannone peut s’estimer satisfait d’avoir tant résisté.

La ligne d’arrivée se profile à l’horizon, Lorenzo l’emporte après une course facile pour lui, Rossi le seconde après une remontée parfaite, Dovizioso les suit en rescapé de la bataille.

Dans deux semaines, Rossi accueillera les pilotes sur les terres italiennes. Les tifosis sont comme toujours au taquet pour acclamer l’enfant du pays. Le champion du monde virtuel, pour l’instant, courra peut-être une fois de plus vers le titre. Marquez doit se ressaisir pour rattraper la légende. Lorenzo doit prouver que ce n’était pas juste un coup de chance. Pedrosa pendant ce temps fait face au destin et espère un jour revenir sur le podium.

Rendez-vous donc le 31 mai sur un circuit vert blanc rouge.