Moto 3 : Chambardement assuré

Un vainqueur inattendu, Antonelli est venu s’imposer ce dimanche sur le circuit de Brno. La course réduite de sept tours était venue agiter un peu plus les pilotes. Du remue-ménage était évidemment au programme.

Moto 3 : Chambardement assuré
Moto 3 : Chambardement assuré

Alors que Dany Kent s’apprête à remporter le titre Moto 3 cette année, le jeune pilote, ami de Jack Miller, se verrait peut-être offrir la même faveur que son compatriote l’an dernier. En effet, l’Anglais aurait l’opportunité lui aussi de monter directement en Moto GP. Rappelons tout de même, qu’il avait déjà fait irruption dans la catégorie Moto 2 pour mieux redescendre par après. Pas grand adepte de la bagarre, on peut déjà présager ce que le pilote fera comme résultat dans la catégorie reine.

C’est partit pour dix-neuf tours de course Moto 3. Dès les premiers virages, quatre pilotes font un tout droit dans les graviers. Pas de blessé en vue. Ajo, Oettl, Jules Danilo et Suzuki sont impliqué dans l’accident. Deux virages plus loin, quatre autres pilotes se sont accrochés, Della Porta, Locatelli, Ono et Rodrigo ! Rodrigo, le pilote argentin, est évacué en ambulance. Le nouveau départ sera donné pour douze tours ! En effet, il y aura une demi-heure de retard, la course doit être raccourcie pour que les motos GP soit ponctuelles pour leur départ.

Antonelli, Kent et Navarro reprennent leur place en première ligne, et les nouvelles du centre médical sont plutôt rassurantes sur Rodrigo. Avec ce nouveau départ les pilotes ont pu en profiter pour passer en pneus softs, puisqu’il fait plus chaud et que la longueur de la course est réduite.

Navarro est encore parti en tête mais Vasquez prend vite le leadership. Avant la fin du premier tour Kent est devant Binder et Vasquez.  En bout de ligne droite ils sont huit à l’avant. Ça promet une belle dispute. Les deux Français Quartararo qui était onzième et Danilo le quatorzième se sont accrochés. Vasquez, Oliveira reprennent la tête.  Puis deux KTM en tête, Binder et Oliveira ! Dans le paquet de dix pilotes serrés on ne sait plus où en est le classement, les attaques sont permanentes.  Antonelli prend la tête, devant Binder et Vasquez. Kent est quatrième, il préfère attendre pour conserver son avance au championnat. Le truc incroyable est que Bastianini, qui est second au général du Moto3, parti quinzième, est maintenant juste derrière le leader du championnat! Et, il, le passe même.

Mi-course, Oliveira, Antonelli, Bastianini !  Impossible de définir le vainqueur on n’oserait même pas lancer les paris. Kent est neuvième, pas bagarreur pour un sous l’Anglais, alors a-t-il vraiment sa place parmi les meilleurs ? Plus que quatre tours, Fenati s’est glissé entre les deux KTM de Oliveira et Binder. Kent est remonté cinquième. La fin est proche, Antonelli passe en tête. Kent a été heurté, il régresse en huitième position.

Antonelli, Bastianini, qui reprend des points à Dany Kent au général, et Binder forment un podium plutôt sympathique. Une Honda encore championne grâce à Antonelli, dont c’est la première victoire. Le Moto 3 demeurera toujours la catégorie la plus imprévisible…